Les nazis ont disparu

Ecrasons l’infâme ! Avec l’appui de Valls

Les nazis avaient disparu, condamnés à Nuremberg, oui, mais voilà… j’ai vu une vidéo publiée sur NDF, alors, je me pose des questions :

Les nazis ont disparu. Oui mais… Leurs héritiers, où sont-ils ?
Peut-être rôdent-ils, casqués, bottés de noir, du côté du Panthéon, sous l’inscription « Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante » ? Peut-être repèrent-ils des hommes prêts à risquer leur liberté pour allumer un brasier symbolique ? Peut-être tabassent-ils un homme entravé, à terre, déjà réduit à l’impuissance ? Peut-être s’en donnent-ils à cœur-joie parce que cet homme de liberté est Noir ? Peut-être le traînent-ils comme du bétail vers l’abattoir ? Peut-être écrasent-ils sa « sale gueule » de leurs bottes blindées ? Peut-être veulent-ils étouffer ses cris : « Jamais… Jamais… Ta loi, Hollande, on n’en veut pas… Ta loi… » Peut-être ne veulent-ils pas entendre cette voix qui faiblit, qui s’évanouit ? Les nazis ont disparu… Peut-être…

Les nazis ont disparu. Oui mais… leurs techniques de propagande, déjà bien rodées par les communistes, où sont-elles ? Peut-être dans les grands médias nationaux, occupés à fêter le PSG, à changer les prénoms des « jeunes », à qualifier de « débordements » les émeutes, casses, agressions, vols, incendies, déclarations de guerre non masquées, et à réutiliser ce même mot de « débordement » lorsque des opposants à la loi Taubira montrent leur idées ? Peut-être dans les mensonges du ministre censé garder l’Intérieur, renversant les rôles, accusant la victime d’une agression imaginaire ? Peut-être dans cette « homophobiefolie » répétant à l’envi combien « un tiers des homosexuels ont été agressés » ? Peut-être dans ce climat de pourriture sciemment entretenu pour justifier tous les matraquages, toutes les arrestations, toutes les saloperies flicardes, les « murs de cons » des juges gauchistes, et autres gardes à vue à la gueule du citoyen suspect de liberté de pensée ?

Les nazis ont disparu. Oui mais… Restent tous leurs complices, ceux qui ont voulu garder sous le coude cette vidéo de la veulerie, de la bestialité, du vrai racisme, celui qui ne s’exerce sur aucune race – puisqu’elles n’existent plus – sauf sur celle des citoyens libres. Restent leurs complices qui se moquent des cris du peuple et ne pensent qu’à devenir führer à la place du führer, remplaçant « la joie par le travail » par « la joie par la démocratie » et pour eux, la joie par la puissance du fric et du pouvoir.
Les nazis ont disparu. Oui mais… restent l’appellation, la vraie, celle qui donne le sens, celle qui, développée en allemand, et en respectant la grammaire, se traduit intégralement par « socialistes nationaux. »

Je garde en mémoire respectueuse les cris de cet homme fracassé : « Jamais… Jamais.. Ta loi… Hollande… on n’en veut pas… Jamais… Hollande… » et je la reprends : « Hollande ni ta loi, ni toi, je n’en veux pas ! »

Articles liés

65Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Majeur , 19 mai 2013 @ 12 h 08 min

    Héritiers des Nazis certainement! Pas dans le comportement de cette police brutale et soviétoïde, mais dans l’eugénisme GPA – PMA en cours.

    N.B:
    Le manifestant n’est pas plus remarquable parce que noir. De quoi a-t-on besoin de se dédouaner en signalant sa couleur de peau?

    Par contre il est possible d’envisager qu’il a été ciblé par la police pour montrer que la force publique ne tape pas seulement sur les femmes blanches et leurs enfants.

  • Pierre-François Ghisoni , 19 mai 2013 @ 12 h 08 min

    Au temps de la Ve République, sous les ordres de de Gaulle, le SAC (Service d’Action Civique) et ses barbouzes torturaient déjà des citoyens français qui voulaient vivre sur leur terre et leurs départements français d’Algérie.
    Au temps de la même Ve République, Hollande est allé se prosterner devant Bouteflika, président des assassins des harkis, torturés, découpés en morceaux, ébouillantés, pour “crime” d’avoir voulu rester français et d’avoir défendu la France.
    Torture des seuls nazis ? Alors parlons de l’histoire contemporaine et de ceux qui prétendent incarner la France et ses valeurs.

  • Adock , 19 mai 2013 @ 12 h 15 min

    SOS Racaille.

  • Tarantik Yves , 19 mai 2013 @ 12 h 29 min

    Majeur
    Non il n’est pas plus remarquable parce qu’il est noir.
    Mais ce qu’on peut néanmoins observer c’est qu’ SOS Racisme à toujours et seulement défendu des gens de couleur.
    Alors que nos impôts dont ils vivent assez grassement semble-t-il, servent notre cause même par ricochet !

  • A. , 19 mai 2013 @ 12 h 35 min

    Dixit: “Par contre il est possible d’envisager qu’il a été ciblé par la police pour montrer que la force publique ne tape pas seulement sur les femmes blanches et leurs enfants.”
    **
    Louons le souci d’équité et de lutte contre les discriminations, que met en oeuvre la police…

  • Eric Thurin , 19 mai 2013 @ 12 h 59 min

    Je trouve un peu minable le passage “SOS Racisme” de l’article comme certaines exclamations sur la vidéo “regardez , ils frappent un descendant d’esclave” ou quelque chose comme cela.
    Le gars est il un acteur noir payé pour faire le scoop ou un sincère opposant au mariage homos ? On peut se poser la question et cela décrédibilise son action qui ne manque pas de panache.
    Vous ne pouvez pas reprocher à Vals sa fourberie et utiliser les mêmes méthodes. Vous faites là du Jean-Philippe Désir à la petite semaine.

  • degabesatataouine , 19 mai 2013 @ 13 h 15 min

    ,” le SAC (Service d’Action Civique) et ses barbouzes torturaient déjà des citoyens français”
    ainsi que les gendarmes du colonel Debrosse à la caserne des Tagarins d’Alger.

Les commentaires sont clôturés.