L’objection de conscience, la grande oubliée des municipales…

Alors que nous ne sommes plus qu’à quelques encablures des municipales, la campagne reste morne. Çà et là on parie sur les chances du Front national, on suppute la défaite des « partis de gouvernement », on compte les morts sur les listes, enfin on cherche des responsables à la pollution.

Rien ou presque, nulle part, sur la fameuse question qui a habité toute l’année passée, celle du mariage étendu aux couples de personnes du même sexe et sur le cas de conscience qui en est né pour les maires et leurs adjoints, en tant qu’officiers d’état-civil : sont-ils tenus d’exécuter ces unions quand, dans leur âme rationnelle, ils en réprouvent le principe ? Sinon à Fontgombault, ce petit village de l’Indre bien connu des catholiques pour sa florissante abbaye bénédictine, fille de Solesmes, où le conseil municipal dans son entier a déclaré que jamais il ne célèbrerait de telles unions, un peu partout ailleurs des modus vivendi ont été trouvés, un adjoint accommodant se dévouant en général pour assumer le « mariage ». Mais les élections de dimanche prochain étant appelées par définition à renouveler les équipes au pouvoir dans les 36 000 communes françaises, la campagne eût pu être l’occasion de remettre le sujet sur le tapis, dans la suite du grand mouvement de la Manif pour Tous.

Las ! On dirait que la question a été passée par pertes et profits. Parmi les maires ou impétrants que l’on eût pu imaginer, soit qu’ils fussent chrétiens, soit qu’ils se rattachassent à un véritable humanisme, sensibles à la question, peu nombreux sont en vérité ceux qui ont eu l’audace d’évoquer publiquement leur débat intérieur. C’est le cas de la tête de liste de Versailles Famille Avenir, Fabien Bouglé (photo), qui n’hésite pas à prendre le taureau par les cornes : « La liberté de conscience (et, donc, l’objection de conscience), affirme-t-il, est inhérente à l’Homme et ne dépend pas en tant que telle du Conseil constitutionnel. La capacité de l’Homme de refuser de collaborer à un acte objectivement gravement injuste lui appartient, même si on la lui dénie juridiquement. La loi naturelle prime ici sur le droit positif. »

Et en effet, d’un point de vue catholique, la Constitution conciliaire Gaudium et Spes du Concile Vatican II précise qu’« au fond de sa conscience l’homme découvre la présence d’une loi qu’il ne s’est pas donnée à lui-même mais à laquelle il est tenu d’obéir. » (§16.1). Sur le papier, c’est clair. Mais dans les faits, l’objection de conscience demeure un sujet complexe, et si les États démocratiques en reconnaissent en général la possibilité, voire la nécessité, dans leurs constitutions, il est rare qu’ils l’accordent naturellement sans qu’une opposition à leurs lois se manifeste fortement. Une résistance, une « désobéissance civile » que M. Bouglé affronte sereinement : « C’est un engagement radical qui est pris par l’ensemble de l’équipe. La totalité des membres de la liste Versailles Famille Avenir a d’ailleurs signé la charte de la Manif pour tous, et se tient prête à tenir courageusement cette position. C’est même le fondement de notre engagement. (…) La posture consistant à dire que la loi est votée n’est pas tenable. L’histoire de notre pays nous enseigne que nous avons le devoir moral de ne pas appliquer un texte, y compris s’il est voté, s’il heurte des principes supérieurs communs qu’exprime le droit naturel. »

Versailles Famille avenir fera-t-elle des émules ? On le souhaite.

