Bientôt, il sera possible d’imprimer son arme à feu pour se défendre contre les délinquants et l’État

Un billet d’Éric Martin*

Bientôt, grâce à la prometteuse technologie de l’impression tridimensionnelle enfin accessible au très grand public – on trouve aujourd’hui des imprimantes 3D à moins de 400 euros, il va être possible pour chaque propriétaire d’imprimante(s) de produire, à partir de plans 3D accessibles à tous, des armes de défense contre la délinquance (petits calibres) ou l’État (gros calibres). Le droit à l’autodéfense, scandaleusement restreint pendant des décennies par l’État dans de nombreux pays dont la France, est en passe d’être ressuscité grâce aux nouvelles technologies. Évidemment, après cela, il sera plus difficile de spolier les épargnants sur ordre de l’Union européenne et du Fonds monétaire international ou de mépriser un million de défenseurs de la famille… Alors, en attendant que la réglementation complique l’achat des imprimantes 3D, sautez sur l’occasion et patientez un peu, le temps que le Wiki Weapon Project Defense Distributed produise les premiers plans à destination du grand public. On ne le répètera jamais assez : les méchants (Merah, etc.) sont déjà armés, l’État se sert de son pseudo-monopole pour restreindre toujours plus nos libertés… Restent aux gentils et autres bonnes poires (vous, moi) à entrer dans la danse !

*Éric Martin est le rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Lire aussi :
> Deux lecteurs sur trois prêts à acquérir une arme à feu au marché noir
> Le devoir d’être armé… Aux armes, citoyens ! par Pierre-François Ghisoni

Articles liés

43Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • istina , 22 mars 2013 @ 7 h 37 min

    La Mitraillette Sten de l’armée Britannique c’était quoi ?

    deux plaques de tolle embouties soudées autour d’un canon court.
    + une crosse .
    + les chargeurs,
    – Si vous laissiez tomber l’arme au sol ,
    la crosse par intertie,
    la mitraillette tirait une rafale, préférable de ne pas se trouver
    juste dessus, les balles volaient en l’air de bas en haut.

    Un bon bricoleur peut en fabriquer une d’autant plus que cette
    arme, comme toute mitraillette; on les appelle maintenant Pistolet-Mitrailleur n’a nullement besoin d’un tir de précision;
    elle est destinée à arroser, de préférence des groupes, pas
    très éloigner.

    J’avais une Thomson, c’était du travail fignolé beaucoup plus puissante,11m/m43; Calibre U.S DIT 45 mais? elle était très pesante,
    + 4 ou 6 chargeurs au bout de la journée, on regrettait
    la Sten on regrettait la Sten poids plume.

  • istina , 22 mars 2013 @ 7 h 49 min

    Suivant le cas d’espèces d’agressions quelques grenades défensives quadrillées, ça déblaie.
    Le tout où les trouver ? surtout avec nos lois liberticides
    qui ne s’appliquent pas à la génération Mérah si ce n’est
    que lorsqu’ils sont coincés et là, ils ont jonché de Morts
    des innocents.
    La protection théorique est réservée à l’Etat et, seulement
    lui; malgré qu’ils s’est avéré, la protection étatique est quasi-nulle.

    Quant aux trois Paras assassiné s par Mérah, si ils avaient
    eu un Pistolet, cette salope de Mérah aurait cherché d’autres
    distractions.

  • Yaki , 22 mars 2013 @ 8 h 15 min

    Il ne me semble pas que cela est beaucoup évoluer depuis (je crois même que cela a diminuer en 2012, malgré les apparences.
    Le nombre de morts par arme à feu en France est limité : 2607 en 1999.
    157 étaient dus à un homicide et 357 étaient définis comme “indéterminés quant à l’intention”.
    Cela fait peu de mort par homicide, surtout que dans bien des cas il s’agit de drames familiaux (jalousie, désespoir familial,…)
    Faut-il vraiment s’armer ? Ne risque-t-on pas un engrenage ?
    Les suisses prennent le chemin inverse. Ils font régulièrement des périodes de réserves. Un projet de loi prévoit qu’ils laisseront leurs armes dans les râteliers de l’état au lieu de conserver leurs fusils d’assaut chez eux.
    Quant aux Etats-Unis, le débat est en cours.

  • xanpur , 22 mars 2013 @ 8 h 23 min

    C’est une idée fausse très répandue Les Glock ne sont en plastiques. Leur carcasse ainsi que certains autres éléments sont effectivement en polymère de synthèse, extrêmement résistant mais la culasse, les glissières, le canon et le chargeur sont métalliques.
    Ils sont détectables par les portiques actuels surtout sils sont chargés.
    Ceci c’est vrai que c’est une des meilleures armes de poing avec le Sig Sauer 2022 (armes de nos pandores) et le H&K P30.

  • xanpur , 22 mars 2013 @ 8 h 29 min

    Il y a au USA plus de 400 millions d’armes en circulation dont un grand nombre d’armes automatiques. Si on ramène le nombre de morts au nombre d’armes, il y a moins de morts que par les accidents de chasse en France .Et n’oublions pas que les seuls ( en dehors des chasseurs et de quelques privilégies) qui en détiennent sont les flics et les truands et la racaille.
    Il faut instaurer le 2eme amendement en France

  • xanpur , 22 mars 2013 @ 8 h 35 min

    Au USA c’est pas près de changer sauf peut-être une limitation de la capacité des chargeurs.
    Jamais le congrès ne prendra le risque d abroger le 2eme, ca serait la révolution et les américain, eux sont toujours armés

  • xanpur , 22 mars 2013 @ 8 h 38 min

    Personnellement, avec l’expérience que j’ai, je ne me risquerai pas à tirer avec une telle ” arme”

Les commentaires sont clôturés.