Encore une réforme des retraites pour rien !

Depuis 1945, il n’est guère de mandature qui n’ait connu une réforme des retraites et en faire la chronique nécessiterait un épais ouvrage, dans lequel chaque chapitre serait autant de fosses communes dont on exhumerait les illusions d’une époque et les mensonges des politiques d’alors.

Plus près de nous, Nicolas Sarkozy a fait sa réforme des retraites. Sitôt votée, il affirma qu’une autre devrait suivre, après les élections de 2012. Candidat à la présidence, François Hollande avait annoncé que, lui aussi, ferait une réforme. Celle-ci serait naturellement « juste » afin de corriger les « inégalités ».

Élu depuis un an, François Hollande vient d’annoncer « sa » réforme. Il parait que la France aurait besoin de trouver sept milliards avant 2020. Avec cette somme, le budget général des retraites serait rééquilibré et tout irait bien dans le meilleur des mondes mondialisé.

Attentif aux apparences de communication, François Hollande a promis que l’âge légal de départ à la retraite ne bougerait pas. En revanche, le nombre nécessaire d’annuités de cotisation, lui, augmentera, oh, juste de quelques trimestres… Les amateurs de tartuferie apprécieront.

En ce qui concerne les recettes nécessaires à l’équilibre du régime général, François Hollande n’a pas encore tranché. Devant tant de mesures impopulaires, on ne sait que choisir… Ne pas revaloriser les retraites durant quelques années ? Ponctionner encore davantage les travailleurs actifs ? Prélever les entreprises ?

“La réforme Hollande et la réforme Sarkozy sont comme autant de châteaux de sable face à la marée montante de la mondialisation.”

Il est cependant un choix que François Hollande a déjà fait. Celui de ne pas toucher aux inégalités entre le privé et le public, au bénéfice de ce dernier, et d’épargner les régimes spéciaux de la SNCF ou d’EDF, vestiges d’une époque où les locomotives étaient à vapeur et les trains à l’heure.

Voilà où nous en sommes de cette réforme annoncée et il est gravé dans le marbre républicain qu’elle ne réglera rien.

Mais, au fond, les discussions – le bruit médiatique – autour de cette énième réforme n’ont aucun intérêt. La réforme Hollande et la réforme Sarkozy sont comme autant de châteaux de sable face à la marée montante de la mondialisation. Ce sont des jeux à usage des citoyens qui, en république, sont des électeurs…

Comment peut-on demander à des Français de travailler plusieurs trimestres de plus dans sa vie quand il y a dans ce pays plus de cinq millions de vrais chômeurs ? Comment peut-on préparer les retraites d’après 2020 quand chaque mois des fermes disparaissent, des usines sont délocalisées, les emplois existant encore vampirisés par une fiscalité parasitaire, c’est-à-dire tuant à petit feu la structure qui la nourrit ?

Les réformes que l’on nous propose sont des aménagements de la politique mondialiste voulue par ceux qui nous dirigent. C’est de la morphine sociale. La France s’appauvrit. Elle se tiers-mondise. Déjà des banquiers comme ceux de Goldman Sachs affirment que le salaire minimum est trop élevé chez nous. Certains politiques conseillent à nos jeunes gens d’émigrer pour aller gagner leur vie dans d’autres pays.

Après un demi-siècle de Ve république, voilà où en est la France. Qui peut croire qu’une réforme de plus faite par un président de plus pourrait y changer quelque chose ?

Articles liés

9Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Eric , 19 juin 2013 @ 18 h 59 min

    Je plains les jeunes de maintenant qui cotiseront de plus en plus sans garantie d’avoir à leur tour une retraite.
    Et je plains encore plus les 5 millions de chômeurs qui n’arrivent pas à s’intégrer dans le monde du travail parce que nos gouvernements n’ont pas compris qu’ils sont là au service du peuple et non le peuple à leur service.

