Cohérence socialiste

Tribune libre d’Amaury de Valmenier

Le Parti socialiste défend depuis des années et avec une ardeur toujours renouvelée les thèmes de mixité et de parité, autant de thèmes qui renvoient indiscutablement à la conviction des socialistes que les différences de sexe, de race, de culture ne peuvent être qu’un facteur d’enrichissements intellectuel et culturel.

Ainsi donc, lors de la campagne pour les élections présidentielles de 2012, Marie-Noëlle Lienemann (sénateur PS de Paris) confirmait d’ailleurs que « la parité s’inscrit dans la volonté d’acter l’indispensable complémentarité des hommes et des femmes ». Or c’est là que le bât blesse : si je comprends bien les propos du Parti socialiste, les hommes et les femmes seraient complémentaires quand il s’agit de politique et d’économie et leur parité ne serait pas seulement souhaitable mais indispensable. En revanche, quand il s’agit de familles et d’enfants, la complémentarité ne serait plus qu’un concept fumeux ?

Il semblerait bien que oui si l’on en croit Najat Vallaud-Belkacem dans “Mots Croisés” qui affirmait la semaine dernière que la parité était une loi destinée non pas à défendre cette fameuse complémentarité mais bien à défendre l’égalité homme-femme. En se positionnant de cette façon la ministre ramène donc la loi sur la parité à un texte destiné à lutter pour l’égalité homme-femme sur un plan purement physiologique et non plus psychologique ou culturel.

Fort de ces nouvelles explications sur les convictions de notre Gouvernement, je serais curieux d’entendre les explications de Marie-Noëlle Lienemann sur le sujet. À défaut, j’attends de pied ferme une loi pour la parité qui puisse permettre aux poilus et aux imberbes, aux noirs et aux jaunes, aux gros nez et aux boutonneux d’accéder équitablement aux postes de sénateurs, de députés et de ministres ! Après tout, eux aussi peuvent prétendre à l’égalité.

Articles liés

15Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • hector galb. , 21 janvier 2013 @ 12 h 59 min

    Égaux Vs Pairs.

  • Niépcédakor , 21 janvier 2013 @ 16 h 29 min

    Parité, parité, parité …on n’entend que cela dès qu’il est question de représentation dans les institutions. Vous risquez même la sanction si vous ne vous y pliez pas.
    Et les socialeux la nient dès qu’il est question de composer une cellule de base familiale.
    Un père, une mère. Un papa, une maman. Quels que soient les accidents de la vie, c’est ce qui reste de plus équilibrant. L’autre abruti cocaïné d’Ardiçon (vous pouvez retirer la cédille) a trouvé drôle de présenter Hitler comme produit exemple d’une union hétéro. Il aurait pu aussi présenter Staline, Pol Pot, Guevara ou n’importe quel autre assassin notoire.

  • Christophe Horen , 21 janvier 2013 @ 18 h 28 min

    La parité socialiste :

    50 % idéologues
    50 incompétents.

  • jacqueline , 21 janvier 2013 @ 23 h 09 min

    il y a une parité qui m’intéresse :nous avons François donc en 2017 il n’y aura pas François mais par exemple chiche :Marie France? le mandat de 5 ans respecté pour cause de parité je dis ouf

  • Tarantik , 22 janvier 2013 @ 11 h 52 min

    a Christophe Horen

    Vous êtes parcimonieux, ces gens-là méritent bien un 80 % en idéologie
    et un 90 % en incompétence.
    Pourquoi minimiser leurs exploits, ce n’est pas gentil !

    Cordialement

  • Jungle Jane , 22 janvier 2013 @ 13 h 23 min

    Comme dirait Coluche : “Dieu a dit : il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, il y aura des hommes noirs et il y aura des hommes blancs… Et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile tous les jours… Et il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux ce sera très dur !”

  • Jacques , 22 janvier 2013 @ 19 h 42 min

    Excellente idée, qu’un grand mouvement se mette en marche pour exiger la parité en 2017 : une femme comme président et de droite pour respecter les équilibres. Il ne fait aucun doute que F. Hollande et N. Belkacem vont promouvoir cette possibilité de toute la force de leurs convictions à géométrie variable…

Les commentaires sont clôturés.