Le maire de Verrières-le-Buisson écrit au Président de la République et qualifie le «mariage» homosexuel de «choc sociétal»

Monsieur le Président,

Au moment où je viens de présider pour la 1154e fois un mariage créateur d’une famille, votre projet d’union maritale entre deux personnes de même sexe semble vouloir se concrétiser et m’inquiète, comme nombre de compatriotes qui, loin d’être ringards, sont attachés au vrai progrès. Permettez-moi de vous dire qu’une telle décision appuyée par une minorité constituerait, si elle se confirmait, une erreur et une faute.

Erreur parce que depuis toujours la famille normale est le socle de la société, socle sur lequel se forge la personnalité de chaque être dans un cadre d’affection et d’équilibre pour les époux comme pour les enfants et cela quels que soient les embuches et échecs.

Faute parce que cette atteinte à la loi naturelle ouvrirait la voie à toutes sortes de dérives. Sans m’autoriser à porter un jugement sur les choix des personnes, il est évident qu’aujourd’hui le principe d’égalité n’est pas mis en cause puisque d’autres possibilités sont ouvertes dans des modalités différentes et respectueuses des libertés et des orientations.

Je ne crois pas que votre quinquennat ait besoin de s’alourdir d’un tel problème. Les difficultés du pays, les inquiétudes du monde et ses angoisses sont telles qu’il paraît superflu d’ajouter encore le trouble là où menace déjà la tempête.

Notre pays a besoin de sérénité et de certitude ; vouloir lui imposer un choc sociétal, c’est prendre un risque d’instabilité. Si, avec le gouvernement vous considérez l’enjeu profond de ces projets sur le mariage et l’adoption, vous conviendrez qu’en l’état, ni la solidarité, ni la justice, ne sont franchement menacées. Il apparaît au minimum qu’il est capital de proposer un référendum à nos concitoyens pour qu’ils puissent se prononcer en pleine démocratie car la meilleure représentation parlementaire ne pourra jamais décider des aspirations les plus intimes de la personne.

Avec ce sujet du mariage et de la famille, nous sommes loin des préoccupations les plus légitimes des Français ; celles-ci sont pourtant importantes et immédiates sur le plan social, économique et financier et doivent compter au nombre des priorités. Sur ce sujet surtout, nous sommes au coeur d’une conception de la société ébranlée par des projets qui, je le crains, loin de la rendre « plus humaine, plus sûre, plus dynamique et plus harmonieuse » selon vos propos, la rendront plus fragile et plus perturbée.

Pour toutes ces raisons, j’ai l’honneur de vous demander le retrait de ce projet.

Je vous remercie à l’avance de l’attention que vous voudrez bien porter à l’avis d’un Maire de France qui s’exprime là personnellement et je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma haute considération.

Bernard Mantienne
Maire de Verrières-le-Buisson (Essonne), ancien Sénateur

> Cette lettre publiée dans Le mot du maire d’octobre est consultable ici.

Lire aussi :
> Le maire de Saint-Cyr-l’École écrit au président de la République : «Je ne célébrerai pas de mariage homosexuel»
> Xavier Lemoine : « Je ne célébrerai jamais de mariage homosexuel »

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 19 octobre 2012 @ 14 h 35 min

    Après les “pigeons”… Après les “moineaux”…. Je propose à tous ceux qui revendiquent un “mariage pour tous” avec leur cochon d’inde d’écrire aux grands et très respectables personnages de notre pays . J’intitule ce mouvement la révolution des “cochon d’inde”.

    Oui, nous avns tous le droit, dans le cadre du “mariage pour tous” à nous marier avec notre cochon d’inde devant mr le maire ! Y pas que les homo que diantre ! C’est de la discrimination intolérable ! Par conséquent, pour écire au :

    – calife Iznollande, c’est ici : http://www.elysee.fr/ecrire/

    – à son grand vizir, c’est ici : http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire

    – à ses vils serviteurs soumis à la loi de la dhimittude Parlementaire, c’est ici : http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

    Français réclamez tous la possibilité de vous marier avec votre cochon d’inde ! C’est votre droit ! C’est un droit inaliénable dont on vous a spolié pendant des millénaires et qu’il est temps de revendiquer ! Toute discrimination doit être aboli .

  • Goupille , 19 octobre 2012 @ 15 h 57 min

    Mariage hétéro avec mon chat.
    Puis mariage homo polygame avec chacune de mes cinq chattes…

    C’est bien, ça…
    C’est l’avancement et le progrès, comme dirait Clémentine Autain, la femme (?) du “Osez le clito” en 3 mètres sur 4…

    A part cela, Verrières-le-Buisson, patrie de la belle Louise, de Vilmorin, compagne d’André Malraux..
    “Le mariage ? Plus personne ne veut se marier de nos jours, sauf les curés…”
    Elle aurait un choc, la belle Louise, si elle revenait.

