Entretien avec Serge Federbusch, candidat de l’union des droites à Paris

Entretien avec Serge Federbusch, candidat de l’union des droites à Paris

NDF a rencontré Serge Federbusch, candidat de l’union des droites à Paris (soutenu notamment par le RN et le PCD). Un opposant résolu à la politique d’Anne Hidalgo!

Vous êtes candidat aux municipales à paris. Pourquoi ?

Paris, la ville qui possède le patrimoine historique, artistique, architectural et urbain le plus divers au monde est pourtant menacé. Une politique démagogique s’en prend à la beauté de ses avenues, encombre ses rues d’édicules disgracieux et inutiles, l’endette, désorganise ses services publics les plus essentiels comme celui de la propreté, fait monter artificiellement les prix immobiliers ce qui en chasse sa population d’origine au bénéfice de clientèles subventionnées. Et l’éventuelle réélection d’Anne Hidalgo pousserait cette évolution délétère à un paroxysme.

Que reprochez vous à la maire sortante ?

Elle se sert de Paris comme d’une rente pour nourrir le système qui l’a créée et qu’elle alimente en retour. Elle est désormais dans une fuite en avant. Puisque sa politique de circulation a échoué que fait elle ? Elle tente d’escamoter le débat sur son bilan en pratiquant la surenchère. Supprimer 60 000 places de stationnement à Paris c’est de facto interdire la circulation automobile.

Quel est le profil de vos têtes de listes dans les différents arrondissements ?

Ce sont tous des femmes et des hommes nouveaux à Paris. Aucun n’est élu sortant, la quasi totalité vient de la société civile et exerce un métier, la plupart du temps dans le secteur privé d’ailleurs. Nous avons aussi une liste jeune avec même des étudiants.

Vous jouez la carte de l’union à droite. Comment cela est il reçu par les électeurs que vous rencontrez ?

Ils l’attendent mais beaucoup sont un peu désespérés. Ils pensent que la réélection d’Hidalgo est inéluctable. Mais je les détrompe et les convaincs : c’est à nouveau une manipulation. Hidalgo a une popularité en réalité très basse pour un maire sortant et, si les listes que je conduis dépassent les 10 % nous pourrons tendre la main aux LR et dans un scrutin proportionnel complexe virer en tête à la fin. Hidalgo, les Verts et les Marcheurs sont très divisés. La droite unie peut l’emporter. Mais pour cela il faut voter pour Aimer Paris qui garantira, si nous sommes suffisamment haut, que les Républicains ne pourront pas trahir leur électorat comme ils le font régulièrement.

Il vous manque encore une poignée de colistiers. Comment peut-on vous aider à boucler votre liste et à réussir cette campagne ?

Il nous manque surtout des femmes ! Vous pouvez tout simplement me joindre à l’adresse mail suivante : [email protected] ou carrément appeler le 0676860844. On ne peut faire plus simple!

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *