La France s’allie à la Russie pour la défense de la famille

Séance plénière, Palace du Kremlin le 10 septembre 2014

Les 10 et 11 septembre à Moscou, plus de 1 000 personnes venues de 45 pays se sont réunies pour travailler autour du thème « Famille nombreuse et avenir de l’humanité ». Ce forum international était co-organisé par Natalia Yakunina (fondation Saint André Le-Premier-Appelé) et Konstantin Malofeev (fondation Saint Basile-le-Grand).

Membre du conseil consultatif de ce forum international, j’étais présent sur place, ainsi qu’une délégation de Français.
La réussite d’un tel forum, malgré les importantes et nombreuses pressions internationales de toutes sortes, est évidemment une grande satisfaction ainsi qu’une source d’espoir pour tous les défenseurs de la famille.

En effet de très nombreux militants, leaders, et responsables d’associations et d’ONG étaient présents durant ces deux jours, et de nombreuses personnalités aussi bien religieuses que politiques du pays ont pu s’exprimer à la tribune. C’est ainsi que le 10 septembre, au Kremlin, le Patriarche Kirill, Talgat Tadzhuddin (représentant des musulmans de Russie), et Berel Lazar (représentant des rabbins de Russie), assis à la même table, ont pu chacun leur tour expliquer leur point de vue convergeant sur la nécessité de défendre la famille traditionnelle. Le métropolite Hilarion, responsable pour les relations extérieures de l’Eglise Orthodoxe Russe a quant à lui noté la répression qui s’abat contre ceux qui défendent la famille en Europe, prenant comme triste exemple la France. Il a ensuite souligné la « crise démographique profonde » que traverse l’Europe aujourd’hui, fustigeant « l’assassinat légal, que représente l’avortement, permis en masse, sans que personne ne dise rien ». Le président du conseil pontifical pour la famille, Monseigneur Vincenzo Paglia, s’est quant à lui adressé à la foule par vidéo, rappelant que la famille est la « pierre angulaire » de toute société, nous mettant en garde contre les différentes susceptibles de l’affaiblir.

Séance plénière, Cathédrale du Christ-Sauveur, le 12 septembre 2014

Sur un registre plus politique, Vladimir Poutine lui-même, par la voix d’un fonctionnaire de son administration, a tenu à envoyer un message d’accueil aux participants du forum, s’exprimant sur « la crise démographique à grande échelle » et sur « l’érosion des valeurs morales ». Vladimir Medinskiy, le ministre de la culture, Lyudmila Shvetsova, vice-présidente de la Douma et Madame Mizulina, la député qui avait fait voter l’année dernière, on s’en rappelle, une loi interdisant la promotion de l’homosexualité devant mineurs, aujourd’hui sur la liste noire des sanctions américaines et européennes suite au conflit ukrainien (cherchez le rapport…) ont aussi pris la parole, défendant la position de la Russie sur la défense de la famille.

Ainsi, il me semble évident qu’en choisissant de défendre avec force et de façon assumée, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, les valeurs traditionnelles qui ont façonné l’Europe, la Russie, est devenue le nouveau fer de lance sur lequel nous devons nous appuyer en tant qu’Européens.

Patriarche Kirill, Talgat Tadzhuddin (musulman) et Berel Lazar (rabbin) assis à une même table pour défendre la famille et les valeurs traditionnelles

Comme que je l’ai exprimé de nombreuses fois lors de conférences tant en Russie qu’en Serbie, ou encore en Géorgie ou en Ukraine : nous subissons aujourd’hui une attaque globale contre la famille qui nécessite une défense globale. Il est temps de s’organiser à l’international avec les différents mouvements pro-vie, et notamment avec ces forces vives de l’est, comme la Russie, quelles que soient les appartenances religieuses de ces divers mouvements, tant que nous gardons tous en commun la vision de la restauration d’une Europe chrétienne.

Autres articles

20 Commentaires

  • V_Parlier , 17 septembre 2014 @ 17 h 11 min

    Si l’UE nous a imposé le genrisme et ses corollaires (notre PS n’étant que l’exécutant officiel), c’est bien en priorité pour préparer un pseudo-affrontement de civilisations. Il était décidé bien à l’avance que l’UE allait chercher à se friter par tous les moyens avec la Russie, tant les prétextes de l’éternel “goulag” (et les accusations arbitraires à l’encontre du gouvernement russe pour tous les assassinats connus) ne suffisaient plus à convaincre l’opinion.
    Qu’on se le dise: Toutes les personnes comme vous et moi, qui reconnaissent que la Russie a mieux conservé l’héritage européen que l’Europe elle-même, seront bientôt considérés comme des individus dangereux. Les bobos-décadents nous accuseront d’extrémisme tandis que les mondialistes pseudo-libéraux (comprendre: pro-US) n’hésiteront pas à nous accuser “d’intelligence avec l’ennemi”.

  • Psyché , 17 septembre 2014 @ 21 h 32 min

    Pour la défense du genre humain et de l’enfance nous devons de toute urgence abroger la loi Taubira sur le pseudo-mariage sodomique.

  • patrick Canonges , 17 septembre 2014 @ 21 h 33 min

    La Russie est l’un des pays les plus libéraux en matière d’avortement. Le nombre d’avortements par an dépasse non seulement les pays développés mais également ses voisins de l’ex URSS. Seules 14% des femmes russes déclarent prendre la pilule.
    Le pourcentage de grossesses qui se finissent par un avortement provoqué (IVG) par an est de 45 en Russie, 23 aux Etats-Unis, 22 en Ukraine, 21 en France, 21 en Grande-Bretagne, de 14 en Allemagne.
    La Russie est en deuxième rang derrière le Groenland sur 101 pays ayant des statistiques fiables !
    Ces chrétiens qui se font manipuler par la Russie me font penser au Mouvement des Chrétiens pour la Paix, compagnons de route des bolchéviks jusqu’en 1991. D’ailleurs se sont souvent les mêmes.

