Ainsi va la gloire de la France

Nous voici le 18 juin 2015. Il y a deux siècles, le rideau tombait sur la plus grande aventure française de tous les temps.

L’homme qui forme le troisième pilier de l’histoire européenne succombait à Waterloo. Il fut Alexandre par l’âge et César par l’œuvre. Entre chacun d’entre eux il y eut de multiples gouvernants, dont certains méritoires et même de belle ampleur, mais qui ne furent que les maillons d’une chaîne permettant à l’un d’entre eux de soudain illuminer l’histoire.

J’aurais assisté à tous les bicentenaires. Il n’en reste qu’un, celui du 5 mai 2021 date de la mort de Napoléon pour parachever le chemin de gloire qui fut le sien, et le nôtre, ces Français qu’il a mis au monde de l’histoire.

Dieu me permettra-t-il d’en être le témoin ?

Il y eut beaucoup d’articles sur Waterloo, bien plus que sur la première campagne d’Italie en 1996 ou sur Austerlitz en 2005. Et pourtant les bicentenaires avaient débuté en 1969, pour la naissance de Napoléon Bonaparte, dans la ferveur et l’admiration d’un peuple français encore fier d’avoir été « gouverné par cette belle main » comme l’écrivit Pierre Gaxotte en préface à l’un de ces innombrables ouvrages parus sur l’épopée (Un par jour depuis la fin de l’empire dit-on). C’était une France déjà atteinte, encore debout, là voilà à terre.

Les commémorations s’achèveront en 2021 sans que la France soit peut-être encore là, et sûrement dans l’indifférence générale.
Alors, les analyses faites pour condamner l’homme qui me donna le sentiment profond de ma francité quand mon instituteur de CM1 en aborda l’histoire qui balaya pour moi les brumes fétides de la Révolution et jeta une lumière vive sur la grandeur en marche, ces arguties de bourgeois intellectualisés et mesquins, me laissent froids.

Ils mourront, leurs insignifiances passeront, et Napoléon poursuivra dans l’âme du monde à incarner l’épopée et l’honneur du gouvernement des peuples.

Car ceux qui se penchent sur les écrits et les réflexions de l’empereur sont frappés par la profondeur avec laquelle il soupesait son rôle, la clairvoyance qui l’anima pour refuser de poursuivre le combat après Waterloo, en évaluant avec exactitude les limites du peuple et des classes dirigeantes. On mesure, par comparaison, l’ornière où se traine la politique française depuis 1870, et sûrement depuis 1945.

Que dans ce désert malfaisant qu’on appelle la « classe politique » en 2015, se trouve des personnes assez médiocres pour porter des jugements sur Napoléon, et avec arrogance, montre la décadence où nous sommes.

Il ne fut jamais dupe de lui-même, ni du dérisoire de la vie : « un trône n’est jamais que quelques bouts de bois recouverts de velours » ; « Joseph, si notre père nous voyait ?! » ; « Les grands hommes sont des étoiles filantes destinées à briller au firmament avant de disparaître » (Sur un de ses cahiers d’écolier). S’il eut un grand dessein, celui de reconstituer l’empire romain ou celui de Charlemagne – fantômes dont l’Europe ne s’est jamais remise de la disparition et qu’elle cherche à rétablir à tâtons depuis 2000 ans – il en savait les difficultés immenses mais se sentait «taillé pour les grands malheurs ». Il les pensait inéluctables et les affronta en 1812, 13, 14 et 15 avec une seule défaillance, celle de Fontainebleau quand il demanda à Corvisart un moyen d’en finir qu’il n’utilisera pas.

Les historiens ont détaillé cette épopée, avec honnêteté pour beaucoup, et le résultat est que cette figure de proue du monde européen dépasse toutes les idéologies et ne peut être considérée qu’avec respect et sérieux par ceux qui s’agitent dans l’arène politique.

