Nicolas Doze : À quand une vraie réforme des retraites ?

Après les réformettes, la disette. VotreArgent.fr s’est procuré un rapport du Conseil d’orientation des retraites sur les comptes des caisses françaises. Il est “alarmant”, prévient Nicolas Doze ce mardi sur BFM TV. Mais alors, la réforme de Nicolas Sarkozy passée en 2010 et censée ramener l’équilibre en 2018 ? Du vent. En 2018, il manquera… 18 milliards d’euros pour parvenir à cet objectif ! Autant dire qu’une nouvelle réforme des retraites va être nécessaire. Recul de l’âge légal ? Augmentation des cotisations donc alourdissement du coût du travail (déjà très élevé en France) comme le demande la CGT ? Baisse du niveau des retraites ? Un tabou qui a déjà commencé à sauter avec, dès 2013, une contribution à hauteur de 0,3% des pensions des retraités, pour financer la dépendance… Dans tous les cas, cela ne devrait pas suffire. Reste à explorer “des terrains qui sont encore vierges”, explique Nicolas Doze, comme le taux d’emploi, la retraite par capitalisation (quitte à parler d’“assurance retraite” pour ne pas effrayer des Français nourris à l’étatisme depuis leur plus jeune âge) et la réforme systémique, c’est-à-dire la retraite par points et la fin des privilèges.

Autres articles

5 Commentaires

  • Michel , 18 décembre 2012 @ 14 h 27 min

    La gauche face au casse-tête des retraites

    http://youtu.be/K9PrVmdGjAg

  • Jimmi , 18 décembre 2012 @ 18 h 38 min

    Et les retraites des fonctionnaires , des régimes spéciaux , des parlementaires de tout bord .
    il ne suffit pas d’invoquer la solidarité , la justice le patriotisme ?
    Il faut réformer !!!

  • Francois Desvignes , 19 décembre 2012 @ 2 h 07 min

    Inutile de se leurrer : ils ne se réformeront JAMAIS puisque dans ce cas, la réforme signerait imanquablement leur arrêt de mort.

    Ils tireront sur l’élastique jusqu’à ce qu’il cède.

    Tant mieux : tout ce qui concourt au discrédit, à la ruine et la honte (amplement méritée) de la république concourt à notre libération.

    Que la Geuze meurt de ses mensonges et du sang de ses crimes !

  • hille thierry , 20 décembre 2012 @ 7 h 04 min

    Oui,
    Mais il faut un courage terrible !
    Et ce n’est pas le moment, semble-t-il, de se faire télescoper les sujets qui fâchent : à force ça risque de fâcher vraiment ! tout le monde …
    Les socialomarxotrotskystes au gouvernement prèfèrent – et de loin – agiter les Pb sociétaux qui enfument le champ de bataille et et font dériver perversivement les esprits ( perversité au sens de dévoyer le propos et le rationnel en privilégiant l’immédiat sentimental et la fibre faussement égalitaire) .
    Les retraites à redresser : les options sont connues, nombreuses, légitimes, applicables pour grande partie si l’on s’attache au financier exclusivement ! Après il y a le reste !
    En effet qui faut-il pénaliser ? voire ostraciser ?………
    Il faut mettre en place un poids contraignant !
    Les demi-mesures seront probablement un échec et la France adore les demi-mesures …

    En Sécurité Sociale maladie, CSG, niches fiscales, les retrités devron tpayer ! Le tout est de savoir comment
    Une seule chose : les moins de 1000 euros tête de pipe devront être épargnés a maxima : dignité et équité Républicaines a minima sauf cotisation de base sécu maladie
    Les 3000 euros ++++ tête de pipe devront compenser ! et fort … D’ailleurs ARRCO et ARGIRC vont réagir …mais ce n’est pas ici la gestion dispendieuse et filandreuse de l’Etat-socialo-trotskyste-
    les patrons sont là même s’ils pèsent souvent un peu trop lourd dans le paritaire comme celui-là

    Bien à vous

  • TRICOT , 23 janvier 2013 @ 18 h 57 min

    Pourquoi ne parle t on pas des couts des fonctionnements de nos multiples caisses , inéfficaces quant nous demandons de cloturer nos années de cotisations?
    Quel est le pourcentage de ce cout par rapport a nos cotisations versées pour nos retraites?

Les commentaires sont fermés.