Pour une vraie droite de gouvernement

Pour une vraie droite de gouvernement

Guillaume de Thieulloy

Il est difficile, à l’heure qu’il est, de savoir à quoi ressemblera la prochaine législature. Le plus vraisemblable est que la majorité absolue revienne à un vaste parti centriste, allant de Manuel Valls à Alain Juppé, en passant par les élus Modem, UDI et « En Marche ». Mais le dosage au sein de cette majorité est, à ce jour, assez flou.

Ne serait-ce que parce que « En Marche » rebat les cartes et que bon nombre de ses élus seront, en réalité, d’anciens élus PS ou LR. Il faudra donc regarder, nom par nom, qui arrive au Palais Bourbon pour savoir qui du centre-droit ou du centre-gauche y sera majoritaire.

Le président devrait, en tout cas, avoir les mains libres pour mener ses réformes – dont nous ne savons pas grand-chose non plus !

Mais, en attendant d’y voir plus clair, force est de constater que la France manque cruellement d’une vraie droite de gouvernement.

Les électeurs de droite ont, en effet, le choix entre une droite apte au gouvernement, mais honteuse de ses valeurs – ou plutôt celles de ses électeurs – et une droite inapte à gouverner.

C’est ainsi que François Fillon, après avoir créé la surprise aux primaires, a délibérément « oublié » le pan civilisationnel de son programme (le rejet du totalitarisme islamique, la défense de la famille traditionnelle, etc.), pour ne plus se concentrer que sur les réformes économiques et sociales.

Même si je partageais une bonne partie de son positionnement en ce domaine, occulter la moitié de son programme au motif que la presse bien-pensante la réprouve est un signe particulièrement inquiétant d’absence de courage politique – ou d’absence de conviction.

D’un autre côté, l’électeur de droite peut aussi voter pour le FN. Mais, là, il ne semble pas que les équipes soient prêtes à gouverner. La calamiteuse intervention de Marine Le Pen, lors du débat de l’entre-deux tours, a manifesté une sorte de « j’men foutisme », ou d’amateurisme, aussi inquiétante que l’absence de courage (ou de conviction) de François Fillon.

En sorte que tout se passe comme si les seuls capables de gouverner pour faire avancer leurs idées étaient les élus de gauche. Ce que confirmait l’« ouverture à gauche » de Nicolas Sarkozy.

D’ailleurs, la gauche a remporté une importante bataille idéologique en soumettant toutes les questions politiques à un économisme inhumain. La focalisation de Marine Le Pen sur la question monétaire et la focalisation de François Fillon sur son programme économique montrent que ce matérialisme, originellement de gauche (et même marxiste), a gagné les « représentants » de la droite (qui représentent si mal les électeurs de droite).

Il est assez paradoxal que les utopistes de gauche soient plus qualifiés que la droite pour gouverner. Mais l’urgence est clairement de trouver des personnes à la fois compétentes et courageuses. Idéalement en les prenant hors des partis.

NB : Pour une action concrète en vue des législatives, vous pouvez vous rendre sur legislative.lesalonbeige.fr qui aide à choisir les candidats de droite dans chaque circonscription… et prépare des campagnes pour faire battre les candidats les plus hostiles à la droite de conviction (y compris quand ils ont une étiquette de droite !).

Autres articles

1 Commentaire

  • SD-Vintage , 19 Mai 2017 à 17:39 @ 17 h 39 min

    c’est sûr qu’en soutenant Asselineau qui fait 1% aux présidentielles, qui, pur produit du système, n’est ni conservateur ni libéral avec un gros faible pour l’Islam, cf sa dernière vidéo avant le 1er tour, en combattant Fillon et les traitres de Sens commun que vous allez réussir à unifier la droite et relever la France.
    En fait, M. de Thieulloy, vous n’avez qu’une seule obsession, et ce n’est pas le catholicisme mais que la France quitte l’UE au nom d’une conception mythique, mystique, chimérique et donc hors sol de la France.
    “Vote de conviction”, refus des concessions, points non négociables qui n’ont pas le soutien réel de l’épiscopat qui soutient des candidats pro avortement et pro adoption homosexuelle, Buisson qui est le recyclage hors contexte d’un penseur du XIXe et rêveurs en tous genres, isolationnisme sauf à Omaha beach en 1944, encouragement au FN à ne pas s’adapter aux souhaits des Français concernant l’UE… ; la gauche au pouvoir et ses méfaits, c’est aussi le résultat de votre travail.
    Quand à l’explosion de LR que vous aviez déjà prévue il y a 5 ans, j’attends toujours, surtout avec le FN tel qu’il est.
    Vous êtes un pur M. de Thieulloy, mais faites attention : qui veut faire l’ange fait la bête disait un pourtant quasi janséniste.

Les commentaires sont fermés.