Le débat sur avortement relancé ce vendredi dans “Le Grand Journal” : Jean-Marie Le Méné VS Roselyne Bachelot et tout le plateau

Jean-Marie Le Méné, le Président de la Fondation Jérôme Lejeune, est très efficace face à un affligeant plateau d’incultes ou de militants “pro-choix” de mauvaise foi, tous dans un déni très inquiétant, qui ânonnent slogans et contre-vérités :

Articles liés

59Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 18 janvier 2014 @ 21 h 44 min

    Allez ! Il ne faut plus se laisser faire mais leur rentrer dans les plumes !!

    Le film qui a fait changer d’avis les Espagnols sur l’avortement :

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/avortement-le-reportage-qui-a-fait-changer-lespagne.html

  • Polo , 18 janvier 2014 @ 21 h 46 min

    Je suis effaré par cette mise en scène ridicule. Jean-Marie Le Méné aurait du insister sur le fait que l’enfant existe dans le corps de la femme et que l’avortement est un meurtre.

    Roselyne Bachelot se ridiculise avec des slogan bateau. Elle profite de ce plateau totalement conquis pour recevoir des applaudissements et des bravos !

    Et ce Karim… qui multiplie les adjectifs effrayants et qui essaye maladroitement de mettre tout le monde dans le même panier. Quelle mauvaise foi !

    Merci Jean-Marie Le Méné pour votre combat !

  • Olizefly , 18 janvier 2014 @ 21 h 56 min

    Je suis impressionné par la performance de ce Jean-Marie Le Méné. Je ne regarde jamais Le Petit Journal, à côté de Radio Bolcho (France Inter, France Info…), c’est Télé Bolcho. Non mais c’est effarant, cet ignare (je ne sais pas qui c’est) qui insiste lourdement en disant que jusqu’à 12 semaine il n’y a pas d’être humain formé dans le corps de la femme, et tous ces gens qui semblent d’accord avec cette affirmation ridicule ! Ils ne savent pas comment l’enfant grandit pendant les 9 mois de grossesse ? Ils n’ont pas été à l’école, ils n’ont pas Internet ces gens-là ? C’est effrayant de voir à quel point on leur a lavé le cerveau à toutes ces personnes. En Allemagne nazie ou en URSS, j’aurais compris qu’on puisse endoctriner les gens comme ça, mais en démocratie ?!? Et ce type qui arrive et qui parle de “cathos ultras”, de radicaux, et l’autre poufiasse de Bachelot qui traite Le Méné de “réactionnaire”. On se croirait en dictature communiste avec ces termes de propagande. Mais merde Roselyne, on est au XXIe siècle ! Réveillez-vous. Avec les progrès de la biologie et de la médecine, le développement prénatal de l’enfant est connu, on peu l’observer avec de très bonnes images avec les échographies. Même en 3D ! On n’est plus dans vos années 70. C’est vous la réactionnaire, vous avez 30 ou 40 de retard bon sang !
    “Un droit imprescriptible” qu’elle les appelle, les avortements. Où est-ce qu’elle est allé cherché ça ? Le droit imprescriptible, c’est le droit à la vie, pas le droit de tuer certaines catégories de personnes !

  • Valtorta , 18 janvier 2014 @ 22 h 37 min

    L’argument le plus imparable à mes yeux, que je donne à chaque fois que je dois argumenter sur le sujet, est simple et bref :

    Si je suis en train d’écrire ce message, et si vous, lecteurs de Nouvelles De France, êtes en train de le lire, c’est que nos mères ne se sont PAS faites avorter.

  • Goupille , 18 janvier 2014 @ 23 h 29 min

    Mais oui, les quatre guignols pathétiques : l’avortement est un infanticide.
    Et il n’y a pas lieu de triompher si la notion de “détresse” est abandonnée dans les faits (Apathie) et que 200 000 enfants partent en déchets hospitaliers chaque année (Bachelot).

    Ces larves vides, obsolètes, radoteuses, paniquent… Les Cathos sont dans la rue !
    Il va falloir qu’ils s’habituent, car le combat a commencé.
    Et il sera sans pitié..

  • charles-de , 19 janvier 2014 @ 0 h 07 min

    Et vice versa d’ailleurs : ceux qui s’opposent à l’avortement sont souvent pour la peine de mort.

  • eric-p , 19 janvier 2014 @ 0 h 08 min

    J’ai regardé l’émission quelques minutes.
    Globalement Jean-Marie Le Méné a fait son travail
    mais il aurait dû adapter son discours pour déconstruire la propagande
    des “Pro-Choice”:

    1-La plupart des IVGs ne concernent pas des viols ou des incestes, un plat sans arrêt mis en avant pour provoquer une émotion du “grand public”.

    2-Les incestes et les viols peuvent être AUJOURD’HUI combattu sans avoir recours
    à l’IVG puisqu’il existe LA PILULE DU LENDEMAIN NON ABORTIVE, ce que les militants “Pro-choice” oublient bien souvent d’indiquer.

    3-Jean-Marie Le Méné aurait également pu poser la question de l’intérêt réel
    de l’IVG:
    Servir les intérêts des femmes…ou servir une idéologie malthusienne et eugéniste en se cachant derrière le “droit des femmes” ?

    Je ne suis pas sûr que Le Méné ait eu raison d’accepter l’invitation d’une télé
    hostile…et sur un dossier complexe.
    Pour les personnes honnêtes et sincères, les mensonges de Roselyne Bachelot
    (Le Planning Familial n’est pas une assoc pro-IVG, quelle farce !)
    sont particulièrement grossiers.

Les commentaires sont clôturés.