Après le «mariage» gay, le «mariage» polygame. Toujours au nom de l’amour !

par Éric Martin*

Pas un rassemblement ce week-end en province sans que des manifestants n’affirment, pancartes à l’appui, que “l’amour doit donner le droit au mariage” (illustration). À une époque où “aimer” signifie à la fois tout et rien (on “aime” le chocolat comme on “aime” son conjoint…), c’est risqué. Exemple : pas plus tard qu’en février 2012, Têtu s’intéressait aux “trouples” et y voyant la possibilité d’un “trio amoureux”, d’un “pacte amoureux”, même. Si “s’aimer à plus de deux” est possible et positif (le mensuel gay et lesbien est très bienveillant), pourquoi “se marier à plus de deux” ne deviendrait-il pas un droit ?

L’offensive du lobby homosexuel ne doit pas faire oublier celle des partisans de la polygamie, qui tentent depuis plusieurs années de la faire accepter par le grand public – elles parlent alors de “polyamour” (lire ici, ou encore ). Il faut voir les yeux des élus de gauche monter au ciel lorsqu’un contradicteur sur un plateau leur oppose qu’une fois le “mariage” entre deux hommes légalisé, il sera impossible de refuser la légalisation du mariage polygame. À ce niveau, c’est de la bêtise ou de la mauvaise foi. Rien d’autre. Dans tous les cas, c’est irresponsable.

*Éric Martin est le rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Articles liés

76Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • C.B. , 20 janvier 2013 @ 19 h 58 min

    Mais où avez-vous lu dans cet article que “trouples”, polygamie, inceste et autres joyeusetés seraient réservées à certains types de comportements sexuels?
    Les comportements sexuels sont comme la couleur du pyjama (ou de la chemise de nuit, je ne suis pas sectaire), c’est du domaine de la vie privée et ça n’a pas à en sortir. (d’ailleurs si vous préférez dormir sans pyjama ni chemise de nuit, je n’y vois aucun inconvénient).
    Suivons votre logique. Vous dites des reportages ont déjà été faits sur des trouples hétéro. Mais s’ils s’aiment, ils doivent avoir le droit de se marier.
    Donc dès qu’on aura pu diffuser des reportages sur les couples incestueux, qu’il s’agisse de père et fille (cf. l’actualité juridique française récente), de frère et sœur (cf. l’actualité juridique allemande récente) -encore faudrait-il que les reporters ne jouent pas les pucelles effarouchées et acceptent de filmer, car ça existe, et plus qu’on ne le dit-, puisqu’ils disent qu’ils s’aiment, il faudra leur donner le droit de se marier. Et parce que des enfants sont nés de ces unions, c’est une raison suffisante pour légaliser et régulariser?

  • Gisèle , 20 janvier 2013 @ 20 h 02 min

    Sauf Ludo que cette pratique fait partie de la vie PRIVEE !!! et la jeter en place publique sert simplement à faire la promo du libertinage au grand jour . Tout le monde sait qu’en matière d’excès , les humains ne sont pas des saints … mais , ils sont capables de maîtrise , s’ils le décident . Sinon , ils se comporteraient comme les chiens dans la rue ..quoique , si le ” progrès ” continue dans sa lignée ….
    ET ce n’est pas parce que CERTAINS le font que tout le monde le fait . La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres . La liberté des autres commence par le respect .
    Le mariage a été ”inventé ” pour sceller un accord entre un homme et une femme qui acceptait de devenir mère pour fonder une famille avec cet homme .
    C’est le cas de la majorité des ethnies du monde depuis des siècles .
    Le reste fait partie des MOEURS SEXUELS . Ces moeurs sexuels font partie de la vie INTIMES des personnes dans les couples ou dans les rencontres . Sinon cela devient de l’exhibitionnisme et du voyeurisme sous le coup de la loi .
    Et la provocation … c’est une preuve d’immaturité , d’un manque d’assurance d’ un manque de maîtrise qui amènent à l’agression .

  • Gisèle , 20 janvier 2013 @ 20 h 27 min

    A quand la grande partouse officialisée par les officiers de la république laïque Française ???

  • diego , 20 janvier 2013 @ 21 h 36 min

    Comme quoi quand on ouvre la boite de pandore !!!!!!

  • Robert , 20 janvier 2013 @ 21 h 59 min

    La raison, c’est que la la légalisation du “mariage” homosexuel sera la porte d entrée pour la polygamie ou polyandrie, l inceste et le reste. La normalisation du “mariage homosexuel n étant pas ordonnée à la nature, rien ne pourra s opposer aux autres sortes de “mariages.”
    Quand à la multiplication des partenaires sexuels, parfois d une heure, elle est plus importante chez les hommes homosexuels que chez les hétérosexuels.
    Ne vous en déplaise, très cher.

  • Aziliz , 20 janvier 2013 @ 23 h 23 min

    La porte est déjà ouverte sur des comportements douteux dans la société hyper permissive d’aujourd’hui.
    Alors que je patientais derrière un bus, j’ai lu une publicité qui m’a confondue:
    “Et si vous décidiez de tromper votre amant avec votre mari, cette année ?”
    et d’annoncer le site rencontre extra-conjugale !
    Alors, union saphique ou uraniste, plygamie, polyandrie, zoophilie, inceste …!!!
    Il n’y a plus de valeurs, de principes, de morale, de religion, incitant l’être humain à se dépasser.
    Pauvre époque semée de proctocéphales ignorants, égoïstes et cupides.

  • Gomez Aguilar , 20 janvier 2013 @ 23 h 35 min

    “Quand à la multiplication des partenaires sexuels, parfois d une heure, elle est plus importante chez les hommes homosexuels que chez les hétérosexuels.
    Ne vous en déplaise, très cher.”
    Ça, il faut être honnête, c’est uniquement parce que les hommes homosexuels cherchent pour partenaires… des hommes.
    Tandis que les hommes hétérosexuels cherchent pour partenaires… des femmes.
    Dans le premier cas, on a des hommes qui veulent coucher avec la partie de l’humanité qui est toujours prête à coucher, au coup de sifflet bref.
    Dans le second cas, on a des hommes qui veulent coucher avec l’autre moitié de l’humanité, celle qui ne veut coucher qu’au prix de conditions compliquées, interminables et cumulatives.
    Il est naturel que les premiers aient infiniment plus d’occasions de concrétiser que les seconds…
    Mais si le nombre de partenaires ne dépendait que de la volonté des hommes hétérosexuels (sans devoir faire avec la volonté en sens inverse inverse des femmes hétérosexuelles), on arriverait au résultat identique… 🙂

Les commentaires sont clôturés.