L’UMP, un cocktail d’impostures

Tribune libre de Christian Vanneste*

En fait, il faudrait lire ce texte avec l’accent de Gaudin puisqu’on va parler du cocktail de Pagnol, celui à quatre tiers. Alors, vous prenez un petit tiers d’opposition au mariage unisexe. C’est fou ce qu’ils sont mobilisés, à l’UMP contre la loi Taubira ! Tellement mobilisés que deux députés, dont un ancien ministre ont voté pour à titre très personnel ! Tellement, que deux anciens ministres, dont la future candidate investie à Paris se sont abstenus, sans risque. Un mauvais esprit comparerait cette attitude à la censure interne dont j’ai été victime de la part de Copé comme de Bertrand pour m’être opposé à la dérive de la reconnaissance sociale de l’homosexualité par l’UMP, à l’occasion de l’instauration de la Halde, par exemple… J’étais alors l’objet d’attaques virulentes du président des « Jeunes pop », et de bien d’autres, confondant manifestement orientation sexuelle et ligne politique. Ils n’étaient pas les seuls, puisque après une pluie de condamnations pour avoir rappelé une vérité historique incontestable, les tartufes qui dirigent ce parti m’ont retiré mon investiture. Qui était président de la commission qui a pris cette décision sans même m’avoir écouté, malgré ma demande ? Mais ce bon RaminaGaudin qui vient de laisser passer la loi Taubira au Sénat sans exiger un vote public qui permette de savoir qui était présent dans cette assemblée clairsemée, peu mobilisée pour une loi qu’on avait crue importante aux yeux de l’UMP. C’était, pourtant, le seul moyen de connaître ceux qui l’avaient votée, et ceux qui l’avaient repoussée. L’hypocrisie de l’UMP sur ce texte atteint des records. Certains ont rejoint l’UDI pour être plus à l’aise pour voter la loi, comme deux anciens ministres très sarkozystes, d’autres demeurent à l’UMP et approuvent la loi ou s’abstiennent, sans problème, d’autres, enfin, qui ne m’ont nullement soutenu et ont même témoigné leur sympathie à « Gaylib », le mouvement gay de l’UMP, prennent maintenant la tête d’une croisade purement, si j’ose dire, politicienne et électorale contre la loi. Parmi ces derniers, certains réclament un référendum. Mais, comme c’est curieux, ils n’ont pas voté une loi d’application de la réforme constitutionnelle de 2008 le permettant clairement…

On ajoutera un bon tiers de politique sécuritaire : le karcher, les halls d’immeubles, les peines plancher, la politique répressive de Sarkozy, comme dirait Taubira… A part que c’était du vent, que j’ai dénoncé comme il fallait lors du vote de la loi pénitentiaire de 2009, cette mesure de gestion hotelière destinée à vider les prisons pour éviter d’avoir trop à en construire. Les jérémiades ponctuées de larmes sur le sort tragique des détenus étaient au rendez-vous, avec une approche idéologique de gauche, notamment chez le rapporteur ump du Sénat. Résultat : Redoine Faïd, condamné à 20 ans, libéré au bout de 10, et à nouveau arrêté, ne peut plus être fouillé et s’évade. Entre 2001 et 2010, les policiers et gendarmes sont passés de 225000 à 217000, les policiers bénéficient des 35 heures depuis 2003 alors que la population a augmenté de 5%. La RGPP a , par ailleurs, raboté les effectifs entre 2010 et 2012. Sécuritaire, Sarkozy ? Dans le genre matamore, tout en mots, mais la réalité, c’est autre chose…

Reste un gros tiers pour le sérieux économique de l’UMP, posture si facile, devant l’ineptie de la gauche. Sauf que le creusement des déficits et de la dette pour relancer l’économie après l’élection de 2007 et face à la crise s’est révélé un redoutable contre-sens, sans effet positif sur l’emploi alors qu’aucune réforme structurelle d’ampleur n’était entreprise, ni sur le financement de la protection sociale, ni sur les retraites. En 10 ans, l’UMP a réussi à prouver que la droite n’etait pas meilleure que la gauche pour l’économie : avec 56% de dépenses publiques, la France est restée socialiste. Elle n’a pas supprimé les 35 heures, ni l’ISF, ni instauré la TVA sociale mais elle a voté le principe de précaution, dit non aux OGM et au gaz de schiste, et même failli voter une taxe carbone, histoire de nous enfoncer un peu plus…

Dans le cocktail de Pagnol, le quatrième tiers, c’est l’eau. Ici, c’est un très gros tiers d’eau tiède, qui est celle où baigne un parti dénué d’idées et de valeurs. Que penser des prétendus gaullistes qui souhaitent trouver dans l’abandon de la souveraineté nationale la solution aux problèmes d’une Europe de moins en moins démocratique ? On a compris, sauf à être très distrait, que l’UMP n’est plus qu’une machine électorale qui gère des carrières et des ambitions, pour les unes de moins en moins justifiées, et pour les autres de moins en moins légitimes. Comme dirait Marius, un cocktail, les clients n’en prennent qu’un à la fois. Ils ne peuvent pas comparer. Mais s’ils le pouvaient, le reprendraient-ils à chaque alternance ?

