Quand Eric Zemmour prend la défense de Standard and Poor’s…

“C’est (…) l’erreur de diagnostic d’Angela Merkel de tout voir au filtre de la question budgétaire que Standard and Poor’s sanctionne en dégradant la France. Paradoxe : la France paye son alignement sur l’Allemagne. Second paradoxe : l’agence critique la position allemande mais la renforce en lui conservant, immaculé, son triple A. Ce n’est pas la cigale française qui est sanctionnée, mais le manque de compétitivité de l’industrie française, pas son incapacité à équilibrer ses budgets, vieille habitude depuis 1974 qui est mal notée mais les déficits répétés de notre balance des paiements depuis 2004 qui marque le décrochage de compétitivité de l’économie française…” expliquait Eric Zemmour mardi matin sur RTL :

Autres articles