PCF : le «parti de la haine» ?

L’argument, venant de la droite, est classique : “comment vous, les socialistes, pouvez accusez l’UMP de se rapprocher du FN alors que vous pactisez carrément avec le Parti communiste à chaque élection municipale ?”. Est-il juste de mettre dans le même sac PCF et FN ? D’aucuns diront que la comparaison est douteuse, le FN étant antirépublicain car raciste, discriminant ou capable d’instaurer un État liberticide, ce que ne serait pas le PCF. Or, dans le programme officiel de Marine Le Pen pour les dernières présidentielles, il n’est aucunement prévu que soient instaurées des politiques raciales ou que des livres brûleront sur les places publiques. Il n’est donc pas plus absurde de supposer que le PCF, une fois au pouvoir, pendra les patrons ou fera fleurir les goulags, quand bien même il ne l’avait pas indiqué dans son programme électoral…

Les hommes politiques de droite usent, parfois, de ce genre de procès d’intention (communistes = staliniens en puissance), s’appuyant sur l’ancienne fidélité du PCF à l’URSS ou sur le concept vague d’« extrémisme ». Plus pertinent serait de dénicher, chez le Parti communiste, des comportements ou propos précis du type de ceux que la gauche aime qualifier d’« antirépublicains » :

Le FN est intolérablement cruel lorsqu’il propose de repousser en pleine mer les bateaux d’immigrés clandestins ? Les communistes, lorsqu’ils sont confrontés à la gestion réelle du pouvoir au niveau local, ne sont pas toujours plus humanistes. On se rappellera qu’en plein mois de février 2010, le maire PCF de Bagnolet, Marc Everbecq, avait expulsé les occupants d’un squat, puis détruit le bâtiment en question pour qu’ils ne puissent pas y revenir. Après quoi les squatteurs, livrés au froid et à la neige, avaient été délogés d’un gymnase, puis d’un square dans lequel ils avaient planté leurs tentes…

Le FN de Marine Le Pen admire la Russie autoritaire de Poutine? Le secrétaire général du PCF Pierre Laurent pleure la mort d’Hugo Chavez, que l’ONG Human Right Watch accusait, notamment, d’avoir livré la Cour suprême à la domination de ses partisans, d’avoir assigné à résidence une juge ayant relaxé un de ses opposants, ou encore d’avoir adopté des lois permettant au gouvernement de suspendre de manière arbitraire des médias vénézuéliens. Dans la même thématique, le site internet du PCF s’est fait le relai de l’universitaire Jean Ortiz, selon qui “les médias-mensonges s’acharnent contre Chavez, Correa, Morales, Castro (!), Dilma… parce qu’ils montrent la voie d’une vraie libération”.

Le FN génère un climat délétère qui encourage les actes terroristes comme ceux d’Andrej Breijvick ? Le maire PCF André Delcourt a élu l’an dernier Georges Ibrahim Abdallah, condamné à la perpétuité pour complicité d’assassinat de diplomates américains et israéliens, citoyen d’honneur de la ville de Calonne.

Le FN héberge des militants vomissant leur racisme sur internet ? Le PCF, aussi, a droit à des militants qui “dérapent”. Lors des dernières élections législatives, un candidat PCF-Front de Gauche – le bien nommé Philippe Marx – avait été l’objet d’une petite polémique : son site contenait des vidéos du champion de l’antisémitisme-complotisme Alain Soral. Le PCF a certes pris soin d’exclure Philippe Marx. Mais Marine Le Pen, de même, ne manque pas de se séparer de tout responsable de propos – ou gestes du bras droit – franchissant la ligne rouge : Alexandre Gabriac ou Laurent Ozon le savent bien.

Les membres du FN sont des petits fachos boursouflés de haine, qui aiment les attaques ad hominem et autres coups bas politiques ? A en croire le candidat EELV aux dernières cantonales (et compagnon de Cécile Duflot) Xavier Cantat, “durant toute la campagne [les militants du PCF] n’ont eu de cesse de me désigner publiquement comme ‘le frère d’un assassin'”, en référence à Bertrand Cantat.

Marine Le Pen, enfin, a eu l’indigne audace de saluer la mémoire de l’intellectuel d’extrême droite Dominique Venner ? Le philosophe Alain Badiou, qui rejette l’institution démocratique, indissociable selon lui du système capitaliste et des inégalités sociales, est un invité régulier et admiré de L’Humanité.

