Pitié ! Un homme, un vrai, pour la Manif pour Tous !

J’ai été le premier à reconnaître le travail de Frigide Barjot. Cependant elle a échoué. Elle a réussi à mobiliser des millions de personnes sans obtenir quoi que ce soit en matière législative en France. La situation pitoyable dans laquelle nous nous trouvons quant aux lois familiales a servi seule de repoussoir à tous les autres pays européens. Cela ne règle pas notre problème interne, un problème de législation, de mentalités, de médias.

Nous avons besoin de prendre une mâle direction. Or j’écris en apprenant que cette direction nous la cherchons toujours. Nous allons manifester le 2 février 2014, juste après la « journée de colère » du 26 janvier. Pourquoi pas ensemble ? Par peur de l’inconnu, par manque d’assurance, par calcul, par irresponsabilité.

D’autres mouvements beaucoup plus efficaces que nous, ont obtenu presque tout ce qu’ils désiraient en quelques jours, à quelques dizaines de milliers de personnes, je veux parler des bonnets rouges, parce qu’ils ont su montrer leur conviction à ce gouvernement de lâches. Nous avons regroupé plusieurs millions de manifestants, nous n’avons rien obtenu. Et cela ne devrait pas nous faire réfléchir quant aux moyens que nous employons ? Oui, je sais, la violence c’est pas bien, ça ne mène à rien… Cependant, il semble qu’a contrario, un peu de virilité ait une vertu thérapeutique contre le mal. Il semble que la force des convictions doivent, à un moment donné ou à un autre, s’inscrire dans des actes forts.

Comment être présent sans tomber dans l’anarchie ?

Gandhi, dans sa défense contre ses juges, parlait de l’appareil d’État anglais féminisé. La féminisation prend trois formes : le laisser-aller, l’empêchement d’agir puis le chaos. La France actuelle navigue entre ces trois pôles. Les Français se laissent aller depuis des décennies. L’État français bloque toute expression de virilité dans notre pays (refus de lois contre l’immigration, découragement des entrepreneurs, extension du système d’allocations familiales). Et au final, des tendances chaotiques sont apparues dans notre société. Face à cela, la Manif pour Tous, a décidé de respecter les lois, bien gentiment. Cependant face à l’échec, un homme s’adapte, il fait preuve d’efficacité, il ne continue pas à se rouler dans sa médiocrité. Or point de remise en question de notre bord… Nous subissons la féminisation dont nous dénonçons les effets par ailleurs.

Oui, il faut manifester avec d’autres mouvements, qui sont tentés par le chaos. Il faut prendre ce risque. C’est cela, une mâle décision. En nous moquant d’être assimilés à des casseurs, en n’ayant pas peur que notre message soit dévoyé (ne l’a-t-il pas été systématiquement depuis plus d’un an ?), nous montrerions ainsi notre ferme détermination. La vie est risquée, la prise de décision l’est aussi. Il faut confier cela à des personnes qui savent prendre des risques, à des hommes. Jeanne d’Arc a mené la France dans un coup de folie, dans un coup de génie, en faisant honte aux hommes de notre pays, et en allant vers un Roi. Tel est le rôle que doivent avoir les femmes dans notre mouvement. Si aucun homme moderne français ne semble capable d’assumer une quelconque forme de virilité, et surtout, si tout un pays se montre incapable d’accepter un chef qui aurait ce genre de qualité, des femmes doivent se lever et remettre les hommes dans leur fonction, non pour défendre une forme de féminisation qui est partout mais pour couronner le retour d’une autorité masculine qui saura les protéger de manière juste.

Oui, il est trop tôt. Nous n’avons pas de programme. Nous n’avons pas d’organisation politique structurée et intelligente. Nous ne sommes pas prêts. Nous sommes féminisés. Nous n’assumons pas nos discours. Nous ne nous assumons pas. Cependant, un acte d’autorité se moque bien de telles considérations. Cet acte d’autorité nous fera avancer un peu plus loin. Donnons-nous le droit à l’erreur. Ne restons pas dans des rapports maternels, où nous ne risquons rien, où nous ne perdons rien, mais où nous ne gagnons rien.

Je demande donc aux organisateurs de la Manif pour Tous d’avoir l’humilité de rejoindre la manifestation du 26 janvier 2014, de se départir des militants les plus féminisés, nous n’avons pas besoin de leur lâcheté, et d’enfin oser prendre des risques. Ce n’est pas en fonctionnant de manière lâche que nous combattrons la lâcheté qui est au fondement des problèmes que notre pays rencontre actuellement. Soyons des combattants intelligents, le monde a autant besoin d’amour que d’efficacité.

Autres articles

117 Commentaires

  • Souricier , 18 Déc 2013 à 18:55 @ 18 h 55 min

    Parfaitement exact et je serais à la manif du 26 janvier avec mes attributs masculins.

  • Benoît , 18 Déc 2013 à 19:07 @ 19 h 07 min

    C’est bien d’écrire des absurdités pareilles sous un pseudo mais c’est pas vraiment faire preuve de courage et d’efficacité…

  • Ernestdelyon , 18 Déc 2013 à 19:53 @ 19 h 53 min

    Oui, au combat contre cette oligarchie , qui donne notre belle France aux islamistes et aux gauchistes. Il nous faut une Margarhet Ou un Regean.

  • le 22 à Asnières , 18 Déc 2013 à 20:05 @ 20 h 05 min

    Les deux, mon capitaine, il nous faut faire les deux manif !!

  • miklos , 18 Déc 2013 à 20:10 @ 20 h 10 min

    Pourquoi des “absurdités pareilles “? L’usage du pseudo ne présage en rien du courage physique. En outre, les autorités peuvent très facilement savoir qui écrit quoi.

  • jeff , 18 Déc 2013 à 20:18 @ 20 h 18 min

    Croyez vous que la révolution française se soit faite sans violence ? croyez vous encore qu’ils changeront sans qu’on les pende ?
    Ils ne comprendront QUE la violence ! C’est ça la réalité !

  • Chris , 18 Déc 2013 à 20:18 @ 20 h 18 min

    Vous vous trompez de combat les gars. Bien que j’approuve totalement ce qui est dit ici, la priorité et le combat numéro un à mener c’est celui pour faire démissionner le gouvernement actuel, que ce soit hollande ou sa clique d’incapables ministres, sans parler de l’assemblée nationale.

    Changer tout le gouvernement et ensuite demander le retrait des lois de merde qui sont passée.

Les commentaires sont fermés.