Hollande ne sait pas trop quoi nous raconter…

Une conférence de presse très longue pour pas grand chose, le président normal assume son socialisme. Bref, rien d’excitant, juge Nicolas Doze vendredi matin sur BFM TV. Ah si ! Une piste pour instaurer l’inégalité pour la santé et la famille en mettant les prestations sous conditions de revenu :

Lire aussi :
> Hollande, Chantecler aveugle et amnésique…

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Costa , 17 mai 2013 @ 13 h 25 min

    Qui est-ce qui va payer pour les couscoussiers qui ont 3 et 4 femmes et qui ne travaillent pas?…

  • Chantal , 17 mai 2013 @ 13 h 53 min

    Si nous voulons aider la France prions pour l’âme de son président afin d’éviter le chaos

  • j.--j. , 17 mai 2013 @ 15 h 39 min

    ce sont les contribuables qui payent pour les couscoussiers aux femmes multiples !

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 17 mai 2013 @ 15 h 46 min

    Aides toi et le Ciel t’aidera.

    Ou c’est l’etat infantile a vie ? Vous n’etes pas encore adulte ?

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 17 mai 2013 @ 15 h 48 min

    Pourquoi pas puisque le bon contribuable bien dresse aquiesce toujours beni oui oui…

  • jejomau , 17 mai 2013 @ 18 h 16 min

    Le Conseil Constitutionnel n’est plus LEGITIME. Les pseudo-juges viennent de transgresser le Droit en validant le pseudo-mariage pornographique. On peut leur écrire ici :

    On peut les faire un coucou ici : http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/liens-de-bas-de-page/contacts/contacts.143.html

  • Tintin , 17 mai 2013 @ 18 h 45 min

    Incantatoire ?

    Au contraire, le nouvel ordre mondial progresse à marche forcée et Nicolas Doze est là pour détourner l’attention et minimiser ces annonces.

    Cela fait maintenant presque 10 ans que Nicolas Doze nous sert la même musique.

    Lorsque les présidents annonçaient le quantitative easing, Nicolas Doze nous disait “incantatoire, il n’y a rien de vraiment nouveau”.

    Lorsque le paiement en liquide fut plafonné à 1000 euros en Italie, Nicolas Doze nous disait “incantatoire, il n’y a rien de vraiment nouveau”.

    Lorsque la taxe de 0.15% sur les transactions financières fut instaurée en Espagne, Nicolas Doze nous disait “incantatoire, il n’y a rien de vraiment nouveau”.

    Lorsque le secret bancaire a été dissout en Suisse, Nicolas Doze nous disait “incantatoire, il n’y a rien de vraiment nouveau”.

    Lorsque Fukushima explosait, Nicolas Doze nous disait en invitant complaisamment la patronne de Areva, “incantatoire, il n’y a rien de vraiment nouveau”…

    Incantatoire ?

    Nicolas Doze, tu comparaitras toi aussi devant les tribunaux populaires.

    Devant ces tribunaux, tu devras produire la preuve que ta parole n’était pas libre, si tu veux être acquitté.

Les commentaires sont clôturés.