Franck Margain est-il vraiment moins fiable que Jean-François Legaret ?

Tribune libre de Hervé Moulin*

J’ai pris connaissance avec intérêt de l’article de Sébastien de Kerrero, paru lundi sur Nouvelles de France. Je partage avec l’auteur l’idée qu’il est à la fois possible et souhaitable de faire battre Nathalie Kosciusko-Morizet. Par ailleurs, je peux parfaitement comprendre le choix politique de soutenir de préférence Jean-François Legaret – même si je n’ai qu’une idée assez imprécise du rapport de forces électoral à Paris.

Mais il me semble qu’un argument, au moins, est malvenu dans cette tribune libre. Il s’agit de l’idée que le Parti chrétien démocrate de Christine Boutin, et Franck Margain en particulier, ne seraient pas fiables. Je ne connais pas Franck Margain et je ne suis pas un inconditionnel du PCD, mais affirmer cela me semble doublement paradoxal.

Paradoxal d’abord, parce que, sur la question de la dénaturation du mariage, Jean-François Legaret est plutôt moins fiable que Franck Margain. Sauf erreur de ma part, il défendait, naguère encore, le PaCS en mairie. Il vient encore de déclarer qu’il était un « maire républicain » et qu’il célébrerait des « mariages » homosexuels si on le lui demandait. Je peux parfaitement comprendre que tout le monde ne soit pas appelé à la désobéissance civile ; je peux aussi comprendre qu’il est plus facile à Franck Margain, qui n’est pas maire, d’appeler à ladite désobéissance civile. Mais, enfin, il n’en reste pas moins que, dans le procès en fiabilité qui est fait à ce dernier, le moins que l’on puisse dire, c’est que son concurrent n’est pas vraiment le mieux placé.

Paradoxal ensuite, et surtout, parce que le PCD est tout de même autrement plus fiable que l’UMP sur la question du « mariage » homosexuel. Christine Boutin, presque seule dans la classe politique, a dénoncé le piège du contrat d’union civile. On peut sans doute lui reprocher des erreurs passées, mais elle a eu, dans toute cette contestation de la loi Taubira, l’attitude la plus constante et la plus cohérente. Elle a été gazée sur les Champs-Elysées, montrant ainsi qu’elle n’était pas seulement de ces chefs politiques qui regardent de loin leurs troupes se bagarrer, mais qu’elle était l’une d’entre nous. Et, à ma connaissance, la plupart des élus du PCD ont déclaré publiquement qu’ils entreraient en résistance et en désobéissance civile.

Non, décidément, l’argument de la fiabilité ne me paraît pas très adapté à ce choix politique, par ailleurs légitime, en faveur de Jean-François Legaret.

En toute hypothèse, si nous voulons faire battre NKM, l’impératif minimal est de ne pas « cogner » sur les possibles renforts de deuxième tour !

*Hervé Moulin est professeur de philosophie.

Autres articles

32 Commentaires

  • jejomau , 21 Mai 2013 à 15:45 @ 15 h 45 min

    Exactement ! Bien dit !

    Maintenant qu’on a été nombreux à choisir un peu au hasard Legaret, il faut s’y maintenir. ON CONTINUE A FAIRE BATTRE NKM !!!!!!!!!!

    http://primaireparis.fr/

    D’autant que maintenant les médias cherchent à discréditer Legaret, que Mme Chirac avec Fillon, Copé, Luc Chatel et Toute la smala commencent à prendre position pour elle ! Elle la favori des médias et du système …………. DONC on se bouge encore plus pour la FAIRE BATTRE !

    En revanche, il n’y a aucune raison d’en vouloir à Mr Margain qui peut jouer un rôle par la suite . Sait-on jamais…..

  • Francois Desvignes , 21 Mai 2013 à 15:51 @ 15 h 51 min

    Nous ne combattons pas les personnes.
    Nous ne combattons pas les partis.
    Nous combattons la république.

    Parce que la république nous combat.

    Tout ce qui est tricolore ou s’en revendique est actuellement ou virtuellement notre ennemi.

    Nous utiliserons la vanité de leurs candidats à la destruction leur marâtre : Marianne.

    Nous ne choisissons pas des candidats dans leurs rangs pour leurs vertus (parfois reelles) , ou la sympathie qu’ils nous inspirent (toujours sincères) mais pour le résultat dévastateur que provoquera leur élection dans la cohésion de leurs rangs.

