Nicolas Doze : À quand une vraie réforme des retraites ?

Après les réformettes, la disette. VotreArgent.fr s’est procuré un rapport du Conseil d’orientation des retraites sur les comptes des caisses françaises. Il est « alarmant », prévient Nicolas Doze ce mardi sur BFM TV. Mais alors, la réforme de Nicolas Sarkozy passée en 2010 et censée ramener l’équilibre en 2018 ? Du vent. En 2018, il manquera… 18 milliards d’euros pour parvenir à cet objectif ! Autant dire qu’une nouvelle réforme des retraites va être nécessaire. Recul de l’âge légal ? Augmentation des cotisations donc alourdissement du coût du travail (déjà très élevé en France) comme le demande la CGT ? Baisse du niveau des retraites ? Un tabou qui a déjà commencé à sauter avec, dès 2013, une contribution à hauteur de 0,3% des pensions des retraités, pour financer la dépendance… Dans tous les cas, cela ne devrait pas suffire. Reste à explorer « des terrains qui sont encore vierges », explique Nicolas Doze, comme le taux d’emploi, la retraite par capitalisation (quitte à parler d’« assurance retraite » pour ne pas effrayer des Français nourris à l’étatisme depuis leur plus jeune âge) et la réforme systémique, c’est-à-dire la retraite par points et la fin des privilèges.

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Michel , 18 décembre 2012 @ 14 h 27 min

    La gauche face au casse-tête des retraites

    http://youtu.be/K9PrVmdGjAg

  • Jimmi , 18 décembre 2012 @ 18 h 38 min

    Et les retraites des fonctionnaires , des régimes spéciaux , des parlementaires de tout bord .
    il ne suffit pas d’invoquer la solidarité , la justice le patriotisme ?
    Il faut réformer !!!

  • Francois Desvignes , 19 décembre 2012 @ 2 h 07 min

    Inutile de se leurrer : ils ne se réformeront JAMAIS puisque dans ce cas, la réforme signerait imanquablement leur arrêt de mort.

    Ils tireront sur l’élastique jusqu’à ce qu’il cède.

    Tant mieux : tout ce qui concourt au discrédit, à la ruine et la honte (amplement méritée) de la république concourt à notre libération.

    Que la Geuze meurt de ses mensonges et du sang de ses crimes !

  • hille thierry , 20 décembre 2012 @ 7 h 04 min

    Oui,
    Mais il faut un courage terrible !
    Et ce n’est pas le moment, semble-t-il, de se faire télescoper les sujets qui fâchent : à force ça risque de fâcher vraiment ! tout le monde …
    Les socialomarxotrotskystes au gouvernement prèfèrent – et de loin – agiter les Pb sociétaux qui enfument le champ de bataille et et font dériver perversivement les esprits ( perversité au sens de dévoyer le propos et le rationnel en privilégiant l’immédiat sentimental et la fibre faussement égalitaire) .
    Les retraites à redresser : les options sont connues, nombreuses, légitimes, applicables pour grande partie si l’on s’attache au financier exclusivement ! Après il y a le reste !
    En effet qui faut-il pénaliser ? voire ostraciser ?………
    Il faut mettre en place un poids contraignant !
    Les demi-mesures seront probablement un échec et la France adore les demi-mesures …

    En Sécurité Sociale maladie, CSG, niches fiscales, les retrités devron tpayer ! Le tout est de savoir comment
    Une seule chose : les moins de 1000 euros tête de pipe devront être épargnés a maxima : dignité et équité Républicaines a minima sauf cotisation de base sécu maladie
    Les 3000 euros ++++ tête de pipe devront compenser ! et fort … D’ailleurs ARRCO et ARGIRC vont réagir …mais ce n’est pas ici la gestion dispendieuse et filandreuse de l’Etat-socialo-trotskyste-
    les patrons sont là même s’ils pèsent souvent un peu trop lourd dans le paritaire comme celui-là

    Bien à vous

  • TRICOT , 23 janvier 2013 @ 18 h 57 min

    Pourquoi ne parle t on pas des couts des fonctionnements de nos multiples caisses , inéfficaces quant nous demandons de cloturer nos années de cotisations?
    Quel est le pourcentage de ce cout par rapport a nos cotisations versées pour nos retraites?

Les commentaires sont clôturés.