«Tabula Rasa» : le nouveau think tank de choc !

Prenant acte de la timidité des propositions remises par les experts de Terra Nova, le groupe de hauts fonctionnaires, de financiers, de journalistes et de syndicalistes socialistes connu sous le nom de « groupe Attila » a décidé de se muer en un authentique think tank au nom programmatique de « Tabula Rasa ». Coupant l’herbe sous les pieds de ses concurrents, le groupe a d’ores et déjà remis à l’Élysée une série de rapports dont nous avons pu nous procurer la copie.

Concernant la politique familiale, Tabula Rasa veut rompre radicalement avec les hésitations et les demi-mesures de Terra Nova : parmi ses 457 propositions, on peut retenir le projet d’inversion du quotient familial : plus le nombre d’enfants sera élevé, plus les parents paieront d’impôt. Une exemption est cependant prévue pour les personnes d’origine étrangère, pour les disciples des « religions minoritaires apparues tardivement sur le sol républicain » ou encore pour les « nouvelles formes de famille » dont les enfants ont été conçus par PMA ou GPA. Au carrefour de la politique familiale et de la lutte contre les stéréotypes sexués, le groupe propose de doubler l’impôt sur le revenu des couples dans lesquels seul le parent 1 travaille dès lors que ce parent 1 est un homme, mais de supprimer l’impôt pour les couples dans lesquels le parent 2 de sexe féminin travaille mais pas son conjoint 1 sauf si ce conjoint est aussi de sexe féminin. Les couples monoparentaux ou polyparentaux (dans la limite de sept personnes par couple) seraient également exemptés.

Concernant la défense de la laïcité, le laboratoire d’idées se déclare résolument en faveur d’une discrimination positive des religions. L’idée serait de supprimer les interdictions stigmatisantes du type niqab ou la dénomination péjorative de « sectes » afin d’aboutir à une acceptation globale de toutes les pratiques et revendications philosophico-religieuses à l’exception des pratiques chrétiennes qui seraient interdites sur l’ensemble du territoire français afin de compenser l’avantage que leur donne l’antériorité de leur présence. Il en serait de même au niveau de l’attribution de la citoyenneté qui serait automatiquement accordée à tout ressortissant étranger qui ne prendrait pas de lui-même l’initiative de la refuser tandis que les enfants nés de deux citoyens français devraient faire une demande officielle à l’âge de 18 ans et réussir une épreuve de langue étrangère au choix (arabe ou bambara) ainsi qu’un QCM intitulé « Ouverture des esprits et des frontières ».

Concernant la politique scolaire, le rapport préconise un étalement des heures d’enseignement sur sept jours ouvrables mais concentrés sur le créneau 5h30/8h30, le restant de la journée étant consacré à des activités ludiques ou informatives du type réalisation de colliers de nouilles pour les élus socialistes de la circonscription ou écriture de poèmes à la gloire d’Harlem Désir ou François Hollande. Des ateliers de rééducation sont également suggérés de manière à apprendre aux petites filles à faire pipi debout et aux garçons à se coincer le zizi entre les cuisses de manière à le faire disparaître. Les experts de Tabula Rasa songent également à généraliser de bénignes opérations chirurgicales qui rendraient à terme inutile ce genre d’ateliers. On pourrait par exemple prélever un testicule sur chaque garçon pour le greffer sur sa sœur. Pour les petites filles uniques, des expériences sont à l’étude avec des testicules de bonobos. Quoi qu’il en soit, ce nouveau cadre scolaire respectera mieux les rythmes biologiques de l’enfant et lorsque ses parents pourront venir le chercher – aux alentours de 22h30 – chacun pourra profiter d’une vie de famille plus harmonieuse.

Concernant la politique de santé, le groupe propose d’euthanasier systématiquement les personnes âgées ou les malades incapables de financer les frais de leur prise en charge. Les experts les plus progressistes songent même à euthanasier les chômeurs (de nationalité française seulement), les alcooliques, les fumeurs, les chasseurs, les partisans de la Manif pour tous, les adolescents bruyants et ceux qui jettent des détritus sur la voie publique. La frange la plus audacieuse aurait même émis l’hypothèse d’euthanasier dès la naissance les enfants dont les parents ne seraient pas en mesure de certifier qu’ils auraient clairement exprimé un désir de vivre. Géniteur et parent n’étant pas synonymes, des éducateurs des services de santé pourront dans certaines circonstances (indigence ou tendance politique inacceptable des géniteurs) assumer le rôle de parents et se prononcer sur le désir de vivre de l’enfant.