    Marianne ourdit notre Génocide par christophobie.

    Ceux qu’elle nourrit, par gratitude alimentaire ou aveuglement idéologique, font mine de l’ignorer, protestant de sa bonne foi, nous jurant que le loup est un agneau qui ne nous veut que du bien.

    Mais les agneaux ne gazent pas les poussettes et le Christ nous a enseigné à reconnaitre les arbres à leurs fruits.

    Nous ne voterons donc aux primaires de l’U.M.P. que pour les candidats qui pourront le plus certainement faire exploser la cohésion de ce parti.

    Nous ferons de même dans tous les partis républicains.

    Et encore à l’intérieur des institutions de la République.

    Jusqu’à ce que nous ayons renversé la dernière pierre de cet édifice satanique,christophobe par haine du Christ, et frantricide par christophobie.

    Français !
    Marianne nous tue !

  • Olivier , 21 Mai 2013 à 16:10 @ 16 h 10 min

    Il faut écouter l’entretien croisé réalisé par La Table ronde. Il en ressort, comme on le savait, que M. Legaret, contrairement à M. Margain, soutient l’union civile — un quasi-mariage –, et que par ailleurs il célébrera les parodies de mariage pour des paires unisexes. Inquiétant surtout pour moi est la façon dont il justifie cette position, n’envisageant pas un seul instant autre chose que l’obéissance perinde ac cadaver des maires en tant qu’agents de l’État, n’envisageant pas un seul instant, sur ce sujet ou sur un autre, la possibilité de désobéir à une loi ou un ordre qui serait absurde ou inhumain !
    Ceci dit, comme dit dans l’article ci-dessus, s’il est évident que M. Legaret a beaucoup plus de chances de l’emporter que M. Margain, la position consistant à s’y rallier d’emblée est loin d’être absurde.
    D’autant que rien n’est gagné, que je pense que ce qu’on entend dans les médias sur l’impact des résistants à la dénaturation du mariage sur cette primaire est très exagéré, et que par ailleurs il me paraît relativement facile à l’autre camp de monter une opération similaire dans l’autre sens…
    Donc à tous ceux qui habitent Paris ou connaissent des Parisiens, contactez-les ou convainquez-les sans tarder, car à la fois rien n’est fait mais d’autre part un coup est possible !

  • sebastien de kerrero , 21 Mai 2013 à 16:31 @ 16 h 31 min

    Tout ce que vous écrivez et bel et bon, je suis en grande partie d’accord surtout avec votre seconde partie – mais vous ne répondez pas à es remarques sur le PCD : rallement mécanique, aplaventrisme ect.. Vous nuancez avec raisons d’ailleurs,
    Mais vous ne me répondez pas sur fond…
    De plus il y a des infos que je ne peux pas publier sans prendre quelques risques, et sans en faire prendre à NDF, cependant ce qui me fait douter le plus douter de la fiabilité – non pas sur les idées je le répète, mais pour le succès TACTIQUE de l’opération -… de Margain – c’est sa vie “conjugale” avec un proche de NKM… Renseignez-vous, posez lui la question à lui… ou à son ex-femme…

  • Eric Martin , 21 Mai 2013 à 16:34 @ 16 h 34 min

    Margain ou Legaret, peu importe. L’essentiel est, à mon avis, de faire battre NKM coûte que coûte, pour la sanctionner après son abstention coupable. Plus généralement, cette femme n’a rien à faire à droite, qu’elle aille au MoDem ou au PS si elle veut une carrière nationale. NKM sanctionnée, l’UMP sera sonnée et plus à même de promettre à ses électeurs l’abrogation de la loi Taubira ou le référendum en cas de retour au pouvoir.

  • Charly , 21 Mai 2013 à 16:44 @ 16 h 44 min

    Il y a un argument de bon sens auquel personne ne semble penser. Si l’UMP présente un candidat, il faut qu’il soit étiqueté UMP. Or l’autre est PCD.
    C’est comme si, aux primaires du PS, le PS avait été représenté par le candidat du PRG ; çà n’aurait eu aucun sens.

  • sebastien de kerrero , 21 Mai 2013 à 16:45 @ 16 h 45 min

    D’autre part, Margain a fait savoir qu’il voterait sans doute NKM au second tour… Missa est

Les commentaires sont fermés.