Copé-Fillon : la lutte finale ? (1/2)

Tribune libre de Hubert Montmirail

Depuis plusieurs semaines, la bataille fait rage, opposant notamment Jean-François Copé à François Fillon. Les protagonistes sont quelquefois incisifs. Alors que le député-maire de Meaux rappelle que sa ville est « loin des beaux quartiers de la capitale » (discours de Châteaurenard, 26 août 2012), François Fillon n’a pas hésité à émettre des propositions de réforme de l’UMP et à lancer un véritable projet (cf. son site). Quant aux autres pré-candidats, ils ont critiqué les différentes règles relatives à la désignation du président de l’UMP, notamment l’exigence des 7 294 parrainages. Certains, comme NKM, rejointe par Henri Guaino, ont même prôné le report de la date-buttoir de recueil des précieux sésames du 18 septembre au 5 octobre, au grand dam d’un Bruno Le Maire qui rappelle – fort justement – qu’« on ne change pas les règles en cours de route » (matinale de LCI, 12 septembre 2012). Réactions différentes, mais grandes difficultés des pré-candidats autres que Jean-François Copé et François Fillon à obtenir les visas décisifs.

Petits mensonges entre amis… Quelques pré-candidats ont préféré jeter l’éponge en l’avouant plus ouvertement. C’est le cas de NKM ou de Bruno Le Maire. Ce dernier n’aurait obtenu qu’environ 7 100 parrainages. D’autres ont préféré masquer l’échec de l’obtention des parrainages. Ainsi, Xavier Bertrand, qui affirme en avoir recueilli 8 000, laisse songeur. Les autres compétiteurs sont plus dubitatifs, y compris dans les équipes de Jean-François Copé, de François Fillon, voire de Bruno le Maire. Il est probable que le député de l’Aisne n’ait pas obtenu le nombre requis. Certains observateurs ont constaté le bien faible ratissage de la machine « Bertrand » dans le reste de la France, pendant cet été. La politique, c’est aussi du bluff permanent. En se positionnant comme candidat aux primaires 2016 en vue des présidentielles 2017, Xavier Bertrand a aussi évité l’humiliation de l’ancien secrétaire général de l’UMP (il l’a été de 2009 à 2010) qui n’a pas ses parrainages. Bref, comment solenniser un échec… Concernant son long silence, seulement levé le dimanche 16 septembre, certains l’ont interprété comme un « marchandage » (NKM). Xavier Bertrand a tenté de figurer dans le « ticket » de François Fillon. On comprendra aussi que Nadine Morano se soit prononcée tardivement pour Jean-François Copé : si Xavier Bertrand avait obtenu ses parrainages, il se susurre qu’elle aurait été dans le « ticket » du député-maire de Saint-Quentin. De tout cela, il ressort qu’il n’y aura pas véritablement de troisième homme (ou femme), mais des prétendants obligés de se positionner ou… de rester silencieux (cas de Xavier Bertrand ou de Bruno Le Maire).