  • xrayzoulou , 19 juin 2013 @ 19 h 05 min

    Cette histoire de retraite c’est le serpent qui se mord la queue ! ils font tous de belles promesses, mais petit à petit le pouvoir d’achat diminue. Restera-t-il dans quelques temps la Banque Alimentaire ou d’autres assos. pour aider les retraités. Même pour se loger ils ne pourront pas, n’ayant pas assez d’argent et les maisons de retraites seront trop chères. Mais ces messieurs n’auront aucun problème : avec l’argent qu’ils nous pompent !
    La France est en voie de sous développement alors que nous pourrions nous en sortir si ces messieurs les nuls faisaient des lois intelligentes (pas le mariage homo de Taubira), les gens pourraient vivre beaucoup mieux. Il y a certainement des choses simples à faire et déjà diminuer le nombre de ministres, secrétaires d’état etc…. et baisser leurs salaires : surtout couper les vivres à la favorite de Hollande !…

  • MADDY , 19 juin 2013 @ 19 h 41 min

    Entièrement d’accord avec vous monsieur, pas grand chose à ajouter. Que l’on remette l’apprentissage à 14/15 ans tous les jeunes ne veulent pas faire d’études, alors laissons-les apprendre un métier manuel.
    Et vite, très vite, diviser par 2 tous les députés et sénateurs, ainsi que par 2 également leurs salaires.
    PLUS de cumul de mandat ! Impératif.

  • MarcS , 19 juin 2013 @ 20 h 41 min

    encore faudrait-il que les jeunes qui ne sont intellectuellement pas doués veulent bien se rendre à l’évidence que pour eux seuls les métiers manuels leur restent ouverts. Plusieurs dizaines de milliers voire des centaines de ces postes leur sont proposés mais ils n’en veulent pas. C’est bien plus facile et bien plus rémunérateur de “chouffer” pour 100 euros par jour !!!!

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 20 juin 2013 @ 6 h 23 min

    Ces “messieurs” n’ont aucune envie, ni interet a ce que la France “s’en sorte”. Ils sont concernes par leur interet a EUX. Qui n’est pas a long terme, mais la razzia dans la bijouterie. J’entends meme certains qui avancent qu’ils seraient associes avec ceux qui sont decides a ce que la France ne s’en sorte pas. Je n’ai pas les moyens de recouper ces informations, qui pour stupefiantes qu’elles soient, sont supportees par l’OBSERVATION, d’un resultat qui serait identique, si elles etaient effectivement fondees.

