Play : un film politiquement incorrect sur le multiculturalisme

[dropcap]S[/dropcap]orti en 2011 en Suède, ce film de Ruben Östlund, diffusé depuis peu sur Arte, critique avec crudité la violence qui émane de la société multiculturelle. L’histoire est simple : le racket de deux jeunes suédois et de leur ami asiatique par une bande de jeunesTM. Sans scène violente, la caméra, fixe et froide, suit et dévoile peu à peu le stratagème des racketteurs, qui, petit à petit, prennent en otage les enfants, incapables de résister.

La bande encadre en permanence les jeunes suédois

Comme l’indique le titre du film, les racailles jouent avec leurs victimes, les humiliant continuellement au cours des près de deux heures de film. Les agresseurs, chassant en bande, ont une technique bien rodée : sur Fdesouche, qui a cette semaine fait une forte publicité pour ce film, un commentateur compare assez justement leur mode d’action à celui de prédateurs. Ceux-ci s’attaquent en effet aux plus faibles du groupe puis les isolent, par la menace et la peur, voire même en les amadouant et en simulant des désaccords entre eux.

Cependant, le film ne se résume pas à cela. Membres de la même équipe de football, on peut aussi voir lesdits jeunes s’en prendre à un blanc dans un bus de manière à l’humilier. L’avant-dernière scène du film montre de même les habituelles bobofs s’en prendre aux parents suédois, les accusant de racisme, sous prétexte que les agresseurs seraient “doublement fragiles” car “jeunes et immigrés.”

 

[dropcap]O[/dropcap]n comprendra dès lors l’accueil plutôt gêné qu’a reçu le film en Suède. Ainsi les critiques, tout en reconnaissant une indéniable qualité esthétique au film, ainsi qu’un schéma narratif bien construit, craignent que le film n’alimente les “préjugés sur l’immigration” : Arte commente en effet “le choix de mettre en scène ces faits de délinquance confronte-t-il les spectateurs à leurs préjugés sur l’immigration ou contribue-t-il au contraire à les renforcer ?

Une interview du réalisateur est d’ailleurs éclairante sur la haute opinion que les journalistes en général ont d’eux-mêmes :

FdC: Play n’offre pas de clef facile, de réponse toute faite, c’est le genre de film qui peut être mal interprété. Avez-vous été confronté à des réactions inattendues suite à la projection ?

RO: La plupart des journalistes m’ont dit qu’ils avaient compris le film mais qu’ils avaient peur que ce ne soit pas le cas de tout le monde. Je n’y crois pas vraiment. Pour moi, un journaliste n’est pas forcément plus intelligent que tout le monde. Si une partie du public s’est effectivement sentie provoquée, pour moi c’est surtout parce qu’on déteste ce qui n’est pas équilibré. Personne n’aime être témoin de l’injustice, par exemple. Et tant qu’on montrera des images d’injustices entre noirs et blancs ces images seront fatalement provocantes.


Le film est disponible gratuitement sur ARTE jusque lundi prochain.

Articles liés

24Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Enoch , 21 novembre 2014 @ 9 h 07 min

    @ Jean Bon:

    Je me suis mis au sport de combat depuis 2 ans. N’étant pas d’une nature violente, je me suis fait violence pour me protéger de la violence.

    Au début dans les confrontations directes, au sein de l’entrainement, je ressentais cette peur paralysante. Et puis, à force de pratique, on apprend à connaitre son corps et à maitriser son esprit.

    Quoi qu’il arrive à ce jour, je suis mieux préparé à faire face qu’il y a deux ans en arrière.

    La racaille n’a devant elle que de la soumission. Elle ne s’attend pas à de la résistance. Personne n’aime recevoir des coups. Un agresseur qui se retrouve en position d’agresser va vivre un moment très désagréable.

    Il y a des jeunes maghrébins qui s’entrainent. Ils sont un peu gras et loin d’être des monstres physiques.

    Par contre, ce que je peux affirmer c’est que n’importe qui, qui s’entrainerait sérieusement pendant 6 mois, peux voir des changements radicales dans son développement musculaire. Et prendre une assurance qui peut lui permettre de passer à travers bien des ennuis.

    Car pour conclure, ces racaillons ne s’attaquent toujours qu’aux faibles. Ils ne comprennent que le rapport de force.

    Nous changeons d’époque, c’est la fin de l’état providence, il va falloir apprendre à être fort et indépendant. C’est aussi un recul de civilisation. Le phénomène, même si on peut le déplorer, nous dépasse et devient tout les jours un fait de plus en plus évident. Il me semble nécessaire de l’intégrer dans sa vie quotidienne : plus personne n’est en sécurité nul part !

  • Austrasien , 21 novembre 2014 @ 9 h 15 min

    Will a tout compris! Et je ne cesse de le répéter autour de moi. A ceux qui ont des enfants, faites leur faire du sport. Le sport forge le mental. Bien dans son corps bien dans sa tête et on a peur de personne. Et pas des sports de gonzesses pour les petits gars et tant pis si je choque dans les chaumières endormies…qui vont se réveiller dans la douleur.

  • Austrasien , 21 novembre 2014 @ 9 h 21 min

    Bravo Enoch soyez fier de vos progrès mentaux qui s’amélioreront encore plus dans la pratique intensive des sports de combat.

  • pas dupe , 21 novembre 2014 @ 9 h 29 min

    Comme c’est aisé ces partiels à l’américaine pour imposer un pion dans une prétendue sélection qui s’avère truquée. Voyez en France avec NKM !

  • Maurice , 21 novembre 2014 @ 9 h 40 min

    Eh oui, ils s’entraînent aux arts martiaux, c’est même fait par des associations qui voient là le moyen de les sociabiliser !

    Ils sont si sociabilisés qu’ils mettent en pratique ce qu’ils apprennent sur nous, Français !

  • Will , 21 novembre 2014 @ 10 h 13 min

    Certes, oui il y a les leçons historiques… Encore faudrait-il que, pour vaincre et se révolter, la majorité du peuple français se réarme et se revirilise… C’est encore loin d’être le cas quand on voit nos bobos des grandes villes… Nos exemples personnels demeurent des cas particuliers.

  • Henri , 21 novembre 2014 @ 11 h 21 min

    Il y a du vrai. Soyons plus consistants et nous serons respectés . Maintenant les agressions contre les plus faibles doivent être sanctionné impitoyablement et nous devons leur porter secours physiquement!

Les commentaires sont clôturés.