Le Parti futuriste ? « No future » pour l’être humain

Un mystérieux et groupusculaire “Parti libertarien transhumaniste” également appelé “Parti futuriste” explique sur son blog “[soutenir] la recherche en ce qui concerne l’ectogenèse”, c’est-à-dire “la procréation d’un être vivant, dans un utérus artificiel ce qui permet à la femme d’éviter la grossesse et les complications de l’accouchement”. Un texte rédigé par un homme, assurément, qui ne sait pas que chaque gestation a aussi ses bons moments ! Et puis, à ce train-là, pourquoi ne pas éviter de vivre, vu les complications au quotidien ? Toujours est-il que l’ectogenèse “implique forcément une interdiction de l’avortement”, explique le Parti futuriste pour qui “l’ectogenèse pourrait servir à sauver les fœtus de l’avortement”. En effet, “une femme ne souhaitant pas porter à terme un enfant non désiré pourrait faire développer le foetus en dehors de son ventre, et l’enfant serait confié à une famille d’accueil”. Un semblant de bon sens bienvenu car la suite du programme est effrayante : “effacement progressif des genres mâles et femelles confondus dans un seul genre”, “modèles avec un seul parent, ou plus de parents, voir pourquoi pas des enfants sans parents, ou ayant pour parents des entreprises, des coopératives ou des associations”… L’ectogenèse est préconisée par le Parti futuriste “comme outil de contrôle de la démographie puisque les naissances sont déconnectées du principe du couple on peut faire autant d’enfant que l’on veux, et même choisir leur genre, et les élever comme on veux”. Le Parti futuriste ? “No future” pour l’humain.

Autres articles

1 Commentaire

  • Raffarin2012 , 19 Jan 2012 à 9:36 @ 9 h 36 min

    Il faut s’y faire, il y aura toujours des ‘modal libertarians’ pour venir nous fiche la honte.

Les commentaires sont fermés.