Mais que c’est beau, cette audace, cette générosité, cette modernité assumées, ce progressisme décomplexé, cet humanisme républicain. On en aurait presque la larme à l’œil… Rien à voir avec les demi-mesures de Terra Nova !

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • phidias , 18 décembre 2013 @ 11 h 46 min

    Les nouveaux Pol pot de la pensée se réunissent pour définir l’avenir radieux d’une table rase qui permettrait enfin de se débarrasser de tous ces ” sales blancs chrétiens” qui occupent indument la place que devraient occuper le nouveau peuple en niqab et gandoura. Au passage ils se débarrassent, comme les nazis, des bancals des malades et des vieux, ils ont oublié les juifs mais la seconde mouture réparera certainement cela, font de l’école , comme les staliniens, un lieu de culte au pouvoir en place, et détruisent la famille chrétienne aussi surement qu’un massacre en règle dans une rizière de ce bon Kim Jung.1. Tout cela est tellement stupide, qu’il ne peut s’agir que d’une plaisanterie, de mauvais gout d’ailleurs, mais si c’est vrai alors il faut diligenter des poursuites pour racisme, incitation au meurtre, incivilité, et appel à la solution finale..

  • Catholique & Français , 18 décembre 2013 @ 11 h 57 min

    “…il est distillé dans les esprits que pour être français il faut accommoder le français de souche à la culture de ses envahisseurs et non l’inverse !…” : merci ! Car c’est exactement de cela qu’il s’agit. Faut dire que la culture du français de souche, c’est vraiment minable : 2000 ans de Catholicisme borné et intolérant, une architecture minable, une littérature minable, une histoire artistique minable, une histoire des idées et intellectuelle minable, l’absence de figures de valeur (mis à part, bien sûr, ceux qui ont pris le contre-pied de ce pays de beaufs et de crétins), l’absence de toute ouverture à l’autre… j’en passe, et des plus minables. Tandis que la Culture de l’immigré, vous m’en direz tant ! Ca, c’est du solide, du magnifique, du tolérant ! Cela dit sans aucun mépris pour l’autre; mais pour accueillir, encore faut-il avoir un “chez soi” que l’on bichonne et dont on est fier !

  • gml , 18 décembre 2013 @ 12 h 42 min

    “Groupe Attila”: c’est le nom qu’il se sont donné?
    C’est monstrueux de vouloir compliquer la vie à ce point. Les élucubrations de ces intelligences barbares sont insoutenables.
    Qui sont ils?