Le curieux chassé-croisé entre Jean-François Copé et François Fillon… Les joutes ne sont pas exemptes de contradiction. Sur ce point, on peut constater un chassé-croisé où fond et forme divergent radicalement. L’affrontement Copé-Fillon est assez significatif de ces manifestations différentes du vieil autoritarisme RPR. Alors que Jean-François Copé est réputé soutenir une ligne plus droitière, il n’hésite cependant pas à s’allier avec des modérés, offrant ainsi à deux anciens de Démocratie libérale, Luc Chatel et Michel Tabarot, la place la place de numéro 2 et de numéro 3 dans le ticket qu’il soumet aux adhérents. Il s’appuie également sur Jean-Pierre Raffarin, dont on connaît le faible attrait pour certaines prises de position de Nicolas Sarkozy (distance avec le discours de Grenoble de juillet 2010 dans lequel Nicolas Sarkozy réagit aux évènements où étaient impliqués des Gens du voyage). De même, Jean-François Copé soutient fermement la constitution des mouvements à l’UMP (nota : les mouvements constituent les courants institutionnalisés à l’UMP, dès lors qu’ils obtiennent le soutien de 10 parlementaires et le parrainage de 10% des adhérents). Même si la prise en compte du pluralisme peut être considérée comme tactique, elle reste revendiquée. François Fillon, lui, prône un « pôle de rassemblement de la droite et du centre » (Le Figaro, 6 septembre 2012) et se montre soucieux de la capacité de rassemblement de l’UMP. En clair, le pré-candidat est soucieux d’une ligne plus consensuelle et générale. En revanche, François Fillon est « contre la transformation de l’UMP en confédération de petits partis autonomes » (op. cit.), sous peine de « balkanisation de l’UMP ». Traduction : l’UMP ne saurait être une nouvelle UDF. Autre explication possible : la difficulté qu’aurait un François Fillon à gérer un parti comportant des fiefs plus ou moins autonome. On sait que l’ancien Premier ministre n’a pas la réputation d’être un organisateur et un meneur, malgré son charisme évident et ses capacités discursives… L’avertissement est donc lancé : la diversité peut être utile, mais elle ne saurait être une fin en soi. L’UMP doit rester une machine de guerre. Les fillonistes se méfient de l’institutionnalisation du pluralisme, ce qui est assez paradoxal, quand on connaît leur attachement à une ligne plus modérée. Certains sont même hostiles à toute idée même de mouvement. Tel député favorable à François Fillon est radicalement opposé à l’institutionnalisation de la diversité de l’UMP dans ses instances : l’intéressé avait pourtant appelé la droite à un aggiornamento. Des idées plus consensuelles – certains diraient : molles… – peuvent parfaitement s’accommoder d’un verrouillage autoritaire de l’appareil…

À suivre…

Lire aussi :
> Copé-Fillon : Choc des ambitions ? Heurt des idées ? (1, 2, 3)

Autres articles

7 Commentaires

  • petitjean , 21 Sep 2012 à 18:49 @ 18 h 49 min

    quelle importance ?

    tous deux sont des socialistes immigrationistes mondialistes (lire l’ excellent livre de PHILIPPE NEMO “La France aveuglée par le socialisme parut fin 2011 )

    faut-il rappeller les trahisons de l’ump.

    La liste est très longue, donc je vais me limiter à quelques exemples. J’insiste, ce sont des FAITS:

    -Sarkozy et l’ump bafouent le NON des français au projet de Constitution Européenne et le font adopter par les parlements. Ceux ci prouvent ainsi qu’ils ne sont pas les représentants du Peuple.

    -Sarkozy et l’ump font modifier un article de la Constitution française qui imposait un référendum pour tout nouvel élargissement de l’UE. Sarkozy et l’ump privent ainsi le Peuple de France de son droit à s’exprimer sur des questions essentielles.

    -en dépit de leurs dénégations, Sarkozy et l’ump poursuivent les négociations avec la Turquie en vue de son adhésion à l’UE. Cerise sur le gâteau, fin 2011 , Sarkozy et l’ump versent 150 millions à cette Turquie au titre , je cite, de sa “pré-adhésion”

    -Sarkozy et l’ump organisent en 5 ans l’arrivée de plus de 1,2 millions d’immigrants (faut-il vous rappeler que la France compte à minima 5 millions de chômeurs)

    -Sarkozy et l’ump, pour en faire de “bons français” (avec le droite de vote !), exigent la simplification et l’accélération des procédures de naturalisation et, naturalisent donc à la cadence démentielle de 150 000 par an !

    -Sarkozy et l’ump toujours couchés devant le gouvernement algérien, délivrent à ses ressortissants, plus de 170 000 visas chaque année

    -Sarkozy et l’ump passent contrat avec de grandes entreprises pour que celles ci embauchent prioritairement des personnes d’origines étrangères

    -Sarkozy et l’ump augmentent les subventions aux syndicats, aux cultureux, aux médias et aux associations dites “anti-racistes”, en réalité des officines politiques anti-France.

    -Sarkozy et l’ump n’abrogent pas les lois liberticides et à commencer par la redoutable loi PLEVEN, permettant ainsi aux associations de trainer en justice tout citoyen français pour propos ou acte “non conforme”

    -Sarkozy et l’ump qui sont objectivement le patron des télés et radios d’Etat, n’ont rien fait pour leurs imposer une stricte neutralité et le respect absolu du pluralisme.

    -Sarkozy et l’ump ont laissé l’Education Nazionale aux mains des idéologues et autres utopistes, sacrifiant ainsi nos enfants. Mais ils ont décidé d’alléger les programmes d’Histoire de France ,ont accepté l’entrée de la théorie du “genre”, et ont permi aux associations homos d’y faire leur propagande.

