La gauche, sans discernement…

Si l’intelligence se mesure à la capacité de comprendre des situations ou des problèmes et à l’aptitude à leur apporter des solutions, nous pouvons dire que la plupart d’entre nous, dans la vie courante, y arrivent aisément malgré quelques disparités quant à notre culture, notre degré d’éducation ou la rapidité de notre cerveau. Ces paramètres nous permettent d’avoir globalement les bases d’un certain bon sens ou discernement du bien et du mal, du juste et de l’injuste, du tolérable et de l’intolérable, etc. Sans avoir besoin d’affiner par des considérations philosophiques propres aux “penseurs” de toutes catégories et autres amateurs prétentieux. Rien d’extraordinaire et aujourd’hui, cela semble assez banal et tout à fait normal : c’est l’humanité avec sa maturité et toute son expérience.

Cette normalité et cette expérience ne sont pourtant pas forcément évidentes pour la grande majorité de nos élites politiques, intellectuelles ou médiatiques. Le constat est atterrant : la gauche au pouvoir ou dans l’opposition est devenue championne toutes catégories de l’imbécillité ambiante. Elle surpasse haut la main, depuis déjà longtemps, la Droite la plus bête. Et ce n’était pas une mince affaire !

Cette imbécillité ambiante nous est instillée depuis plus de quarante ans par un système ultra-libéral devenu mondialiste par nécessité financière. Des sous, des sous ! Toujours plus de sous et de dividendes pour les actionnaires. Et rapidement ! De plus en plus vite. Les spéculations boursières, par ordinateurs interposés changent de mains et s’échangent en une seconde. Quitte à se planter en jouant à qui perd gagne. C’est devenu un jeu d’enfant et forcément le cerveau devient lui aussi infantile. Et la pensée dominante aussi ! Pour mieux abêtir les masses consommatrices, uniquement consommatrices avant d’être citoyennes. Surtout pas, citoyennes !

La gauche longtemps critique à l’égard de la spéculation financière s’est prise elle-même au jeu, mais ne comprenant rien aux affaires, participe comme elle peut, à sa manière, au lavage des cerveaux en nous pondant de plus en plus de lois sociétales dignes d’un asile d’aliénés. Et pas n’importe lequel ; le pire où chacun est libre de faire ce qui lui plaît et sans aucun contrôle ou encadrement. C’est à qui sera le plus tolérant, le plus solidaire (Avec les autres : les différents, les arrivants, les délinquants, les casseurs… Pas avec les “Sous-chiens”) Ah ! La différence, ça, c’est moderne, c’est super, c’est cool ! La “coolitude”, il n’y a que ça de vrai !

La dernière imbécillité de la gauche au pouvoir est son incapacité à voir ce qui se trame dans la cervelle des “décervelés” soi-disant pro-palestiniens ou assimilés casseurs, voilés en tout genre (keffieh, cagoule ou voile islamiste) qui avec la bénédiction du NPA, prétendant à la liberté d’expression, défient la République, ses valeurs, sa culture du vivre ensemble, en défilant à Paris malgré l’interdiction des autorités et en criant en toute impunité “Mort aux Juifs”. Comment un gouvernement peut-il être aussi incapable à empêcher une manifestation interdite ? Pourquoi avoir laissé se former un groupe aussi important ? N’est-il pas de la première stratégie policière d’intervenir au moindre rassemblement d’une poignée de manifestants ? Un conglomérat de quelques milliers de personnes demande du temps ; le temps nécessaire pour intervenir en amont. Encore et toujours, ce manque de discernement et de volonté de donner des ordres clairs aux forces de police. Quelle affliction de voir reculer des hommes surarmés devant quelques excités haineux. On aurait voulu déconsidérer la police que l’on ne s’y serait pas prit autrement. C’est peut-être le but…

Décidément, cette gauche au pouvoir est pernicieuse, nuisible, malfaisante, destructrice… On ne sait quel mot est le plus juste pour la décrire. Peut-être est-elle restée tout bêtement “Baba-cool”, embuée de shit, toujours en béatitude, innocente et angélique. Bref, complètement larguée, idiote utile d’un système qu’elle prétend combattre en nous prenant pour des benêts. Mais surtout devenue incapable du moindre discernement et c’est bien ce qui lui manque le plus. Et que l’on peut lui reprocher.

Articles liés

11Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 21 juillet 2014 @ 8 h 29 min

    Je crois qu’on ne peut dire mieux ce que nous ressentons. BRAVO Monsieur Picard, cet
    article est la parfaite image de ce gouvernement de paltoquets complètement débiles. Merci pour cet article.

  • marie.zoe , 21 juillet 2014 @ 9 h 50 min

    Il n’y a aucun libéralisme dans ce monde de gauche, seulement du laxisme de la pensée et du totalitarisme économique.