    Et André Malraux, donc : le XXI° siècle ne sera pas.

  • Dominique , 19 octobre 2012 @ 16 h 21 min

    Bravo pour cette initiative !

    Toutefois, je n’aurais pas écrit que c’est prendre un risque d’instabilité, mais de révoltes populaires, voire de révolution, et de situations traumatisantes pour les enfants à naître dans ces couples fictifs.

  • Luc Delorme , 19 octobre 2012 @ 17 h 31 min

    Le gouvernement socialiste pensait que cette abomination de pseudo “mariage” homosexuel revendiqué par une poignée d’excités allait passer comme une lettre à La Poste… Manque de bol, le peuple, les élus et les autorités morales se réveillent et çà gronde de partout, çà commence vraiment à chauffer de toute part. Les pétitions rassemblement des millions de personnes, les mobilisations dans les rues arrivent et toutes les religions se battent contre ! Le sous président hollande sans allure “règlera ses comptes là haut” et cela ne nous regarde absolument pas mais en revanche sur Terre, notre quotidien et la défense du bon sens nous intéresse et jusqu’au bout nous nous battrons ! Il y a des limites à la perversion de notre société chrétienne (oui pas laïcarde mais chrétienne, désolé pour les ripoublicains un peu consensuels). Je suis libéral conservateur et en cela, je défend la nature et m’oppose à un débat sur cette fantaisie de “mariage” homo car il n’y a pas de débat à avoir : on ne change rien ! le mariage, c’est le mariage, point barre. Débattre, c’est accepter que l’on peut “éventuellement” changer ou “évoluer” (ou plutôt tomber encore plus bas). Si un Français ne se lève pas, ce tiède n’a aucun mérite et peut se taire ! Debout tout le monde, au delà des religions et des partis ! Après le mariage, il y aura quoi ? Je trouve dans la rue et les brasseries trop de gens qui “ne se sentent pas concerné” (ben oui, tant que j’ai mon petit chez moi tranquille, je me fiche de la France voyons).

  • Jack Cabouci , 20 octobre 2012 @ 11 h 17 min

    Bravo M. le Maire ! Vous exposez de façon calme et réfléchie ce que des millions de Français pensent et diraient en grande majorité si un referendum était organisé sur ce sujet. (voudrait-on faire croire que la population française est composée d’un tel nombre de couples honosexuels?). L’insistance du gouvernement à traiter en urgence ces mariages contre nature ne peut paraître que suspecte et constitue un écran de fumée derrière lequel on organise des actions qui engagent de façon périlleuse l’avenir de la France et des Français (immigration massive, naturalisations accrues sans garanties de ressources pour les ‘impétrants’ mais par contre garanties pour l’accroissement des dépenses en période de crise!.et pour l’accélération de l’islamisation de notre Pays…Tout ça pour grapiller d’hypothétiques voix aux prochaines élections !)
    Je serais surpris que le Président, trop occupé à présenter ses excuses et ses repentances tous azimuts, ait le temps (et la correction) de vous répondre …Dans l’attente de vous voir publier cette réponse…je suis curieux d’en connaître la teneur .

  • Chevalier Noir , 20 octobre 2012 @ 13 h 43 min

    Que diable!!! Réclamons un référendum . Qui y a il de si compliqué dans cette démarche? La majorité et le bon sens tranchera:( je l’espère) Il est insoutenable qu’une minorité puisse imposer ses déviations hors normes à une majorité de personnes sensées.
    les problèmes que rencontrent ces déviants peut tout aussi bien se régler par le PACS même s’il doit être modifié ou aménagé pour convenances. Sans pour cela faire dégénérer le mariage entre un homme et une femme, chose qui me semble la plus normale.

  • LOUVIN , 20 octobre 2012 @ 16 h 48 min

    Merci Monsieur le Maire pour votre clairvoyance, votre liberté d’esprit (qualité rarissime en France de nos jours) et votre courage. Merci de défendre ce qui reste de notre civilisation, de nos institutions et de notre identité qui croulent sous les coups de boutoirs continuels des bobos de gauches manipulés par les lobbies, les associations juteuses et les médias complices.
    Vous êtes un peu seul parmi les politiciens, ce qui ne les honorent pas, mais vous avez la France derrière vous, la vraie: celle qui travaille et respecte notre histoire et notre culture particulières.
    Au diable la mondialisation ravageuse de toutes les différences, jusqu’à celle du sexe !
    Négationnisme crétin et criminel, comme si quelques spéculations pseudo-scientifiques loufoques pouvaient nier la réalité observable partout et toujours. Négationnisme imbécile qui va ajouter terriblement aux angoisses identitaires des adolescents déjà en manque de repaires, et pour cause, qui donne l’exemple en haut, aujourd’hui, et qui transmet l’héritage culturel précieux de nos aînés et de l’histoire qu’ils ont forgés !
    Bravo, meric et respects républicains sincères.

Les commentaires sont clôturés.