    -durant le mandat de Sarkozy , avec l’ump, les déficits et la dette ont augmenté. Les impôts et les taxes ont augmenté. L’immigration et l’insécurité ont augmenté. Le chômage et la pauvreté ont augmenté . En 5 ans la France a perdu 400 000 emplois industriels !!

    -et je vous laisse écouter ce discours, ce terrible discours, de Sarkozy prononcé à l’Ecole Polytechnique:
    http://www.dailymotion.com/video/xbgm2p_nicolas-sarkozy-objectif-metissage_news

    Les FAITS prouvent qu’il n’y a aucune différence de fond en le ps et l’ump. Ce sont les deux faces d’une même médaille SOCIALISTE IMMIGRATIONISTE MONDIALISTE.

  • labolisbiotifool , 21 Sep 2012 à 21:38 @ 21 h 38 min

    Petitjean : vous avez tout bon ! et encore êtes vous bien indulgent …

  • Frédérique , 22 Sep 2012 à 9:30 @ 9 h 30 min

    Et comme vous le dites, on ne peut pas tout rappeler ce serait trop long.
    En ce qui me concerne, ce n’est ni un Fillon, ni un Copé qui me feront revoter UMP, pas même à un deuxième tour.

  • Triomphant , 22 Sep 2012 à 15:02 @ 15 h 02 min

    Bonjour à tous,
    Ma contribution traite, modestement, de ce qui se passe à l’UMP, mais pas des 5 ans de la Présidence Sarkozy. Il y a effectivement beaucoup à dire, mais ce n’est pas le sujet de mon article, centré sur une structure partisane.
    Hubert Montmirail

  • Goupille , 24 Sep 2012 à 12:16 @ 12 h 16 min

    Mais enfin, Hub, remontez la visière de votre heaume, elle vous empêche de lire…

    Nous avons bien compris le contenu de votre article.
    Et nous vous répondons que, précisément, ce qui se passe à l’UMP est, au minimum, pitoyable, et plus surement vomitif, au regard de la situation de notre Nation (terme scabreux pour les grands esprits mondialo-branchouille de l’UMP) à la sortie de quelques mandats UMP qui n’ont pas su endiguer sa chute à l’abîme et l’ont même accélérée.

    Les mics-macs internes de cette bande de chiens autour de l’os des mandats, clientélismes, baronnies et sources de profits subséquentes ne nous passionnent pas.
    Et nous semblent même d’une insigne obscénité.

    Allez, Hub, remontez sur votre cheval et brandissez armes et pavois !
    Montmirail !

  • Hubert MONTMIRAIL , 24 Sep 2012 à 14:57 @ 14 h 57 min

    Dans ce cas, autant écrire un autre article, mais, je vous avoue, que je ne dirais pas grand chose d’original, car, forcément, je remarque que les opinions des uns et des autres sont déjà faites… Si cet aspect a été 100 fois ressassé, autant ne rien dire, sous peine de répétition.

  • richard , 6 Oct 2012 à 11:30 @ 11 h 30 min

    pour éviter tous quiproquo (je suis d’origine tunisienne ,mère juive père musulman décédés et moi catholique et mate en prime!!)la femme comblé en sommes
    je suis Française du plus profond de mes tripes et fière de l’être (quand je vois l’état de mon pays je me dit il manque plus que les chameaux pour être au bled)
    Pourquoi suis je devenue Française ? si sir hollande brade la France (facilité pour obtenir la nationalité Française!)
    Ayant déjà été agressé en banlieue (suite avec mon mariage avec un français de pure souche des prénoms Français a mes enfants)un cauchemar il ne reste plus que la fuite!
    je voterais Monsieur Copé pour une France qui ose (sans être FN)parler dire STOP!
    La France étouffe chômage logement et sir hollande ouvre les portes aux roms maintenant!! a un moment il faut savoir dire STOP
    Mon père il y a 40 ans m’a dit La France est la femme la plus jolie du monde dommage elle ouvre trop ses cuisse (visionnaire ce père)
    quoique nous disions c’est OH!racisme stigmatisation,discrimination et oh!!les pauvres cas sociaux FAUX!une perruque dans la main

Les commentaires sont fermés.