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 20 juin 2013 @ 7 h 15 min

    L’organisation des retraites au plan national date de 1945, c’est a dire TRES recente. A quand peut-on commencer a dater les premiers “problemes ” ? Pratiquement des que les cotisants ont commence a devenir des retraites. Ont d’ailleurs ete admis des corporations entieres qui n’avaient jamais cotise. Tres facile d’etre genereux avec l’argent des autres. Les Caisses de Retraite ne sont psas des organisations de bienfaisance ( Charities ), vivant de DONS qui peuvent etre au besoin , accrus suivant demande. A l’inverse, les Caisses de Retraite font des DONS charitables, decides par des gens qui n’ont aucun droit a la gestion. C’est donc du VOL a l’arrache. Dans ces conditions MEME si les Caisses de Retraite reussissaient a equilibrer leurs comptes ( un travail de gestionnaire et de comptable ), le bilan serait systematiquement detruit, puisque les sacs sont arraches avant d’atteindre la banque.
    Est-il d’ailleurs possible d’equilibrer les comptes. Le preambule est d’entrer en equation les VARIABLES connues ou previsibles. C’est un exercice mathematique, pas un tour de MAGIE. Ainsi, des le debut, la construction reposait sur un postulat; une pyramide des ages favorable. Il est evident que pour les 10 premieres annees ( UNIQUEMENT ) le pari etait possible, considerant les millions de morts, a la guerre, ou par la guerre ( 2eme guerre mondiale ). Il n’etait nul besoin de detenir un Prix Nobel pour imaginer que cette croissance demographique ne reposait sur AUCUN FONDAMENTAL, pour perdurer. A l’inverse, la quasi obligation pour les menages modestes, de mettre l’epouse au travail ( sous pretexte d’egalite et d’emancipation ), considerant l’impossibilite de vivre sur le seul salaire “creve la faim ” de l’epoux, a certes immediatement apporte un nouveau souffle dans les cotisations, mais ce n’etait que repousser ( et aggraver ) le probleme de quelques annees, des lors que ces dites epouses feraient valoir leur droit a la retraite, pour ELLES.
    Je suis desole de l’assener a ceux qui voudraient continuer a faire l’autruche. La resolution des retraites par repartition est une operation MATHEMATIQUE, uniquement. Y meler des sentiments ou des gens parfaitement incompetents en gestion, sauf a en recevoir des gratifications immediates et persionnelles, n’a pas lieu d’etre.
    Pour memoire on a pu envoyer un satellite tourner autour de la Lune, sans disposer d’ordinateurs.
    Aujourd’hui un ordinateur de force moyenne vous fait un milliard d’operations par seconde.
    Ce que vous pensez etre des “imponderables” sont en en fait des “parametres variables” en mathematiques, et peuvent parfaitement etre integres dans les calculs, d’autant que la marge d’incertitude est faible. Ainsi le taux de naissance POSSIBLE, peut etre cerne entre ZERO enfant par personne, et mettons 6, ce qui representerait une famille MOYENNE de 12 enfants…
    Il est evident qu’avec 1.5 travailleur pour payer UN seul retraite, ( prevision mathematique de croissance, ou plutot decroissance de population ), ce n’est PAS POSSIBLE. Les tentatives de manipulation de croissance de population sont ILLUSOIRES. Pour faire des enfants il faut avoir confiance en l’avenir OU avoir des enfants-envahisseurs, lesquels ont pour BUT, ainsi que leurs parents, non de participer au present systeme, mais au contraire l’epuiser, et le detruire pour y substituer LE LEUR. Suivant une etude de l’UNIVERSITE du Caire, Egypte, sur les 50 millions de Musulmans en Europe, 80% c’est a dire 40 millions ne travaillent pas, et vivent des SUBSIDES de l’Etat qui les heberge, tres souvent sans meme y avoir droit…

    Les politiques sont-ils seuls a blamer ? Les cotisants et retraites les premiers concernes adoptent un comportement immature, INFANTILE meme. S’en remettre a Papa l’Etat qui va s’occupper de TOUT, leur laissant le temps de glander et se scotcher sur les series TV, plus abrutissant tu meurs, meme sans images subliminales…

    Les deux principales raisons conduisant a la disparition des civilisations et la mort des empires, sont l’invasion par des forces exterieures, qui souhaitent IMPOSER leur systeme, et l’exageration des “devoirs” et pouvoirs de l’Etat, lorsque les gens ne peuvent meme plus se torcher le cul sans demander a “Papa Etat “. ” Mais que fait donc le gouvernement ? ” ,refrain tres connu…

    Sans vouloir extrapoler a d’autres Nations, EN FRANCE, ces deux forces ci-dessus citees sont au tavail, ET BIEN AVANT le HOLLANDAIS, meme…

    Tel qu’on fait son lit, on se couche..

    Je vous remercie de votre attention a me lire…

  • Bernard , 20 juin 2013 @ 8 h 44 min

    comment ont ils pu être aussi abrutis, nos politiques et patronat, à envoyer le TRAVAIL à l’étranger ….et accepter l’invasion de main d’oeuvre étrangère…. ?
    comment ont ils pu, faire de telles IDIOTIES, depuis plus de 40 ans et promettre que le chômage va diminuer à compter de 2014 ??
    COMMENT…………demandons nous pourquoi nous dépensons 70 Mds d’Euros, pour une immigration envahissante, qui serait UNE chance de la France ??
    OUI COMMENT, je me le demande depuis 40 ans; nous sommes dirigés par des incapables
    Ce que je sais c’est QU ILS ONT VENDU LA FRANCE AU N.O.M, et que c’est NOTRE FIN !

Les commentaires sont clôturés.