Qui veut plaindre la pauvre Caroline Fourest et sa horde de féministes intégristes ?

Tribune libre de Paul Ohlott*

Les journalistes sont indignés, Caroline Fourest joue la pauvre victime et le gouvernement socialo-communiste condamne « les agressions d’extrême droite dans notre pays”. Des agressions qui sont survenues en marge de la manifestation organisée à Paris par l’Institut Civitas, contre le « mariage » homosexuel. Ben voyons !

La pauvre Caroline Fourest feint de ne pas comprendre les comportements violents de quelques sympathisants de Civitas (catholiques intégristes), alors qu’avec ses amies féministes du groupe FEMEN, elles avaient simplement « décidé de faire une protestation pacifique et drôle”, sans le moindre calcul politique, sans nourrir la moindre provocation, et sans la complicité des journaleux au service du socialo-communisme.

Qu’est-ce que Caroline Fourest entend par Pacifique et drôle ? Elle raconte : « Une dizaine de militantes des Femen avaient décidé d’arriver habillées en nonnes (NDLR : avec les seins nues et en petite culotte), avec des slogans humoristiques ». Des slogans humoristiques comme « Fuck God », « Fuck Church », « Occupe toi de ton cul » ou encore « In Gay we trust » ? C’est vrai que c’est hilarant et pas du tout provoquant…

La pauvre Caroline Fourest ne pouvait absolument pas prévoir que leur agissement imbécile serait une « incitation à la haine » et déclencherait des hostilités… La pauvre Caroline Fourest n’est pas venue parce qu’elle savait que ses copains journaleux seraient présents, en quête de la moindre violence… La pauvre Caroline Fourest avait des motivations pures… qui peut en douter ?

Au fait, je n’ai pas entendu la moindre réaction de condamnation de la part des journalistes, de Caroline Fourest et du gouvernement socialo-communiste, lorsque leurs copains d’extrême-gauche et divers intégristes pro-LGBT n’ont cessé, ce samedi 17 novembre, de scander des propos haineux et de provoquer les manifestants par des doigts d’honneur… Seraient-ils tous atteints du syndrôme d’auto-aveuglement volontaire ?

Vous êtes une belle bande d’hypocrites… Vos larmes de haine ne parviennent pas à nous émouvoir… vous récoltez ce que vous semez ! Vous récoltez ce que vous méritez. Repentez-vous, « race de vipères » (1)…

Voir les photos des gentilles féministes pas du tout provocatrices…

1. Une merveilleuse citation du Christ à l’attention de tous les hypocrites.

*Paul Ohlott est journaliste et fondateur site Actu-chretienne.net.

Articles liés

75Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hector galb. , 19 novembre 2012 @ 12 h 52 min

    +1

  • JSG , 19 novembre 2012 @ 13 h 29 min

    Moi pas, attentat à la pudeur, trouble à l’ordre public, violence provoquée dans une manifestation pacifique, mise en danger d’autrui par bousculades provoquées, et ça peut continuer.
    Et les chaines publiques qui crient au martyrs cest une honte.
    Déformer la réalité comme ça témoigne du peu d crédibilité que l’on peut accorder à ces rédactions politisées à la soviétique !
    Je me demande même si les parleurs dont on voit la sympatique frimousse dans nos écrans, se rendent compte des énormités qu’ils débitent à l’intention de leurs con(-)citoyens !

    La Fraise des Bois ne va pas tenir longtemps à ce régime là ; à moins qu’il ne s’en sorte grace aux tergiversations de l’UMP.

    JSG

  • Michel , 19 novembre 2012 @ 13 h 58 min

    Pascal Boniface appelle Fourest “la sérial menteuse”, et il ne l’avait pas entendu raconter l’agression dont elle a été victime par les “hordes fascistes” !

  • RaLeBolHenri , 19 novembre 2012 @ 14 h 31 min

    Que dire ????? La France est dans le gouffre et même plus ….. et pendant ce temps là nos bobos gôchos/umps collabos franchouillards , nous joue ” au théatre ce soir ” , C’EST LA FIN,par contre l’islam est bien là….lui ,,et si on gueule au secour !!!!!! le goulag,tu est raciste,ils voudraient une guerre civile , ils feraient pas mieux !!!! Que dire ??? Plus rien ,je me répète il nous reste que la rue . L’inquisition va passer,vous pouvez effacer,ces pas mon problème,mais le votre,,,,,Marine est là,,,,,et elle a gagné elle peu rire ,,,,moi je vais dans la rue je serais pas seul,ma devise ” il vaut mieux péter en compagnie que crever seul ” AHHHHH,ça choque,les âmes sensibles ……..je vous plaint vous avez pas encore posé vos valises…..vous serez leurs esclaves et vous l’êtes déjà sans vous en rendre compte…..oui je vous plaint,voilà où la gauche et leurs mensonges vous ont amené …. .

  • Nicolas Grilly , 19 novembre 2012 @ 15 h 30 min

    ***Rien*** ne peut justifier les coups portés à ces quelques femmes.

    Je suis athée mais je peux concevoir que leurs idées vous choquent et que vous vous soyez senti agressé par leur contre-manifestation. Toutefois, la vidéo et les photos de france24 référencées dans votre billet montrent des hommes frappant sauvagement ces femmes, comme pour évacuer leur haine.

    Vous vous dîtes catholiques. Alors vous devriez relire les Écritures… Elles ne cautionnent pas de tels comportements violents, bien au contraire…

    Que vous exprimiez votre indignation face à ces femmes qui vous scandalisent, je peux le comprendre. Que vous ne condamniez pas les violences commises à leur encontre, en revanche, est inacceptable.

    Vous devriez avoir honte de ce billet dans lequel vous cherchez à excuser les auteurs des coups portés à ce petit groupe de femmes.

  • Yohann , 19 novembre 2012 @ 16 h 04 min

    A Nicolas Grilly, pauvre idiot, les chrétiens ils en ont bavés dans le passé, à force de pardonner, aujourd’hui ils sont colonisés, c’est ça que vous voulez pour la France. Nous en mourons de l’athéîsme, des mensonges des gens de gauche, et de leur implacable mentalité de destruction de la nation France et de notre patrimoine culturel et religieux

  • Nicolas Grilly , 19 novembre 2012 @ 16 h 23 min

    Cher Yohann,

    Vous nous livrez une belle analyse sur le fond, qui fait sans aucun doute progresser vos idées. Merci pour ça.

    La prochaine fois que vous insultez quelqu’un en le traitant de “pauvre idiot, ayez au moins le courage d’indiquer votre nom, puisque c’est ce que j’ai fait.

    Sur le fond, au risque de me répéter, je peux comprendre votre désarroi, mais ce n’est pas en frappant un groupe qui reste extrêmement minoritaire (seulement quelques femme noyées au milieu d’une marée humaine) que vous allez convaincre du bien fondé de vos idées. Bien au contraire.

    Si, comme vous l’écrivez, vous renoncez au pardon et décidez d’user de la violence, alors il ne reste plus rien de chrétien dans votre démarche. Dans ce cas, votre combat devient vain puisque vous reniez vous-même les enseignements du Christ. Vos réponses sur ce point m’intéresseraient plus que vos insultes.

Les commentaires sont clôturés.