Samedi 13 octobre : Pour un grand bond offensif contre la tyrannie médiatique !

L’été a été propice aux scènes comme celle-ci : le magazine Les Inrockuptibles a recruté la journaliste de télévision Audrey Pulvar comme directrice éditoriale. Voilà donc un magazine qui se donne un air rebelle, dirigé par la compagne d’un ministre (Arnaud Montebourg), propriété d’un grand banquier d’affaires qui a pour clients les États français et grec (Matthieu Pigasse) et bénéficiaire de nombreuses subventions publiques.

Il y a là un résumé parfait de la tyrannie médiatique : les grands médias ne jouent plus le rôle de contre-pouvoir. Ils émanent du pouvoir dont ils sont devenus un instrument.

Propriétés de grands groupes ou de milliardaires, dirigés par des journalistes venus pour la plupart de la gauche ou de l’extrême-gauche et proches du pouvoir politique, les médias de masse sont un instrument docile aux mains des pouvoirs financiers et idéologiques qui s’imposent aux Français.

Le rôle des médias n’est plus d’informer, encore moins de mettre les faits en perspective. Devenus les gardiens du dogme, leur vraie mission consiste à ignorer les vérités qui dérangent pour mettre en scène une société virtuelle.

Mais le réel finit toujours par se venger et l’ère de l’impunité s’achève pour les médiacrates et leurs protecteurs fortunés. Trois phénomènes changent la donne :

  • Les Français font de plus en plus la différence entre leur vie quotidienne et les contes à dormir debout répandus par les médias conformes ;
  • Les intellectuels sont chaque jour plus nombreux à vouloir défendre leur liberté de penser l’impensable ;
  • Internet brise le monopole des médias du Système et ouvre l’accès à l’information et à la discussion à tous.

L’heure du grand bond offensif est venue. À nouvelle donne, nouveaux outils, que Polémia présentera et promouvra le samedi 13 octobre pour sa cinquième Journée d’études de la réinformation. L’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique y sera présenté par son président Claude Chollet, de même que le projet de télévision alternative « Notre antenne » porté par Philippe Milliau.

Rendez-vous Fondation Dosnes-Thiers, 27 place Saint-Georges, 75009 Paris – Métro Saint-Georges.

Autres articles

4 Commentaires

  • flammande , 19 Sep 2012 à 16:53 @ 16 h 53 min

    “les grands médias ne jouent plus le rôle de contre-pouvoir. Ils émanent du pouvoir dont ils sont devenus un instrument.”

    Ils ne sont plus que de misérables chiens couchants, propagateurs de la pensée unique pour mieux nous soumettre…

    Gardons l’oeil ouvert, réinformons-nous, par tous les moyens à notre disposition pour résister à cette meute de perroquets et claquons leur le bec dès que c’est possible !

  • Gérard , 20 Sep 2012 à 14:34 @ 14 h 34 min

    Le problème c’est qu’aux dernières nouvelles 85% des journalistes sont de Gauche. Le Grand Bond Offensif se fera avec combien de partisans ???

  • pierre b , 20 Sep 2012 à 17:47 @ 17 h 47 min

    souvenez vous, quand la pub sur les cigarettes (SEITA) était autorisée, alors que le nouvel_obs était en train de se casser la gueule, c’était quasiment leur seul annonceur 😉

  • Goupille , 13 Oct 2012 à 11:39 @ 11 h 39 min

    A l’intention de la Rédaction de Nouvelles de France :
    il eût été judicieux d’annoncer cette réunion un semaine avant la date, et non pas le jour même… C’est étonnant, renversant, sidérant, mais tout le monde n’est pas Parisien et il faut du temps pour monter à la Kapitale…
    Merci.

Les commentaires sont fermés.