He had a fucking dream !

Dimanche, rien ne se passait comme prévu. La Manif pour Tous parisienne avait réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes et l’ambiance, très tendue à deux jours du vote en seconde lecture par l’Assemblée nationale du projet de loi Taubira, avait justifié une mobilisation exceptionnelle des forces de l’ordre, notamment autour de l’événement et au point d’arrivée du cortège. Mais à 15h59, on lui signala un attroupement suspect avenue des Gobelins. 3 CRS étaient sur le coup. À 16h02, une trentaine d’individus s’asseyaient sur la chaussées des Champs, le slogan “Un père, une mère, c’est élémentaire !” à la bouche, l’avertissait-on. 2 CRS sur le coup. À 16h03, on lui signalait que des jeunes s’étaient allongé sur les rails du tramway T2 à au moins deux endroits dans la capitale. Les gendarmes mobiles allaient s’en occuper. Impossible en effet de réduire le dispositif autour de LMPT où de nombreux manifestants n’avaient pas l’air d’être de ceux qui rentrent à la maison quand Frigide ou Albéric le demande. À 16h04, Bernard Boucault, le Préfet de police de Paris, l’appelait en catastrophe : on lui signalait des dizaines d’attroupements dans tout Paris : Rivoli, Les Halles, l’Hôtel de ville, Bourse, Sorbonne, Saint-Michel, Luxembourg, Etoile, Barbès, Magenta… et des dizaines d’avenues bloquées pacifiquement. Que faire ? Redéployer les forces de l’ordre ? “Et merde ! On me rapporte au moins dix autres attroupements, deux intrusions sur le périphérique et des individus sur les voies du RER C à hauteur du parc André Citroën !” l’interrompit dans ses pensées Bernard Boucault. Son ton était paniqué. “Sur la Tour Eiffel et Montmartre aussi. Mais, c’est quoi ce délire ?”

“Arrêtez tout !”, lui répondit-il. “Tout !”

“Arrêter quoi, bon sang ?” lui répondit Boucault. La tête lui tourna. Qu’est-ce qui lui avait fichu de tels manifestants ? Il devait en référer au Président. Tout de suite.

“Oui allô ?”

“Allo, Ségo… pardon, allô Valérie, est-ce que je pourrais parler à François s’il te plaît ?”

François, c’est Kommandantur, il n’a pas l’air bien, on dirait qu’Anne Gravoin l’a quitté.”

“Oui, Manuel ?”

“François, c’est la cata, les anti-mariage pour tous manifestent partout dans Paris, j’ai Boucault qui me rappelle, là, attends, deux secondes !”

“Oui, Bernard ?”

“Manuel, je ne sais pas ce qu’il se passe. On me signale huit autres rassemblements et certains signalés par des appels à la Préf’ n’ont en fait pas lieu, j’ai trois CRS qui se sont rendues pour rien à Rivoli tandis que certaines avenues sont bouchées depuis cinq minutes…”

Manuel se réveilla en sursaut. Anne était toujours à ses côtés, il était 2h05 du matin ce samedi. “Waouh… Heureusement que dimanche, ce sont des bons petits cathos qui ne font pas de vague qui manifestent” pensa-t-il, en sueurs, avant d’aller aux toilettes.

Autres articles

51 Commentaires

  • alain , 20 Avr 2013 à 12:37 @ 12 h 37 min

    c’est exactement ce qu’il faut faire . Je l’ai écrit ailleurs.

    Les socialistes ne peuvent pas tout garder.

    Ce que les forces de “l’ordre” n’aiment pas c’est dire.

    Une vieille maxime de Saint-Cyr ” Fixer, déborder”

    Il faut tourner les positions que l’on ne peut pas prendre de force.

  • alain , 20 Avr 2013 à 12:41 @ 12 h 41 min

    désolé : Ce que les forces de « l’ordre » n’aiment pas c’est l’IMPREVU

    PS LA Tour Eiffel c’est génial comme coin . Plein de touristes qui font la queue en bas devant les piliers.

    200 manifestants dispersés avec leurs banderoles et leurs petits drapeaux. Effet de masse sur la photo.

    Gazage des touristes ? Ce serait un bon point pour Manuel

  • hector galb. , 20 Avr 2013 à 13:07 @ 13 h 07 min

    La psychologie des socialistes tenant davantage de la psychopathie que de l’intérêt général et du bon sens, il faut éviter de se complaire dans la masturbation onirique car elle est contre-productive.

    Je vais comparer avec un .. match de football :

    quand une équipe marque un but très important, ses joueurs peuvent choisir de célébrer ce but en cours de match au milieu de la foule en délire, ou alors ils peuvent refuser de perdre leur concentration et attendre le coup de sifflet final pour célébrer (éventuellement, s’ils gagnent).

    L’intérêt de ceux qui sacrifient à une célébration immédiate en cours de match est que, même si leur équipe perd au final, les joueurs se seront quand même remplis le coeur de souvenirs extraordinaires, ils auront rabioté, alors que s’ils refusaient de célébrer trop tôt et qu’ils venaient à perdre ils auraient laissé filer toute occasion à célébrer.

    J’espère que vous comprenez la mathématique des “hiérarchies” et des risques qui sous-tend l’exemple ci-dessus.

    Quand on est engagé dans un combat important, on remet à plus tard son goût de gagne-petit pour les châteaux en Espagne. C’est pourquoi, au risque de passer pour un rabat-joie (et pour cause!), je trouve que cet article est déplacé.

    Que chacun regagne ses rangs.

  • Mash , 20 Avr 2013 à 13:22 @ 13 h 22 min

    @hector galb

    En effet rabat joie… car tu n’as pas le sentiment que c’est le PSG (gouvernement) contre CHATOU (manifestants) et qu’il est joué d’avance ton match……….. sauf si CHATOU joue un jolie coup de Trafalgar (mais ce coup si pour la France) au PSG, sans violence mais avec stratégie et intelligence…

    La bataille est disproportionnée sauf si elle est bien menée.

    Alors regagne ton rang gentil petit soldat !

    Et si le rêve devenait réalité !

  • alain , 20 Avr 2013 à 13:26 @ 13 h 26 min

    hector,

    je ne suis absolument pas d’accord avec toi mon gars.

    relis le message” réel d’Eric

    d’autant plus que si tu ne le comprends pas, j’ai même fait une explication de texte pour les mal-voyants et les mal-entendants.

    Qui plus est vu les effectifs, on peut même proposer aux socialistes un “fromage ous dessert” Paris ou la Province.

    Il y a en gros 30.000 CRS et gendarmes. Il suffit de les balader dans toute la France en faisant des tournantes

    Un jour Strasbourg et Limoges
    lle lendemain Rennes et Nice etc

  • Carsin jean louis , 20 Avr 2013 à 13:33 @ 13 h 33 min

    Je pense qu’effectivement des manifestation un peu partout dans Paris serait très bien et les désorganiseraient mais le tout très pacifiquement

Les commentaires sont fermés.