La Manif pour Tous n’a rien compris

Dimanche soir avait lieu une Manif Pour Tous Place Clémenceau, en bas des Champs-Élysées. Nous étions parqués comme des moutons dans un parc, et beaucoup de policiers étaient au rendez-vous.

Les Moutons Pour Tous – © Athanase Ducayla

Comme d’habitude, le char de LMPT diffusait une musique de supermarché, et c’était la fête… Oui, nous étions là pour défendre la famille, contre une loi extrêmement grave, et nous le faisions en dansant et en chantant… C’était un concert, une saloperie de rave party en mode chic, BCBG, cool man ! Hostile.

La résistance des bisounours, pour des bisounours, par des bisounours, qui ne comprennent pas qu’il faut passer à un stade supérieur, progressivement, rien qu’en diffusant de la musique un peu plus dramatique. Le Printemps Français l’a compris. Au Printemps Français, nous résistons, parce que nous nous battons non pas pour l’unité, mais pour la vérité, et tant pis si cela ne plaît pas au bobo assis dans son fauteuil et aux grands medias.

Le Christ, pour ainsi dire notre plus grand maître, ne cherchait jamais l’unité, mais à ce que chacun cherche la vérité, et il la proclamait sans cesse ; c’était à prendre ou à laisser, à tel point qu’il disait : “Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.” (Matthieu 10, 34), encore une remarque tout simplement réaliste. Il s’agit de montrer la vérité sous un jour attirant, mais il ne faut pas mentir pour tenter de la faire passer, or LMPT ment. LMPT ment parce que ce qui se passe en France est une tragédie, à laquelle ce mouvement oppose la fête, ce qui endort assurément les consciences. Évidemment cela passe bien dans les médias, mais parce que les médias sont dans le mensonge, dans le faux, dans l’apparence. Or, en politique, c’est la vérité qui rassemble le peuple. La vérité, c’est la conformité de l’intelligence à la réalité, donc ce que n’importe quel être incarné peut éprouver. Pour ne pas avoir besoin des grands médias, il faut imposer une culture de la résistance, ce que le Printemps Français réalise et est plus que jamais décidé à continuer.

“L’unité se fera d’elle-même autour du vrai.”

Ah, ce que le gouvernement doit s’amuser : nous sommes inoffensifs, nous ne montrons aucune hostilité et nous rentrons sagement chez nous après. Mais combien de temps cela va-t-il durer ?

La manifestation de dimanche fut un échec, il faut le dire, et pour plusieurs raisons :

–          Peu de gens étaient au courant : LMPT n’a pas su utiliser son réseau correctement puisque seuls ceux qui sont sur Facebook furent informés efficacement.

–          Le fait que LMPT reste toujours aussi bisounours alors qu’il est certain que pour galvaniser un peuple il faut monter progressivement en intensité, pour converger vers la conscience de ce qu’est le système qui pourrit la France : la République, véritable réactualisation du mythe païen de l’Éternel Retour, religion du Progrès ayant pour Pape ou Soupape Vincent Peillon. Combien de fois faudra-t-il dire que nous ne sommes pas dans une démocratie réelle ? Rappelons que la véritable démocratie est l’application du principe de subsidiarité, ce qui est l’antithèse de la République Française. Le résultat de cette absence de progression est que les gens se lassent.

–          La naïveté de certains manifestants, souvent des chrétiens-démocrates, qui croient qu’il faut continuer d’être des bisounours. Ceux-là, il faut qu’ils comprennent qu’ils ont affaire à un système religieux, qui par leur protestantisme et leur manque de force a pris la place à laquelle il est actuellement, et que ce système religieux ne cesse de violer l’intégrité de la réalité, de l’ensemble des êtres. Ils confondent violence et force, et pèchent par faiblesse, en oubliant que la véritable force, qui est la force de l’être, est légitime : cette force qui est celle de la lumière dissipant la ténèbre.

Mentionnons la tentative honorable du groupe Hollande Démission de relever le niveau en criant le slogan éponyme, aussitôt couvert par la sono de LMPT. Ces militants furent signalés à la police et entourés de gorilles du service d’ordre, sur ordre d’Albéric Dumont, qui manifestement n’a pas assez joué aux playmobils policiers quand il était petit.

Nous nous demandons véritablement à quoi servit l’université de LMPT, si c’est pour se planter comme cela, alors que les choses sont simples : il suffit d’être un peu plus hostile, un peu plus menaçant, de lancer une grève de l’impôt (ce point serait un grand sacrifice car la répression serait alors rude), mais tout d’abord, et ce serait déjà un grand progrès pour pas grand chose : arrêter de transformer une manifestation en fête !

Nous voyons déjà des commentaires nous reprochant d’apporter la division, mais ce qui compte ce n’est pas l’unité, c’est la vérité. L’unité se fera d’elle-même, autour du vrai.

Article édité le 18 septembre 2013 à 17h.

