Guillaume de Thieulloy : «Nous allons diffuser des études qui démontrent la malfaisance du mariage génétiquement modifié pour la société et les enfants»

Nouvelles de France a rencontré Guillaume de Thieulloy (par ailleurs directeur de publication de votre bimédia), secrétaire général du Collectif Famille Mariage.

Le Collectif Famille Mariage n’est-il pas un collectif de plus ?

Le Collectif Famille Mariage (CFM) n’est pas un collectif de plus, dans la mesure où il ne vise pas à remplacer une structure qui existerait déjà. Nous considérons que le combat pour la famille naturelle ne s’arrêtera pas à la fin de la discussion du projet de loi Taubira. Que nous gagnions ou que nous perdions, ce n’est qu’une bataille et non la guerre elle-même ! Nous encourageons bien volontiers tous les Français de bonne volonté à se mobiliser contre ce texte absurde, mais, au delà de ce combat immédiat, nous devons aussi préparer la suite. Et, pour cela, nous avons beaucoup de travail à faire pour nous professionnaliser, tant dans la diffusion des études qui démontrent la malfaisance pour la société et les enfants du mariage “génétiquement modifié” que dans l’action politique. Voilà à quoi s’attelle en priorité le CFM. Et nous le faisons en lien avec des amis d’autres pays, notamment Américains, qui ont l’expérience de ce combat et de cette professionnalisation. Nous travaillons, en particulier, beaucoup avec la National Organization for Marriage (NOM) qui a réussi le difficile pari de la proposition 8 en Californie, grâce à laquelle le prétendu “mariage gay” a été abrogé.

Comment allez-vous articuler le travail avec les autres organisations mobilisées pour la défense du mariage ?

Nous voulons travailler avec toutes les personnes de bonne volonté, qu’elles soient ou non déjà engagées dans le combat pour la famille. Nous avons, à l’heure actuelle, d’excellents contacts avec certains dirigeants de la “Manif pour tous”, avec bon nombre de parlementaires, avec des journalistes et des intellectuels qui ne renoncent pas à la vérité sur l’homme et la femme. L’une des missions du CFM est précisément la création de coalitions pour des campagnes ponctuelles pour la défense du mariage. Et le combat contre la loi Taubira est une excellente occasion de monter ce genre de coalitions !

“Dès que nous avons lancé le site laissez-nous-voter.org, le groupe UMP du sénat a annoncé qu’il mettait précisément le texte voté à l’Assemblée nationale dans sa “niche” parlementaire pour donner une réalité légale au référendum d’initiative populaire.”

4,5 millions de signatures pour forcer (ne serait-ce que médiatiquement) les pouvoirs publics à organiser un référendum, est-ce que c’est vraiment réalisable ? Quels moyens allez-vous mettre en œuvre pour cela ?

Oui, je crois que 4,5 millions de signatures pour un référendum, c’est jouable. Nos amis de NOM ont une grande expertise dans ces grosses campagnes de collectes de signatures. Certes, cela n’a jamais été fait, mais il y a un début à tout. Concrètement, nous allons allier une stratégie internet et une stratégie de terrain, mais je vous en dirai plus quand tout cela sera prêt – et, notamment, quand nous aurons achevé la création de la coalition dédiée à cette campagne précise. À propos de ce référendum, je sais que des esprits chagrins disent que la loi ne permet pas le référendum d’initiative populaire. C’est vrai. Mais, d’une part, je vois mal comment le gouvernement pourrait nous dire, quand nous aurons 4,5 millions de signatures, qu’il manque un décret pour donner la parole au peuple. Et, d’autre part, l’action de terrain a une action efficace sur les politiques, puisque, dès que nous avons lancé le site laissez-nous-voter.org, le groupe UMP du sénat a annoncé qu’il mettait précisément le texte voté à l’Assemblée nationale dans sa “niche” parlementaire pour donner une réalité légale au référendum d’initiative populaire. C’est un double travail, sur les parlementaires et sur la collecte de signatures, mais nous y arriverons.

