Ce 20 octobre, on marche contre l’anti-christianisme !

Ce dimanche 20 octobre, Civitas organise une grande marche contre l’anti-christianisme devant le bar à caviar de l’ignoble Pierre Bergé. L’occasion de rappeler  à tous, publiquement et ostensiblement, comment le christianisme est traité, aujourd’hui, chez la bien ingrate fille aînée de l’Église, devenue fille ainée de tout ce qui a le christianisme en horreur : les ultra-laïcards, les anti-cléricaux, les Femen, les LGBTQ et tout ce qui va avec.

Évidemment, le traitement qu’on ne manquera pas de faire de cette manifestation vaudra tout l’or des chrétiens du monde. Les mammons de la presse, le Léviathan policier et les autres démons moqueurs seront suspendus au-dessus des braves manifestants, les crocs tirés en avant.

Mais qu’on ne s’y prenne pas. Rien n’est plus urgent que de se montrer, que de sortir les armes de lumière et le bouclier de la foi devant une machine complètement déglinguée qui ne se soucie même plus de paraître « laïque », puisque la laïcité est devenue une religion, dixit Vincent Peillon, ou « tolérante », puisqu’elle ne tolère que ce qu’elle veut tolérer, ce qui est l’exact contraire de la définition du concept de tolérance.

Et la haine anti-chrétienne s’accélère à un rythme démesuré, pas seulement dans le monde, mais également en France. Il suffit de fréquenter l’Observatoire de la christianophobie, qui recense au quotidien les actes, les propos et les « œuvres » offensantes pour les chrétiens, pour se rendre compte de l’ampleur du désastre.

“Le parallèle exact, la lettre inversée, l’antipode, par jeu de miroir manichéen, de cette oligarchie médiocre et décadente, c’est bien la manifestation de foi, l’occupation pieuse de la rue, la publicisation des opinions religieuses.”

Un ami écrivait que les coups de pelleteuse dans les vieilles églises, tout autant que les petits mots de Bergé, ou les idioties grotesques de Fourest, de Dounia Bouzar, ou de n’importe quel gauchiste adepte du « progrès sociétal », c’est-à-dire de la déconstruction, de la dévaluation et de la décadence, n’importe quel petit mot prononcé par cette petite bourgeoisie acéphale, disait-il, est anti-chrétien, repousse du chrétien, vomi de l’Église, et ce, de la première à la dernière lettre. Parce que le christianisme porte le poids des traditions et des valeurs qu’ils exècrent, parce que le christianisme éclairera toujours leurs basses-œuvres, parce que le christianisme est trop créateur, trop impertinent, trop français.

Le parallèle exact, la lettre inversée, l’antipode, par jeu de miroir manichéen, de cette oligarchie médiocre et décadente, c’est bien la manifestation de foi, l’occupation pieuse de la rue, la publicisation des opinions religieuses. N’importe quelle action de Civitas, et de tout chrétien, français, fier de ce qu’il est, confiant, viril, sportif – car être chrétien est un sport, une hygiène de vie – ou de n’importe quel chrétien encore éveillé, les deux yeux qui voient et les deux oreilles qui entendent, est un pied de nez à ce système. Ne les entendez-vous pas gémir, se trémousser, baver, prendre des airs hautains et révulsés, lorsqu’ils voient des chrétiens prier, agir et vivre en chrétien ? Voilà les preuves irréfutables de l’utilité absolue de ce combat.

Lire aussi :
> Marche contre l’antichristianisme et la politique antifamiliale le 20 octobre à Paris ! par Alain Escada

Autres articles

59 Commentaires

  • DUBOC , 18 octobre 2013 @ 12 h 48 min

    L’histoire nous l’a montré à maintes reprises et la Sainte Vierge nous l’a assuré notamment à Fatima : l’arme du chrétien, c’est le Rosaire. Oui la récitation de TROIS chapelets par jour. Il n’y a plus de place pour la demi-mesure, la Sainte Vierge nous a assuré la victoire par le Rosaire et a donné la victoire à Vienne au XVIIè siècle. Plus récemment, Hiroshima et Nagasaki ont vu chacun leur couvent de religieux sauvés miraculeusement de la bombe atomique. Le Brésil fut préservé du communisme au XXè siècle par la récitation du rosaire, …
    Marteler des slogans dans la rue, c’est du flan, inutile et improductif.
    Qu’on ne dise pas qu’on manque de temps pour réciter trois chapelets par jours : le temps d’un trajet en voiture, en métro ou en train suffit parfois.
    DIEU SEUL peut nous sauver par l’intercession de notre très Sainte Mère.
    A nos chapelets !

  • Bernard , 18 octobre 2013 @ 13 h 06 min

    Et pourtant, vous pourrez le constater, il y aurait bien plus de monde dans les rues, s’il s’agissait de l’Islam ; ils sont pourtant moins nombreux que les souchiens !!

    Nous avons abandonné nos églises, ils construisent leurs moquées ….
    QUI S Y EST IL OPPOSE ??
    *** alors ne soyons pas surpris ! DUBOC nous donne un bon conseil !

  • Manuel Atréide , 18 octobre 2013 @ 13 h 56 min

    Vous allez donc marcher. Devant une brasserie.

    Cette marche, statique, ne sera donc qu’une manifestation. Civitas appelle donc à une “marche” pacifique tout en sachant très bien que le meilleur moyen de provoquer la violence est de rassembler un groupe remonté, de ne rien lui indiquer comme action à faire et d’agiter un épouvantail sous son nez.

    Si demain, il y a des débordements, ils auront été prévus. Le plus navrant dans cette affaire, est le fait que les premières victimes de cette “marche” pacifique seront les employés de la brasserie Prunier. Si je ne m’abuse, aucun d’entre eux ne s’appelle Pierre Bergé.

    @ l’auteur : votre vocabulaire pompeux et guerrier (mamnons de la presse, Léviathan policier, crocs tirés en avant, armes de lumière et bouclier de la foi par exemple) ne vient qu’encourager cette dérive violente et non assumée. Ce discours est à des années lumière du christianisme. Votre “combat”, tout comme celui de Civitas, ne devrait pas se réclamer de ce que vous bafouez si visiblement.

  • LUC+ , 18 octobre 2013 @ 14 h 04 min

    Il aurait mieux valu manifester devant Europe 1 ou le domicile de Pierre bergé ! FRANCHEMENT !

  • xrayzoulou , 18 octobre 2013 @ 14 h 09 min

    Vous avez raison c’est la prière qui nous sauvera, mais une manifestation de masse où l’on prie, montrera,à ces suppôts de Satan qu’on est pas encore à l’agonie, mais bien debout et que l’on connait leurs turpitudes ! Bergès et tous les franc-maçons, les islamistes…. je crois on peur de Dieu et se réfugient dans la haine, mais nous serons les plus fort en priant pour eux aussi car Dieu, dans sa miséricorde (et s’ils le veulent) peut leur pardonner. Là c’est une claque donnée à Satan (chaque jour je demande à Dieu de donner aux âmes qu’il rappelle le temps et la grâce de demander pardon, car ces âmes ont été créées par lui et pour lui !)

  • Eric Martin , 18 octobre 2013 @ 14 h 17 min

    Si vous savez mieux que tout le monde, créez votre association et organisez cette manifestation !

  • Eric Martin , 18 octobre 2013 @ 14 h 45 min

    C’est cela. Travailler, fonder une famille, évangéliser, manifester, voter… c’est inutile. Ce qu’il faut, c’est prier. Seulement prier. Et poster des commentaires démobilisateurs sur NDF, aussi.

Les commentaires sont fermés.