Articles liés

314Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • NP , 18 septembre 2013 @ 9 h 16 min

    Ne vous trompez-vous pas de combat ?
    Dans votre lutte contre le pouvoir et ses idéologies, vous tirez sur vos alliés.

    Je ne sais pas si le message de LMPT est efficace et à vrai dire, peu importe. Mais une chose est sûre, que vous n’avez pas comprise, c’est que LMPT est complémentaire du Printemps français. Celui-ci ne mobilise pas les même personnes que celle-là ; ces personnes ne se mobiliseraient donc pas si seules étaient organisées des actions façon Printemps français.

    En d’autres termes, il s’agit d’occuper le terrain.

  • le réel , 18 septembre 2013 @ 9 h 19 min

    le gouvernement doit surtout s’amuser de nos divisions, la critique doit être constructive et non partisane!
    les français en ont assez des cries style CGT, nous ne sommes pas des révolutionnaires!

    il y a peut-être un juste milieu entre les identitaires et les bobos!

    la France d’en bas va mal, il serait temps que le ” parisianisme” s’en rende compte!

  • gerar04 , 18 septembre 2013 @ 9 h 28 min

    excellent article! la lmpt est tout simplement en train de liquider ce mouvement qui avait suscité tant d’espoir.des le depart et apres les premiers incidents,frigide barjot a cassé la juste revolte en fustigeant les manifestants qui s’etaient fait gazer par les policiers zelés de valls.il fallait de suite comprendre son jeu pour le moins troulble.en ce qui concerne la derniere manif contre hollande lors de son passage chez claire chazal,i’ai noté avec stupéfactionque l’on avait affaire a une espece de kermesse joyeuse.j’ai eu l’impression de moutons enfermés dans leur enclos.et ils semblaient heureux!vous ne ferez pa peur au pouvoir aveugle sourd et sectaire de cette manière! je pense que les dirigeants actuels ne vous meneront nulle part.je terminerai par une citation de j.m le pen.les temps sont durs et les idéés sont molles!

  • BCajoule , 18 septembre 2013 @ 9 h 30 min

    En effet. Il est temps que LMPT fasse encore un “pas de côté” pour paraphraser B. Bourges et entre réellement en résistance.

    ONLR ou pas ?

  • monhugo , 18 septembre 2013 @ 9 h 33 min

    Où l’on commence (enfin) à dire tout haut ce qui crève les yeux, depuis toujours : LMPT ne sert à RIEN. “Bisounourseries” et chansonnettes. A 10 personnes ou à 1 million de personnes : pareil. Bavardages. Troupes moutonnières qu marchent pour l’UMP.
    Faut-il changer de “braquet” ? Quelques vraies actions spectaculaires, pourquoi pas. Mais l’essentiel, c’est préparer 2014. Et là, pas de récupération de la “Droite” molle et collabo, merci. Donc, plus de manifs formatées !

  • Ralph , 18 septembre 2013 @ 9 h 33 min

    On peut quand même rappeler un petit historique de LMPT, avec le tournant du mois de novembre.
    En novembre 2012, deux manifestations concurrentes, pour le même objet :
    – celle de LMPT, un samedi, le 17 me semble-t’il. Ambiance apolitique, a-confessionnelle, bon enfant, “habillez vous en rose”, “venez tous que vous soyez homo, de gauche, juif…”, de la musique divertissante et des slogans qui ratissent large.
    – celle de Civitas, le lendemain, dimanche. Ambiance marquée, avec chaque mouvement (Action française, Renouveau français, Jeunesses nationalistes…) derrière sa banderole, des gens qui tirent la gueule, des slogans “chocs” (“la France a besoin d’enfants, pas d’homosexuels”) et un caractère confessionnel beaucoup plus marqué (chapelet, images pieuses, sacré-coeur…)
    Laissons de côté la paire de gifles reçues par les Femen, ce qui est plus anecdotique qu’autre chose.

    Mais regardons les chiffres.
    10 000 pour Civitas.
    100 000 pour LMPT.
    On pourra toujours pinailler sur les chiffres, il n’en reste pas moins qu’au nombre, LMPT l’a très largement emporté.
    Ce sont donc, dès le début de la mobilisation, les opposants qui ont fait le choix d’un mode d’action plutôt qu’un autre. Ces deux journées de novembre ont quasiment été une “primaire” entre la tendance Civitas et la tendance LMPT. Et c’est cette dernière qui l’a très largement emporté.

  • champoiseau , 18 septembre 2013 @ 9 h 34 min

    Bravo pour cet article. Les “autres” peuvent dire “même pas peur!’.
    Que dire des roquets de la Manif qui ont éjecté Mr. Vaneste? Des minables! Faire partie de ces manifs “culcul” non merci. Qu’ils doivent s’amuser de l’autre côté les umps. On aura bientot “Au clair de la lune “diffusé par les haut-parleurs de la sono de la manif. Désolant et ne pensez pas que nous allons nous déplacer pour assister à ces spectacles désolants.

Les commentaires sont clôturés.