Christian Vanneste : « La cause de la vie et de la défense des droits de la personne humaine doit être soutenue »

Jamais encore un député UMP n’avait apporté son soutien à la Marche pour la vie, une manifestation “pro-vie” organisée chaque année en janvier, dont la 8e édition a lieu ce dimanche. C’est chose faite depuis vendredi après-midi. Entretien exclusif avec le député Christian Vanneste, élu dans le Nord et membre du collectif parlementaire de la Droite populaire :

Christian Vanneste, avez-vous prévu de vous rendre à la Marche pour la vie de dimanche ?

Malheureusement, non. J’ai des obligations dans le Nord ce dimanche, liées à mon mandat de parlementaire. Et, pour tout vous dire, je ne suis pratiquement jamais à Paris le samedi, et encore moins le dimanche. Je regrette cependant deux choses : 1) d’avoir été informé de son existence hier – personne, parmi les organisateurs, n’a pris la peine de me contacter – et 2) que le dossier de presse de cette marche, que je considère avec sympathie, présente une accumulation excessive de mesures imputées au gouvernement. J’invite les organisateurs à plus de mesure. Nous sommes, par exemple, un certain nombre d’élus à s’être battus pendant le vote des lois de bioéthique et ça n’est pas mentionné. Ils ne parlent pas non plus de l’Entente parlementaire de Jean-Marc Nesme… Nous, parlementaires qui partageons tout ou partie des idées des organisateurs, avons besoin d’être soutenus !

Que souhaitez-vous dire aux marcheurs ?

1) Qu’il ne faut pas qu’ils soient récupérés politiquement. Cette marche est très très importante et doit se situer au-delà des clivages politiques. C’est une conception de la civilisation et de l’humanité que défendent les marcheurs. Leur démarche a un sens profond. On peut être d’accord ou pas d’accord avec telle ou telle revendication mais la cause de la vie et de la défense des droits de la personne humaine doit être soutenue.

2) Que le nombre de marcheurs et la visibilité de l’événement doivent être tels qu’il finisse par influencer les politiques, il est vrai souvent légers sur ces questions-là.

Que proposez-vous pour la défense de la vie ?

Il faut sans cesse rappeler que notre société doit reposer sur la reconnaissance de la personne et se tenir à distance de l’individualisme. La situation actuelle, c’est celle de l’individualisme total qui consiste à dire que la femme est propriétaire de l’embryon qu’elle porte et que l’embryon n’est qu’un bout de chair… Or, l’embryon est une personne en devenir et ne peut pas être la propriété d’un individu ! C’est une personne qui résulte de la rencontre de deux personnes, le père et la mère. Je suis sur ce point en désaccord total avec Roselyne Bachelot et bien d’autres, qui voient dans la liberté et la dignité de la femme ce qui, justement, y porte atteinte ! Contrairement à eux, je pense que la femme trouve sa dignité dans cette possibilité d’être mère. Alors que dans notre État providence, l’être humain devrait être « à l’abri du besoin du berceau jusqu’à la tombe », on se dirige vers une société où l’État s’en prend au berceau et (pas encore en France mais chez notre voisin belge), pousse à la tombe en autorisant la pratique de l’euthanasie. L’État doit favoriser les communautés intermédiaires qui vont contre cet individualisme forcené. Je pense par exemple à la famille, indispensable à la cohésion sociale. Il doit également aider à l’accueil de l’enfant et, quand ça n’est pas possible, faciliter l’adoption. Car, aujourd’hui, adopter est un vrai parcours du combattant.

Cette atteinte à la vie et à la personne que constitue l’avortement est aussi une atteinte à l’intérêt, à long terme, de la société car elle mine la confiance que la société a dans son avenir. Surtout, elle engendre chez les jeunes une conception péjorative de la vie et de l’avenir. C’est cette vision d’une sexualité mécanique que nous devons combattre. Evidemment, installer des distributeurs de préservatifs dans les lycées ne nous aide pas beaucoup… Après, il ne faut pas s’étonner si des accidents arrivent et si des jeunes vont vers cette facilité de mort qu’est l’avortement…

Vous verra-t-on à la marche pour la vie de 2013 ?

Déjà, l’année dernière, j’avais été très intéressé par l’initiative. C’est dommage qu’on ne m’a pas prévenu à l’avance cette année. J’espère pouvoir au moins rencontrer les organisateurs cette année…

Autres articles

10 Commentaires

  • Francois , 20 Jan 2012 à 19:32 @ 19 h 32 min

    Merci Monsieur le député Vanneste, cependant ouvrez les yeux et regardez ce que fait votre gouvernement malgré la bonne volonté et le bon sens de certains de vos collègues députés.

  • Roman Bernard , 20 Jan 2012 à 19:37 @ 19 h 37 min

    Ça sent les élections ! 😉

  • Komdab , 20 Jan 2012 à 20:58 @ 20 h 58 min

    Je crois que ce Monsieur Vanneste est sincèrement un chic type. Il l’a d’ailleurs prouvé en se prononçant courageusement sur certains sujets. Mais bon sang que fait-il dans ce parti qui à voté la loi Veil ? Que fait-il dans ce parti aux antipodes de ce qu’il prétend défendre ? Cela me fait penser à ce Monsieur Pinte qui se permet de faire la morale aux électeurs Catholiques du FN tout en se rendant au dîner du siècle.. Je suis peut-être un peu hors sujet mais pas tant que ça si l’on y réfléchit.. l’incohérence de ces moralisateurs de l’UMP est sans limite !

    Pour en revenir à Monsieur Vanneste, c’est tout à son honneur qu’il encourage la Marche pour la Vie mais ça aurait bien plus de panache et de cohérence s’il avait le courage de quitter ses fonctions de député UMP.

  • Roman Bernard , 20 Jan 2012 à 22:44 @ 22 h 44 min

    «Je regrette cependant deux choses : 1) d’avoir été informé de son existence hier – personne, parmi les organisateurs, n’a pris la peine de me contacter»

    À d’autres, Monsieur Vanneste, à d’autres !

  • Robert , 20 Jan 2012 à 22:45 @ 22 h 45 min

    Les loges et la gauche, aidés par certains lobbys, ont dressé un cordon sanitaire fanatique isolant les idées patriotiques, le respect de la vie et les valeurs morales chrétiennes et l’indépendance économique envers les multinationales et les organismes mondialistes.
    Tout homme ou femme politique qui oserait faire mine de le franchir se carboniserait.
    Finalement, il faut mieux une fois pour toutes renoncer à cette respectabilité et vivre et penser conformément à ses convictions.

  • Ignace , 21 Jan 2012 à 0:06 @ 0 h 06 min

    Bravo Monsieur le Député pour votre prise de position.
    Néanmoins, quant au reproche que vous faites aux organisateurs,
    c’est plutôt aux élus d’être des figures de proue,
    aux élus d’aller à la rencontre de ceux qui mènent le bon combat
    plutôt que d’attendre de se faire tirer par la manche.
    Ne croyez-vous pas ?

  • Alfred , 21 Jan 2012 à 10:33 @ 10 h 33 min

    Il faudra un jour que le député Vanneste soit cohérent avec ses idées : puisque les idées qu’il exprime sont celles du Front National, il serait élégant de sa part qu’il arrête de cracher sur le Front National à chaque fois qu’il en a l’occasion. Cela rendrait plus difficile à tenir l’hypothèse selon laquelle il est “payé” par l’UMP pour ratisser sur sa droite.

Les commentaires sont fermés.