  • Cap2006 , 17 septembre 2014 @ 23 h 14 min

    Soutenir les valeurs de l’état russe est aujourd’hui courageux.

    Il me semble que poutine constitue un bon résumé des tares du passé de l’Europe.

    Népotisme
    Dictature
    Populisme
    Pillage
    Bellicisme
    Hégémonie

    Et j’en passe

  • Sully , 18 septembre 2014 @ 8 h 50 min

    Là , on atteint les bornes extrêmes de a mauvaise foi et de la connerie !!

  • PG , 18 septembre 2014 @ 9 h 48 min

    @ CANONGES

    Enfin un peu de raison, dans un petit monde du tradiland et du catholicisme national conservateur : POUTINE utilise les forces religieuses pour son combat impérial.
    Je ne dis pas que tout son combat de politique extérieure est condamnable, et ses raisons ne sont pas toutes condamnables surtout au Moyen Orient, tant qu’il respecte les nations. Or ce n’est toujours pas le cas : la Russie occupe militairement des portions de territoires historiques de plusieurs dizaines de nations : c’est, avec la Chine, le plus grand empire colonial du monde. Mais étrangement, que des baltes chrétiens colonisés au tiers par des russes sous Staline (un humaniste orthodoxe qui sera un jour canonisé par l’Eglise russe ?) craignent pour leur indépendance, ces mêmes chrétiens français, comme G de T. revenant de Moscou, eux qui dénoncent l’impérialisme américain et la culture de mort américaine, et bien, ils s’en moquent totalement.
    Lectures et Tradition titre ce mois : ”La ussie espoir et salut de la France” : on est là dans l’excès de confiance. L’attitude de G de T. me rappelle celle des intellectuels français, comme Gide, revenant de l’URSS stalinienne : hypnotisés, car se satisfaisant de ce qu’on avait bien voulu leur montrer. Je pense à André GIDE. Ou à Brasillach fasciné par Nuremberg : mêm mécanisme psycholiqe d’adulation du faible pour le fort : l’ennemi de mon ennemi supposé est mon ami, surtout si il a un gros bâton et en plus s’il sait me manipuler par là où je suis le plus sensible.

    Entre adulation pour Poutine et la Russie ou détestation contre Poutine et la Russie, ou idem pour les USA, nous catholiques français et européens, ne pourrions nous pas avoir une attitude de liberté sans assujettissement psychologique ?

    L’URSS est le pays où la législation et la pratique abortive sont l’une des des plus libérales mais c’est un modèle.
    Les USA sont le pays où la législation et l’opinion sont en constante évolution vers la diminution de l’avortement, mais on vilipende les USA sur leur décadence morale (SORAL). Je n’aime pas Mac DO, ni la mode vestimentaire américaine, et je déteste le COCA. Mais j’aime la liberté de sa société : si je devais m’xiler définitivement, je choisirai les USA leurs lers libertés concrètes dont celles de l’école, et non la Russie, dont pourtant l’aspect européen à bien des égards me serait plus aisé à comprendre.
    La vraie question est celle des principes et non celle des emballements circonstanciels. A cause de l’Ukraine, la poutinophile devient un culte obligatoire à droite sur l’autel duquel il faut sacrifier sous peine de passer pour ”américano-sioniste” : or, que sommes-nous ?
    Issus d’une nation ancienne, la première en Europe avec l’Etat-Nation autour du roi et des franchises et libertés, nation catholique, la première également.
    Sommes-nous assimilables au monde d’immigrants US ou au monde byzantino-étatiste orthodoxe avec une société sous contrôle total ?
    Non. Pourquoi alors cet engouement brusque pour un homme qui n’a jamais renié le communisme clairement, qui n’a jamais renié Staline, dont la momie pollue encore la Place nommée encore ”Rouge” ?
    Nous n’apprécions pas Napoléon qui a sauvé le jacobinisme et ses poisons totalitaires, mais nous admirons POUTINE qui a sauvé la main mise d’une minorité sur la société russe.
    Ne srit-il pas temps de faire la part des choses ?
    Après OBAMA, de gauche et qui fait une politique de gauche dans les instances internationales, il peut y avoir un homme de droite qui comme Bush bloquera les dérives anti Vie.
    La liberté des sociétés vaut plus que les sociétés fermées : nous refusons le dirigisme socialiste technocratique et le règne des lobbys en France et à Bruxelles, mais nous admirons le poutinisme oligarchique et son système de gouvernance à l’africaine ou à la saoudienne, celle d’un groupe de qq centaines de milliers de personnes qui tiennent les ressources; s’enrichissent personnellement et font du moralisme wahabite ou orthodoxe, mais pour les autres.
    Quand on a voté SARKOZY deux fois, l’homme le plus américain dans ce que les USA ont de mauvais et nuisible (théorie gender née dans le féminisme américain et imposée par Sarkozy à l’école et approbation maintenant de la loi TAUBIRA) , Guillaume, est-on crédible pour juger de la politique de la Vie en Russie ?

  • Pascal63 , 18 septembre 2014 @ 10 h 25 min

    Et comment ! Il faut abroger cette ” loi” inique et déférer ce gvt pour haute trahison anti France ! Il faudrait un Poutine en France et non ces vendus de la Golden Sachs !

Les commentaires sont fermés.