  • monhugo , 18 décembre 2013 @ 13 h 46 min

    Le point sur la réalité du “Rapport”. L’heure est grave – “Tabula Rasa” n’est pas encore d’actualité, mais ce qui existe est déjà ignoble !
    Il n’y a d’ailleurs pas un, mais cinq rapports – pour un total de 276 pages. Ces 5 rapports, Ayrault les a voulus, commandés et pré-définis. Soigneusement. Le but est criminel.
    Les 5 “lettres de mission” envoyées aux 5 groupes de travail se terminaient par le même paragraphe, à savoir : “les 5 relevés de conclusions des groupes serviront de base au document de stratégie gouvernementale qui sera rendu public par le premier ministre”. On ne peut plus clair !
    Les ministères en cause, en tandem souvent, allaient de la Culture à l’Intérieur – mais, alors qu’il est question d’étrangers, le Quai, lui, n’était pas concerné !
    On ne parle plus “intégration” (version très a minima de l’ancienne assimilation républicaine), mais “inclusion” (terme de novlangue, pompé ici sur l’anglais). On devra “inclure” les allochtones – terme soigneusement pesé, pour s’opposer au très honni “exclure”. “Exclure” étant en fait “choisir”. On ne choisira plus – “venez comme vous êtes”. Ce sera à l’autochtone à se plier. Application de la théorie dite de “la reconnaissance réciproque” – reconnaître l’allogène comme l’égal de soi, non pas seulement en tant qu’être humain, mais en raison de toutes ses appartenances communautaires, de son identité propre, qui ne devra en aucun cas être atténuée par un quelconque moule, même républicain (à défaut d’être “national” – terme honni là encore), mais devra venir s’ajouter aux identités existantes, afin de constituer une identité nouvelle, fluctuant au gré des flux migratoires….
    On acceptera tout, en prenant soin évidemment de ne rien désigner. Car, “désigner, c’est assigner et c’est stigmatiser” – à méditer !
    Le bon peuple sera encadré (recadré, plutôt) par la presse. Il est ainsi préconisé la mise en place de “recommandations en direction des médias”, pour qu’il ne soit fait mention, dans les infos concernant les allochtones, que de ce qui est “pertinent” – on imagine qu’il y aura très peu de chose – et ce sera décidé par une nouvelle Haute Autorité !
    Les fêtes religieuses catholiques sont appelées à disparaître, au moins en partie, comme jours chômés/payés, au profit des fêtes musulmanes (et juives – bien sûr – mais pas pour la même raison). L’Histoire de France sera réécrite, pour changer la “mémoire collective”. Dans la même direction, il est préconisé de faire un grand inventaire des collections des musées de France, afin de séparer, pour “réinterpréter”, les oeuvres qui pourraient faire l’objet d’une mise en valeur séparée – celles qui relèvent de l'”histoire des migrations”. Les noms des artères des villes, bourgs et villages à changer, à suivre – partout, y compris chez les “bouseux”.
    “La France est métisse et plurielle”… Et l’école ?.. Le gros morceau. Il est impérieux de reconnaître “la place essentielle de l’apprentissage et la valeur de la langue parlée en famille (langue de la socialisation), comme support à l’apprentissage de la langue française” ! De là à faire de l’arabe (ou du bambara) une langue vivante obligatoire pour les jeunes Blancs – le plus tôt possible… On y arrivera vite. La fameuse “dimension arabo-orientale” de la France, voyons.
    En faisant que la France ratifie de toute urgence la Charte européenne des langues régionales et minoritaires (corse, breton, basque..), c’est l’assurance, derrière, de promouvoir arabe, bambara, turc…. Le français (d’ailleurs massacré au quotidien) ne serait plus que la langue “dominante”.

  • Jo , 18 décembre 2013 @ 14 h 39 min

    Tout ce délire est absolument sérieux ! Il fallait suivre le débat d’hier soir sur LCP pour s’en convaincre ! Et se retenir de rendre ses tripes !
    Hier soir, en effet, il y avait sur LCP un débat intitulé : Laïcité, le rapport qui met le feu aux poudres…
    http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde-le-debat/vod/154386-laicite-le-rapport-qui-met-le-feu-aux-poudres

    Etaient invités, faut-il le rappeler ? La fameuse turque que nous avons subie lors de la loi Taubira et qui revient ici !!! Il y avait aussi un individu qui semble avoir participé à l’élaboration de cette immondice, satisfait, il va s’en dire, de ce travail !

    La turque donc, qui s’exprime avec un Français absolument non correct, serait enseignante des “lumières” dans je ne sais plus quelle fac sur Paris ! Comment a t-elle eu ce poste ?
    Mais il faut endoctriner ! Et qui peuvent mieux le faire sinon ceux qui nous sont imposés par la force par Bruxelles !
    Cette sénatrice déclarait donc qu’en France on parle bien le Breton ou un autre dialecte alors pourquoi pas l’arabe dès la maternelle entre autres langues ? Parce que retirer la langue nationale, enseignée depuis la maternelle, elle, pour la supplanter par une langue qui ne représente pas le pays et encore moins son drapeau ce serait pour eux naturel !
    Si ce « plan » devait s’imposer, (ce qui est fort possible) cela veut dire que le Français va disparaître, il est déjà absent des facultés ; donc avec lui, disparaîtra le drapeau tricolore !
    La France selon leur plan est donc appelée à mourir !

  • colette , 18 décembre 2013 @ 14 h 53 min

    Le drapeau tricolore est même piétiné par les forces de l’ordre qui arrêtent les manifestants pacifiques !!

  • colette , 18 décembre 2013 @ 14 h 55 min

    J’ai moi-même été saisie d’effroi avant de réaliser que ce n’était heureusement pas encore la réalité !

Les commentaires sont clôturés.