Or, ils en remettent, nous refont le coup de l’Ogre dont les Anglais avaient fait une arme de guerre psychologique et qu’ils abandonnèrent dés la victoire assurée, éditant même de nos jours des magazines de premier plan consacrés à Napoléon 1ier. Sait-on que Wellington finit sa vie en méditant devant un buste de l’empereur  dont il fut le vainqueur sans que Napoléon fut vaincu ?

Et bien Jospin a osé commettre un opuscule qui traite l’empereur comme un « criminel », lui, l’homme aux cheveux frisés et au regard halluciné, le trotskyste embourgeoisé, le rien parmi les nains.

Voilà la France où nous vivons, celle des décadents qui au lieu de s’élever vers notre histoire et par elle, tentent d’en abaisser les géants, et surtout lui, l’empereur Napoléon 1ier, dont ils ne peuvent comprendre les mécanismes intellectuel et spirituel. Jospin songea-t-il au moins à Engel qui vit « passer l’âme du monde » en racontant l’entrée de Napoléon à Berlin à laquelle il assistéa? Et croit-il que Goethe avait perdu l’esprit en s’écriant lors d’une controverse « Ah ! Ne touchez pas à mon empereur » ? Surement qu’aucun de ces témoins illustres ne lui vinrent en mémoire sinon il se fut abstenu d’écrire.

Mais si on ne peut attendre des gauchistes contemporains qu’ils reconnaissent la grandeur et le génie, on aurait pu l’espérer de ceux qui n’ont que le mot de « patrie » à la bouche.

Et bien non ! Les uns l’appellent encore « l’usurpateur », les autres « le dictateur » (Au sens moderne s’entend). Et beaucoup dont la lucidité économique n’est pas le point fort s’offre la license de critiquer l’œuvre financière ou économique du créateur de la banque de France et du franc germinal, ou la manière gouverner du fondateur de la France moderne avec le Conseil d’état, la cour de Cassation, la cour des Comptes, le code civil , le code de commerce et l’université.

Ainsi va la cohérence politique de ceux qui voudraient « sauver la France » et qui cherchent à abaisser celui qui en fut le sauveur après la terrible Révolution.

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Trahi , 22 juin 2015 @ 9 h 14 min

    Objet : La voilà, la 5ème colonne dont on parle..

    Moi, j’y crois volontiers… nous allons être envahie !

    Mais nos politicards ne pensent qu’à leurs planques biens rémunérés aux frais des contribuables !

    La Hijra: un “cheval de Troie” moderne…ou la doctrine islamique de l’immigration silencieuse et conquérante.

    Une stratégie de conquête vieille de 14 siècles.

    Qui sont les 450 migrants du cargo arraisonné en Italie ?

    Les « réfugiés » ont tout perdu : véritable foutaise.

    Les reportages se succèdent pour décrire leurs terribles conditions de vie. Ils ont à peine de quoi se nourrir.

    La moitié des 22 millions de Syriens vit avec moins de 2 dollars par jour depuis 2 ans : pipo !!!

    Alors comment auraient-ils entre 3 000 et 5 000 dollars pour payer les passeurs ?

    C’est ce que certains d’entre eux ont déclaré aux journalistes présents pour les accueillir.

    Et si un état très riche finançait plutôt le voyage de ces djihadistes déguisés en réfugiés pour effectuer leur invasion ?

    Qui sont les plus persécutés, en Syrie et en Irak ?

    Ce sont les Chrétiens, les Yezidis, les femmes, les vieillards, les enfants.

    Y a-t-il des Chrétiens, dans les cargo qui « s’échouent » sur les côtes italiennes ?

    Non, il y a essentiellement des musulmans bien portants et robustes.

    Ce sont des soldats déguisés en civil mais personne n’est dupe.

    La grande majorité, ce sont des hommes seuls.

    Calais en est le témoin le plus manifeste.

    Il n’y a presque pas d’enfants, de femmes ou de vieillards.

    L’ ONU parle d’un million d’enfants n’ ayant pas même une couverture à se mettre sur le dos pour affronter l’hiver, alors que des « passeurs » auraient 2 ou 3 millions de dollars pour acheter des cargos et les abandonner ensuite, comme dernièrement ?