*Christian Vanneste est un ancien député UMP du Nord.

Autres articles

22 Commentaires

  • Lucotin , 17 Avr 2013 à 10:11 @ 10 h 11 min

    à part quelques uns, c’est tout à fait la réalité de l’UMP que nous raconte Christian Vanneste

    Gaudin et son accent ne me font plus rire depuis longtemps

    On ne veut pas non plus du Front National qui est prêt à tout pour avoir le pouvoir

    Peut-être que parmi ces jeunes manifestants courageux vont se lever les représentants politiques de demain ?

  • Lionceau , 17 Avr 2013 à 10:28 @ 10 h 28 min

    esperons le ! Mais c’est hélas une éventualité fort peu probable ! L’horizon est bien noir !

  • Frédérique , 17 Avr 2013 à 10:34 @ 10 h 34 min

    Dire que “l’UMP n’est plus qu’une machine électorale qui gère des carrières et des ambitions” revient à dire que l’UMP a été autrefois, un parti au service d autre chose, or, l UMP a été créé de toutes pièces pour n être qu’une machine a servir les carrières et les ambitions, tout comme le PS l est devenu aussi, puisque le but du jeu est de retirer la souveraineté de la nation tout en préservant l illusion de la démocratie.

  • Charles , 17 Avr 2013 à 10:43 @ 10 h 43 min

    Certes Mr Vanneste,

    Vous ne futes pas toujours aussi lucide meme si votre réveil date de 2008.

    Quid des frères et soeurs UMPS que vous ne citez JAMAIS comme tel ,
    alors que ceci constitue la trame meme de cette transversalité que vous dénoncez.

    Au sein meme de l’UMP,vous les voisinez tous les jours.
    Ils ont beau se vouloir invisibles,vous n etez pas si sot de n avoir rien vu.

    A moins que vous n en soyez vous meme ou que vous ayez passé
    un pacte avec eux,pacte de l idiot utile depuis rompu par les circonstances.

    On ne vous en voudra pas si vous acceptez de tout nous raconter.

  • Komdab , 17 Avr 2013 à 11:14 @ 11 h 14 min

    Le FN prêt à tout pour avoir le pouvoir ? Prêt à quoi par exemple ? Notez que pour l’instant leur pouvoir est somme toute assez limité grâce à l’UMPS.. 2 Députés après avoir fait 19% aux Présidentielles c’est quand même assez risible !

  • Jo , 17 Avr 2013 à 11:38 @ 11 h 38 min

    Vous oubliez une chose et de taille, l’UMP a fait passer les lois francs-maçonnes et le PS veut l’imiter avec sa loi Taubira !
    Il faut arrêter de subventionner l’UMPS/UDI… Déchirer les cartes et ne plus participer à leur enfumage, réunions, etc… ainsi qu’à leurs primaires ! Nous avons le devoir de dénoncer leur traîtrise aux futures élections.
    Il ne faut rien attendre d’eux, nous avions déjà vu le député Mariton corriger une inconstitutionnalité dès l’Assemblée nationale.
    Une vidéo sur ce site montrait Gaudin informer que l’UMP ne défendrait pas le projet au Sénat ! C’est chose faîte. Le responsable de Civitas qui était dans la salle du Sénat a assisté à aucune défense de la part de la droite sur ce projet ! Et du peu de présence de leurs sénateurs : 26 !

    “Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale
    « La messe est dite », estime le député UMP Philippe Gosselin à propos du mariage pour tous, dont le vote solennel à l’Assemblée nationale devrait se faire d’ici la fin du mois. Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale réagit à cette actualité ainsi qu’à l’affaire Cahuzac, qui s’est exprimé en exclusivité sur RMC et BFMTV.
    A propos du mariage pour tous :
    7h48 – Christian Jacob : « Tant que la loi n’est pas promulguée, les choses ne sont pas terminées. Je pense qu’il faut réécrire cette loi. Nous sommes pour l’union civile qui permet à un couple d’homosexuels de pouvoir officialiser leur union, s’il le faut devant un officier d’état civil, et qui permet de protéger leurs droits. Si on revient au pouvoir, je souhaite qu’on mette en place l’alliance civile ».”
    http://www.rmc.fr/editorial/370408/revivez-le-direct-de-bourdin-and-co-du-17-avril/

    Voilà une institution à supprimer ! Lorsque des sénateurs ne sont pas présents et que d’autres jouent, il me semble que des économies sont à faire ! Et particulièrement sur leurs salaires !

Les commentaires sont fermés.