    La phrase dénonçant l’ultra libéralisme et les actionnaires fait partie de cette “imbécillité ambiante” que l’auteur décrit, il se prend les pieds dans le tapis de la bêtise.

  • mariedefrance , 21 juillet 2014 @ 10 h 48 min

    Il y a de tout çà mais aussi, ils veulent marier les cultures, métisser.

    De quoi j’me mêle !

  • Myriam , 21 juillet 2014 @ 13 h 43 min

    Métissage!!!!
    Endoctrinement!!!!!!
    Et bientôt mutation de population!!!!!
    Donc intégration des français de souche!!!
    Par mariage etc….. Etc….

  • René de Sévérac , 22 juillet 2014 @ 9 h 39 min

    “La dernière imbécillité de la gauche au pouvoir est son incapacité à voir ce qui se trame dans la cervelle des « décervelés » soi-disant pro-palestiniens …”
    Claude, il ne faut pas se contenter d’explications de type “imbécillité de la gauche” (j’en ai compris l’humour !).
    L’imbécillité apparente de la gauche, en France (j’insiste sur ce particularisme) tient à son éducation catholique.
    Prenons (à titre d’exemple) le cas des « décervelés » pro-palestiniens.
    Ces chrétiens refoulés expriment une compassion pour les pauvres battus par les riches israéliens. Le Hamas a fort bien compris ce fait en ne faisant pas de dégâts sur Israël, mais en offrant sa population en holocauste (pardon aux juifs pour l’image !) afin de susciter l’empathie de l’Occident (notez le succès en terre catho !).
    Pour rester bref, le piège se referme ainsi sur l’élite (la Gauche) qui ne sait plus comment agir entre la défense de l’antisémitisme et celle du dernier “damné de la terre”. C’est, en gros, ce que dit Valls.

  • Enoch , 22 juillet 2014 @ 11 h 09 min

    Très bon article de Mr Picard !

    Je dirais que le mot qui caractérise le mieux ce gouvernement est la schizophrénie. Une personne a symbolisé à merveille cette affection mentale, Mme Duflot. La perpétuelle adolescente qui poursuit des « combats » avec des « postures » anti/contre.
    Elle a un logiciel du monde simplet et très manichéen. Elle c’est le bien, les opposants c’est le mal. La police, l’armée c’est mal car les gens sont bons. La société est injuste et transforme les gens qui sont bons de naissances en mauvaises personnes. C’est la société qui est d’essence mauvaise et qui doit être déconstruite !
    Avec son petit programme simpliste, elle s’attache à déconstruire encore et toujours le lègue, donc mauvais, des gens d’avant (donc passéiste/retardé) !
    Elle est progressiste, le bien est toujours pour demain. MAIS elle est aussi « écologiste » (vision très relative chez les verts) donc a peur des dégâts que la modernité peut engendrer sur les populations futurs.
    Schizophrénique, on vous disait !!!

    Alors si on résume, les bons jeunes de banlieues, victime de la mauvaise société injuste (raciste que dis-je), depuis leur naissance, ont été manifesté pour les bons jeunes de Palestine, victimes de la mauvaise société consumériste israélienne, et ont dû faire face aux mauvaises forces coercitive de l’immonde société française, création des anciens colonisateurs racialistes.
    Donc il est normal dans ces conditions que les jeunes victimes se révoltent et cassent tout ! Transcription du programme interne de « réflexion » de Mme Duflot.

    On appel cela le syndrome perpétuel de révolution où l’envie de générer du chaos. Très commun à l’adolescence, il se calme à l’entrer de l’âge adulte.
    Mais voilà nos gouvernants ne sont pas entrés dans l’âge adulte. Ils cultivent leur jeunisme avec les œillères soixante-huitardes sans comprendre que leur révolution de pacotille vit ces derniers heures.

    Nous sommes aux prémisses d’une grande révolution conservatrice. Où la nation va redevenir la norme, où les questions identitaires vont être un sujet très sensible, où l’héritage, les terroirs, la tradition, la famille seront au cœur des préoccupations.
    Bref un monde au antipode de la gauche actuelle au pouvoir. Que le reveil sera dur!!!

  • claude picard , 22 juillet 2014 @ 17 h 10 min

    @ René de Sévérac
    Ce que vous dites est en partie vrai mais vous oubliez les décervelés de la troisième ou de la quatrième génération d’immigrés musulmans qui haïssent la France et les Français. Toute occasion est pour eux prétexte à manifester leur détestation et ils étaient les plus nombreux à se faire passer pour des pro-palestiniens. Ce sont eux qui ont provoqué la police et qui ont perpétré des exactions. Pas leurs complices décervelés du NPA et de la gauche bobo.
    Ce qui est sûr, c’est que la Gauche est prise au piège de ses contradictions. Et de plus en plus sur toutes les questions touchant les musulmans et la laïcité.

Les commentaires sont clôturés.