    Et ces passeurs seraient maintenant devenus marins, capitaines, mécaniciens.

    Ils auraient appris à faire naviguer les cargos qu’ils abandonnent ensuite ?

    L’ état islamique a d’énormes ressources financières, des banques, des puits de pétrole.

    Pour quelles raisons se priveraient-ils d’affréter des “chevaux de Troie”, et de faire embarquer plusieurs milliers d’islamistes qui attendront patiemment en Europe les ordres pour passer à l’action et perpétrer des sabotages et des assassinats de Chrétiens ???

    Tout le monde connaît cette histoire qui fut l’épisode final de la guerre de Troie, et que l’on pourrait parodier ainsi :
    « Ne pouvant rentrer anonymement en Europe après avoir combattu auprès de l’Etat Islamique, des guerriers musulmans furent déguisés en réfugiés et cachés dans des grands bateaux voguant sur la Méditerranée. Arrivés sur les côtes italiennes, ils furent accueillis comme un cadeau des dieux : ils offraient une nouvelle occasion aux Européens de réparer leurs « abjects crimes coloniaux » en ouvrant les bras aux défavorisés.

    Cette ruse entraîna la chute de l’empire. »

    Quel homme politique, quel journaliste aura le courage de soulever cette question ???

    Nos services secrets sont-ils au travail ?

    Rien n’est moins sûr !

    Mais pour la CIA le doute est levé !

    “Des miliciens de l’Etat Islamique viennent en Europe déguisés en réfugiés”, selon des sources de services secrets américains.

    Si l’ invasion musulmane de l’Europe se poursuit au rythme actuel, d’’ici quelques décennies, les cimetières seront les seuls endroits où les Chrétiens, les Juifs et les autres, non musulmans …seront majoritaires.

    Le Qatar est un des pays musulmans des plus extrémistes, ce que tous les intellectuels savent parfaitement.

    Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, l’ambassade du Qatar actuellement en construction dans une de nos plus belles avenues bruxelloises, avenue Franklin Roosevelt, y a prévu aussi une mosquée de 600 places ! !

    Or, le ministère des Affaires étrangères a, non seulement refusé d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq “qu’il serait paradoxal et contre nature d’accepter ces financements venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse.» dans son propre pays.

    Encore une nouvelle qui nous parvient par le net. Elle est pourtant transmise par toutes les agences de presse étrangère, mais apparemment sur une fréquence que les services audiovisuels européens ne reçoivent pas… et ne diffusent donc pas !!!

    Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets: Avec un seul envoi de ce mail à cinq contacts, (soit 30 sec. de votre précieux temps), nous serons chacun à l’origine, dans 3 mois, d’ 1 million de mails ou de personnes averties, et 48 millions en 6 mois !

    Cela contribuera peut-être à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants collabos et complices de ces invasions…

    Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre avait en son temps dans un cas similaire déclaré au journal VG :

    «Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime passible de décapitation “.

    Remarque : une autre mosquée est également en construction à Court-Saint-Etienne.

    Essayez de construire une église ou un centre laïque au moyen orient ou en Orient islamique.

    Ils se donnent le droit de détruire tout ce qui est autre que l’Islam (Chrétiens, Coptes, Juifs, laïques et même Bouddhistes, etc.) dans leur pays mais envahissent nos pays occidentaux avec leurs mosquées, et leurs minarets.

    Comment l’urbanisme approuve-t-il de tels édifices ???

  • Clément , 22 juin 2015 @ 10 h 58 min

    Ô oui! Ce peuple n’a pas honte! Avoir connu une telle gloire, avoir donné à Rome plusieurs empereur (Claude, les Antonin, Constantin etc…) puis avoir porté Napoléon, se complaire dans la déshérence et l’infâmie (Actuellement à Versailles), c’est à faire pleurer les pierres!

  • xanpur , 22 juin 2015 @ 20 h 39 min

    Pas marre de vous ecoutez parler? C’est sans doute de vous dont vous parlez lorsque vous citez ” les bouffons enflés”

Les commentaires sont clôturés.