Une fois élu, Nicolas Sarkozy refera le coup de l’ouverture

Pas choqué pour deux sous par l’entretien accordé par Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine sur le thème des valeurs (“Le travail est une valeur de gauche”, “le référendum est une très bonne chose pour donner aux citoyens une participation à ce qui se passe »), Claude Allègre a décidé de s’engager aux côtés de Nicolas Sarkozy. Il assure au Journal du Dimanche qu’il n’attend aucun ministère (“Mon temps est passé, je veux garder ma liberté ! ») : “Je soutiens Nicolas Sarkozy à condition qu’il installe un gouvernement d’union nationale dans lequel des gens comme François Bayrou, des socialistes et beaucoup d’experts auraient leur place ». A la question Avez-vous des assurances ? », le géochimiste répond favorablement et ajoute : comme le dit très bien Felipe Gonzalez, ancien Premier ministre socialiste espagnol, Sarkozy a évolué. Aujourd’hui, il n’est ni de droite ni de gauche ».

Autres articles

1 Commentaire

  • Roman Bernard , 13 Mar 2012 à 20:56 @ 20 h 56 min

    D’où la nécessité de ne pas voter pour lui…

Les commentaires sont fermés.