Gouvernement Ayrault : Une augmentation des dépenses publiques et aucune stratégie autre qu’électorale…

Des dépenses de l’État qui augmentent, 6 200 fonctionnaires de plus, pas de fiscalité spéciale pour les PME (promise par le candidat Hollande) afin de les aider à être plus compétitives, le mensonge consistant à dire que les hausses d’impôt n’atteignent que les plus riches (13 millions de ménages sur 17 millions vont être touchés par le gel du barème), trois dogmes (“la taxation du riche”, “l’incapacité chronique à attaquer la rente”, “la croyance que l’impôt fabrique de la croissance”) et quelques bonnes décisions : le maintien du crédit d’impôt recherche, de la réduction de l’ISF pour les Français qui investissent dans les PME ainsi que la préservation du statut de jeune entreprise innovante… Ce mercredi, sur BFM TV, Nicolas Doze distribuait les bons et, surtout, les mauvais points alors que le débat budgétaire commence à l’Assemblée nationale :

Articles liés