Éric Zemmour : “Les Algériens ont réinventé et modernisé la vieille blague ‘La dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie, c’est cause toujours’…”

Le Zemmour du vendredi. “C’est une campagne électorale unique au monde et, sans doute, dans l’histoire, avec pour candidat à l’élection présidentielle un candidat qui ne parle pas, ne marche pas, n’arrive même pas à élaborer une pensée construite : un pantin, une marionnette. Abdelaziz Bouteflika n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été, mais il est sûr d’être réélu pour la 4e fois. Bienvenue en Algérie ! Ce miracle a un nom : pétrole. Il a une mémoire : la guerre d’indépendance contre le colonisateur français qui livra le pays à un quarteron de généraux désormais tous au cimetière ou à la retraite. Il a une hantise, la guerre civile, celle qui ensanglanta le pays dans les années 90 lorsque les islamistes gagnèrent les élections mais aussi les exemples les plus récents de la Libye, de la Syrie. Tout mais pas ça. Tout, c’est l’unité d’une nation terriblement divisée entre laïcs et islamistes, entre Arabes et Berbères aussi. Un pays qui a toujours été une terre d’empire, des Romains aux Espagnols ou aux Turcs, jusqu’aux Français, qui a parfois l’impression qu’il est désormais occupé et pillé par une nouvelle race de colons, les clans autour du vieux FLN. Tout, c’est donc Bouteflika. Tout, c’est la distribution clientéliste de la rente pétrolière par un régime de prédateur corrompus, à ceux qui arrivent à se faire entendre ou craindre : patrons, armée, police, syndicats de fonctionnaires, association d’anciens combattants. Les autres n’ont que leurs yeux pour pleurer ou leur rêve de s’enfuir en France. On se souvient de ces innombrables jeunes gens qui acclamèrent Jacques Chirac en lui criant : ‘des visas, des visas !’ L’Algérie est un pays riche rempli de pauvres. 70% de la population vit avec moins de 250 euros par mois. Ceux-là n’iront pas voter, l’abstention sera leur seul moyen d’expression, de contestation d’un régime figé qu’ils ne savent pas comment abattre. Cette élection présidentielle algérienne est le village Potemkine de la démocratie : toutes les procédures sont en place, mais elles sont factices, en carton pâte. Le peuple regarde la comédie se jouer sans y croire ni même y participer. Personne n’est la dupe de personne, ni les élites ni le peuple. L’Algérie a inventé la lucidité qui tue. L’immobilisme est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres.

Et pourtant, le régime tient. Il a même appris à s’adapter, à tout changer pour que rien ne change. Les Algériens peuvent parler, les journaux sont innombrables et libres, les partis politiques sont environ une centaine, les chaînes de télévision se multiplient, Internet n’est même pas censuré, la loi a même prévu une discrimination positive pour améliorer la représentation des femmes dans les instances publiques. Les Algériens ont réinventé et modernisé la vieille blague ‘La dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie, c’est cause toujours…’ Le seul qui ne parle pas, c’est le Président Bouteflika. Peut-être pour cela que c’est lui qui sera élu !”

Autres articles

26 Commentaires

  • Sundance , 19 Avr 2014 à 12:48 @ 12 h 48 min

    Un mot est passé à la trappe dans mon commentaire : On n’aurait jamais dû….. Avec mes excuses.

  • Psyché , 19 Avr 2014 à 13:13 @ 13 h 13 min

    Bref, Eric Zemmour n’a pas tort lorsqu’il met en relief les strates du paradoxe Algérien.
    Ceci dit, les algériens ne sont pas aussi dupes que l’on croit.
    Le renversement du régime Bouté Flic A est une fatalité.
    Les algériens ne souhaitent pas le faire dans la rue dans le cadre d’un n ième printemps arabe menant au chaos et au règne des milices islamistes.
    Je reconnais en eux ce discernement et cette intelligence.
    Elle leur vient de la colonisation française.
    Grâce à la la colonisation française, l’Algérie restera peut-être un pays indépendant du N.O.M., pas comme la Lybie ou autres pays arabes.

  • domremy , 19 Avr 2014 à 13:25 @ 13 h 25 min

    et la FRANCE???? que devient elle???
    un pays délabré,rempli de chomeurs, et de vols et délis tous les jours

  • Stephan_Toulousain , 19 Avr 2014 à 13:58 @ 13 h 58 min

    Est-ce mieux que les pays où il faut beaucoup de signatures pour pouvoir se présenter, où le temps de parole à la TV est insignifiant par rapport aux partis habituels, et où on fera tout pour qu’au final on ait à choisir entre 1 UMPs et i1 umPS .

    En 2017, y aura-t-il réellement le choix et l’impartialité des médias ???

  • ljean59 , 19 Avr 2014 à 14:35 @ 14 h 35 min

    A quand l’indépendance de la FRANCE vidée de tous ces algériens et autres qui ont tant
    réclamé la leur. La FRANCE les avait civilisés. Ils n’ont pas su entretenir quoi que ce soit.
    A part vivre aux crochets des Français, que savent-ils faire?
    Bientôt la FRANCE ressemblera à l’algérie. Merci à giscard, chirac, mimit, le nain de neuilly et
    à notre mr 17%.

  • baldag , 19 Avr 2014 à 15:18 @ 15 h 18 min

    Le FLN et Ben Bella ont créé un véritable maffia dictatoriale en Algérie, ce que les algériens n’ont jamais compris ou admis. Nous les avons vaincus militairement, mais ils sont toujours en place.
    Le problème est que si cette clique est un jour absente de la scène politique algérienne, ce sont les barbus qui prendront le pouvoir. Ce sera le même scénario qu’en Irak, Libye, Tunisie, etc.Un “printemps arabe” de plus, quoi!
    Pour le moment, ils terminent de piller les richesses que nous leur avons laissées!
    Si encore la population algérienne avaient la volonté de faire quelque chose de bien de ce pays que nous lui avons laissée… Mais non, beaucoup veulent venir en France où ils savent qu’ils seront hébergés gratis. Ce qu’il y a d’étonnant dans cela, c’est que bon nombre d’algériens qui sont restés au pays et qui ne souhaitent pas le quitter aiment et même regrettent la présence française alors que nombre de ceux qui vivent en France la détestent. Allez comprendre….Ceux qui tirent réellement les ficelles dans ce pays ont encore de beaux jours devant eux!

  • Charles , 19 Avr 2014 à 15:48 @ 15 h 48 min

    Les Algériens ont résolu leur problème à leur manière
    qui consiste à à s’organiser pour fuir au plus vite vers la France…

    Ils vivent dans le seul espoir de monter au nord.

    Ils ont tous un cousin,un frère,un voisin,un oncle en France.

    Ils sont dans la situation d’une femme qui a pris l’initiative d’un divorce
    mais qui n’a de cesse 10 ans après le divorce de revenir s’installer
    chez son ex époux,dont elle veut devenir,a minima,la maîtresse.
    Elle se révèle incapable de reconstruire la vie qu’elle avait voulue sans lui.

Les commentaires sont fermés.