Autres articles

18 Commentaires

  • PG , 20 mars 2014 @ 13 h 08 min

    La liste Versailles Avenir, ne fera pas d’émules, car elle est elle-même l’émule du FN, qui est le seul parti d’importance politique et électorale à maintenir et répéter sa volonté d’abolition de la loi TAUBIRA.
    Cela, .M. de Guillebon, l’ignore ou plutôt feint de l’ignorer : c’est son surmoi qui parle. On ne ”peut” évoquer le mot Front National quand on est catholique bourgeois conservateur, ce ne serait qu’une pulsion qu’il faut bannir, et de plus cela ”déclasse” dans l’Ouest parisien qui est son St Germain des Près d’intellectuel professionnel catholique.
    Et c’est ainsi, que refusant l’ouverture au monde conciliaire, parce qu’ ouverte à toutes les modes temporelles, M. de Guillebon adopte celle du socialement correcte. et du politiquement conforme : être en rupture, mais sans rompre le cordon ombilical qui fait demeurer dans l’acceptable du système.
    Le seul problème est que cette cécité volontaire, accompagné d’une surdité tout aussi volontaire, coupe M. de Guillebon du réel : la France ne se résume pas aux trois quartiers de Versailles délimités par les qq boulevards et avenues prenant leur départ du Chateau.
    Il existe un autre pays, celui d’un peuple déchristianisé et en déshérence de partie terrestre et spirituelle, et si le FN n’a pas vocation à faire le travail de l’épiscopat, quoi que les catholiques conservateurs le lui reprochent plus qu’à leurs évêques, et qu’il faut défendre contre deux maux qui emporteront Versailles, si ce n’est déjà fait : la fin de la souveraineté française et l’immigration, et donc la décadence du cadre patriotique et de la nation, sans lequel la DSE nous enseigne que la politique chrétienne ne peut exister.
    Dans le fond, ce que nous propose M. de GUILLEBON,c’est un petit communautarisme catholique élitaire : ”un monde parfait” qui n’existe qu’à Versailles.

  • JG , 20 mars 2014 @ 13 h 44 min

    Bien, PG. J’espère que vous êtes payé cher pour troller quotidiennement pour le Front.

  • PG , 20 mars 2014 @ 15 h 34 min

    @☻ JG

    Etonnant commentaire, qui fait plus appel au lynchage qu’à l’argumentation.
    Que signifie ”troller” ? Penser différemment de M. de Guillebon ?
    Parce que rappeler des faits et le réel, cela ne peut être que le fruit d’un mercenariat ?
    Vous avez une bien étrange conception du débat. Je pense gratuitement et j’écris ce que je pense librement.
    Quittez l’invective et le soupçon cauteleux : demeurez simplement courtois, par l’exposé de votre opinion.

  • Nathalie , 20 mars 2014 @ 16 h 45 min

    La liberté de conscience ne saurait tenir pour un maire. Monsieur, retournez à l’université et apprenez qu’un maire, officier d’état-civil, est là pour faire appliquer la loi. Il ne saurait y avoir une liberté de conscience, cela contreviendrait au principe d’égalité devant la loi.

  • ecoloreac , 20 mars 2014 @ 16 h 59 min

    PG, vous n’avez pas tort concernant la spécificité “versaillaise” mais toute la France hors Versailles et même hors région parisienne ne se résume pas pour autant à l’électorat potentiel du Front national.
    Dieu merci, il reste encore quelque chose d’un peu “enraciné” dans certaines régions sans sombrer dans la caricature “catho-BCBG”.
    D’ailleurs, le message du Christ s’adresse à tout le monde…

  • Antigone , 20 mars 2014 @ 17 h 47 min

    @PG : Le Fn a une position différente sur le mariage Taubira. La ligne du parti est de considérer ces mariages comme valables, et de considérer la loi positive comme efficace jusqu’à une hypothétique abrogation.
    Que feront les maires FN élus en cas de mariage ?
    et quels éléments vous permettent de dire que VFA est l’émule du FN ?
    @Nathalie : je ne sais quelles facultés vous avez fréquentées mais il est dommage que l’on ne vous ait pas éclairé sur la primauté du droit naturel sur le droit positif. Vous auriez certainement une vision plus haute de l’homme et du Droit.

  • guillaume , 20 mars 2014 @ 18 h 33 min

    Voilà un article sur mesure commandé par Mr BOUGLE qui, échaudé de n’avoir pu obtenir le poste d’adjoint au maire de Versailles auprès de qui il était allé mendier il y a quelques semaines a décidé de monter sa petite liste communautariste qui aura pour effet de rafler des voix au front national histoire de l’empêcher de passer au second tour.

    Etant précisé que la candidat de la liste versailles bleu marine a signé tant la charte de la LMPT que la charte pour la vie et qu’il s’est engagé avec tous ses colistiers à ne pas marier.

    Cela malheureusement n’aura pas l’effet escompté car ni la liste VFA ni la liste VERSAILLES BLEU MARINE ne remporteront la Mairie. cette dispersion de voix imputable à sieur BOUGLE, consultant en gestion de patrimoine qui n’a pas le courage de s’engager pour des raisons professionnelles sur une liste Versailles Bleu marine, profitera à François de Mazières qui sera élu haut la main.

Les commentaires sont fermés.