Alain Madelin : «La France est devenue un enfer fiscal»

Affaire Depardieu. “Nous avons aujourd’hui en Europe une fiscalité profondément anormale” avec “des taux (…) très proches de l’oppression fiscale” pour “les créatifs, les entrepreneurs”, dénonce Alain Madelin pour qui “nous sommes devenus un enfer fiscal”, ce lundi sur le plateau de Ruth Elkrief sur BFM TV.

Dominique Reynié, le directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, partage ce constat : “Les courbes de la dépense publique et du niveau de prélèvements obligatoires n’ont fait qu’augmenter depuis 40 ans.”

Autres articles

10 Commentaires

  • Gisèle , 20 Déc 2012 à 13:08 @ 13 h 08 min

    La ” construction de l’ Europe ” …. ” uniformiser ” ….liberté égalité fraternité = liberté fraternelle d’égaliser la descente aux enfers …..

  • Goupille , 20 Déc 2012 à 15:53 @ 15 h 53 min

    Tout le budget de la France sert à éponger ses frais de fonctionnement, du national au municipal. Sans oublier la tranche Europe…

    Tant que des mesures drastiques ne seront pas prises pour garrotter l’hémorragie, en commençant par la réduction du nombre des candidats aux subventions d’Etat, nous ne nous en sortirons pas.
    Il ne nous restera que de recevoir de plus en plus de transfusions, plus ou moins contaminées et contaminantes, qataries, par exemple…

  • tirebouchon , 21 Déc 2012 à 8:19 @ 8 h 19 min

    Madelain ferait mieux de la fermer….sa responsabilité ? Avoir été aux manettes aprés avoir été il y a longtemps un patriote pour rejointre les universaliste…au dela de la fiscalité la France deviendra un enfer islamique et il aura sa part de responsabilité…Si il y a un enfer fiscal c’est bien pour entretenir plusieurs millions de Maghrébiins et d’Africain subsahariens dont la venue en France est due aux politiques successives de la droiche qu’il a soutenue avec ses copains Devedjian et Longuet eux aussi de soit disant patriotes….mais dont l’amour de la nation était circonscrit à leur portefeuille.

  • Bayle , 21 Déc 2012 à 9:22 @ 9 h 22 min

    Nous ne pourrons pas sortir de cet enfer fiscal sans accepter de rogner sur les dépenses publiques et sociales ! Il faut en finir avec l’état providence et sa cohorte de subventions sociales en tout genre !
    Tous les bénéficiaires du RSA devraient avoir, en contrepartie, une obligation de travail d’intérêt général ! Comme par magie, les trois quarts renonceraient à cette subside !
    De plus, cela aurait le mérite de nous débarrasser de certains parasites !

  • François2 , 21 Déc 2012 à 11:01 @ 11 h 01 min

    Dans cette Europe a vocation fédéraste, la France a un petit plus : l’ISF. Je pense que c’est cela qui a fait déborder le vase pour Depardieu : l’annonce d’un taux à 1,80 % à payer avec des revenus réduits à 25 % (restant à déduire aussi les autres impôts habituels,dont locaux, et pour faire un bon calcul compter la TVA journalière). L’ISF l’impôt imbécile (qui épargne les riches collectionneurs depuis Fabius), soigneusement conservé par Sarko et l’UMPS.

  • wanda60 , 21 Déc 2012 à 13:34 @ 13 h 34 min

    Il faut déjà supprimer toutes les subventions aux associations, qui ne devraient vivre que par les cotisations de leurs adhérents !!! déjà on ferait des économies…ensuite supprimer toutes les aides aux étrangers…ne réserver nos aides qu’aux Français !!!!….déjà là, il y aurait moins d’immigration puisque moins d’argent à récupérer !!!!…supprimer le Sénat qui ne sert à rien…et diviser par 2 le nombre de ministre et aussi le nombre de député !!!! voilà ce que je pense comme beaucoup de Français !!!!!

  • PATRIOTE , 21 Déc 2012 à 18:49 @ 18 h 49 min

    Si c’était simplement fiscal??

Les commentaires sont fermés.