Les socialistes, en fin de compte, n’hésitent pas à s’allier localement avec un parti ayant fait preuve de “dérives” comparables à celles qu’ils qualifient de honteuses chez la bête immonde frontiste. La direction de l’UMP, qui refuse toujours toute alliance avec le FN, n’a donc guère à rougir de sa prétendue droitisation…

Articles liés

66Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Bernard , 18 septembre 2013 @ 16 h 43 min

    NOUS, Français, on s’en fout royalement de leurs idioties habituelles ! On a déjà ” donné ”
    L’ UMPS sait que le FN monte en flèche, donc oublient de dire, qu’ILS en sont LA Cause !
    Nous avons subi depuis Giscard et co, leurs sarcasmes , leurs eng. habituelles – STOP
    Les ” parents ” boivent et les enfants trinquent, nous le savons bien, depuis tant de temps !
    Cela recommence, ils divisent les électeurs, créent la haine pour que l’UMPS règne encore
    NON, allez vous eng. dans les toilettes, et après vous avoir tapé sur la ‘ g…. ” vous serez virés
    VOUS sentez le ” boulet ” FN vous arriver sur le crâne ? EH OUI, nous avons, ENFIN compris
    Vos manoeuvres sont bien trop grosses, elles ne ” prennent plus “, pauvres NULS et NAZES !!

  • Daniel , 18 septembre 2013 @ 16 h 53 min

    ” le bien nommé Philippe Marx – avait été l’objet d’une petite polémique : son site contenait des vidéos du champion de l’antisémitisme-complotisme Alain Soral. ”

    Faut arrêter la masturbation intellectuelle.

    Alain Soral, champion de l’antisémitisme ? Ben voyons, quelles belles paroles de propagande aveuglée, qui pourrait bien valoir à son auteur, comme à son diffuseur, un procès en diffamation

    Eric Zemmour a par ailleurs qualifié Alain Soral d’homme brillant intellectuellement .

    Je vous lance un défit Monsieur Thomas Eustache : allez contacter Alain Soral et affronter vos arguments au lieu d’invectiver dans le dos une telle personne.

    Thomas Eustache, le champion toute connerie confondue

  • Lieutenant X² , 18 septembre 2013 @ 17 h 03 min

    Entre l’extrême gauche socialiste et l’extrême droite socialiste, le seul danger c’est le socialisme.

  • J.75 , 18 septembre 2013 @ 19 h 03 min

    Vous oubliez les sabotages de munitions durant les guerres coloniales pour que les armes explosent à la tronche des troupes françaises, les insultes et jets de boulons de militants CGT/PCF à Marseille contre les soldats revenant du front, le soutien au FLN par le PCF, la présence d’un militant PCF (Georges Boudarel) comme chef d’un camp d’internement au Vietnam du côté des nordistes communistes qui est par la suite devenu universitaire, il fut reconnu pour sa cruauté envers les prisonniers français.

    Certes cela date de plusieurs décennies, mais, n’est-ce point
    -primo plus récent que les HLPSH évoquées à longueur de temps par Jean-Philippe Désir & cie,
    -secundo directement imputable au PCF?

  • François2 , 18 septembre 2013 @ 19 h 11 min

    Le communiste Georges Marchais avait dit le 20 Février 1981 (il y a 32 ans : c’est ahurissant) à Montigny les Cormeilles : “… Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration. Cela rend difficile la relation des immigrés avec les Français”.
    Mais on peut aussi remonter à il y a 40 ans, avec un Président du groupe socialiste qui déclarait (interview publiée par les Dernière Nouvelles d’Alsace du 19 Septembre 1973) : “Les travailleurs étrangers viendraient seuls en France et pour une durée limitée”.
    Cela rejoint ma proposition “REMPLACER LES IMMIGRES PAR DES EXPATRIES”. Cette formule n’est pas originale, elle est pratiquée par les pays d’Afrique, par exemple, depuis 50 ans.

  • Tony , 18 septembre 2013 @ 19 h 17 min

    Oui, vous avez parfaitement raison de rappeler cela.
    On peut ajouter Thorez, patron du PCF et déserteur en 40, les porteurs de valises pendant la guerre d’Algérie – il y avait aussi des socialistes, d’ailleurs…).
    LE PCF est un parti de traitre, de lâche et d’assassin. Alors que le FN, à ma connaissance, n’a pas de cadavre à se reprocher…

    Vivement Marine !

  • Frédérique , 18 septembre 2013 @ 19 h 25 min

    Je ne crois pas que ce soit tant pour raisons antirépublicaines qui n’ont aucun fondement (sinon, vous pensez bien qu’il y a longtemps que le FN aurait été dissout) que l’UMP refuse de s’allier avec ce parti. Ce serait plutôt pour son opposition à l’U.E telle qu’elle existe aujourd’hui. Ce sont d’ailleurs les mêmes raisons qui font que ni le PS, ni l’UMP n’accorderont les proportionnelles aux législatives ou tout autre mode de scrutin qui donnerait au FN un droit d’arbitrage, en rapport avec ses scores, lors du vote d’une loi. La démocratie, c’est pas pour maintenant!

Les commentaires sont clôturés.