Comment peut-on vous aider ?

Pour nous aider, le mieux est de faire signer tous vos proches, de diffuser le formulaire sur les réseaux sociaux, etc. Nous aurons bientôt besoin de volontaires pour la phase suivante, mais elle n’est pas encore tout à fait prête.

Appelez-vous également les organisations LGBT, officiellement toutes favorables à la démocratie, à militer à vos côtés pour l’organisations de ce référendum ?

Si des associations “LGBT” (comme on dit maintenant…) veulent appeler à un référendum sur la question du mariage, je m’en réjouirai. Mais, j’en doute fort. Des groupements qui utilisent aussi facilement les menaces de mort contre leurs adversaires qu’Act Up-Paris ont une curieuse conception du débat et de la liberté d’expression. Et, à supposer qu’un renfort inattendu nous vienne d’une association de cette mouvance, nous ne serions alliés que très temporairement, puisque j’imagine que nous ferions campagne pour des points de vue radicalement opposés.

Autres articles

9 Commentaires

  • JS , 18 Fév 2013 à 15:53 @ 15 h 53 min

    Très bonne initiative !
    Voici aussi la synthèse préparée par l’Institut Thomas More sur ces questions, suite à la rencontre qu’il a organisée à l’Assemblée nationale :
    http://www.institut-thomas-more.org/upload/media/workingpaper-itm-26.pdf
    Effectivement, ce sera un combat long et plus culturel que politique. Mais nous le mènerons.
    JS

  • Charly , 19 Fév 2013 à 8:28 @ 8 h 28 min

    Et puis, Hollande et les socialistes, rendus autistes par leur idéologie marxiste, habitués à regarder le peuple avec condescendance, se moque du mariage, idéologie du passé selon eux.
    Ils sourient doucement face à toutes ces gesticulations des partisans du mariage. Ils ont la majorité, tous les pouvoirs et contre-pouvoirs, et peuvent faire comme bon leur semble.

  • Pesneau , 19 Fév 2013 à 11:33 @ 11 h 33 min

    Et si le peuple marchait sur l’Elysée, pourraient-ils continuer à le regarder avec mépris? A moins de faire tirer sur la foule…

  • J.75 , 19 Fév 2013 à 13:17 @ 13 h 17 min

    C’est bête à dire, mais lorsque je rentre l’adresse du site CollectifFamilleMariage.Org cela me redirige vers le site Laissez Nous Voter…j’ai essayé plusieurs fois, ainsi que rechercher avec mots clé sur Google et Qwant mais pas possible d’accéder à cette page..

  • Charly , 19 Fév 2013 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Souvenez-vous de la rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962 (80 morts et 200 blessés).
    Un pouvoir aux abois n’hésite pas à faire tirer sans sommation sur des Français désarmés .

  • itou , 19 Fév 2013 à 15:07 @ 15 h 07 min

    non, détrompez vous il ne se moquent pas du mariage, qui depuis l’origine a toujours été le nom d’un sacrement de l’Église Catholique, nom repris par la république lors de la révolution pour l’union civile. La population boudait cette union civile et il a fallu lui donner le nom de mariage civil pour qu’elle l’accepte enfin. Hollande et sa clique veulent faire disparaître tout ce qui a apparence ou ce qui pourrait évoquer la religion catholique. Leur haine est sans limite, nous pourrons la mesurer au fur et à mesure que vont sortir les prochaines lois qui sont en préparation. Nous sommes revenus aux pires moment de l’anticléricalisme de 1905. La persécution religieuse n’est pas loin.

  • Charly , 19 Fév 2013 à 17:31 @ 17 h 31 min

    Et que ferez-vous à ce moment-là ? Comme les catholiques de 1905 ou les chrétiens d’Orient actuellement : subir car l’armée et les forces de l’ordre sont de leurs côtés. Rappelez vous Budapest ou Prague…

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen