Bayrou lâche tout… mais sauve les apparences

François Bayrou est favorable au “contrat d’union civile” contracté “devant le maire” et aux effets “similaires à ceux du mariage”, apprend-t-on dans Têtu d’octobre. “Mais pour moi, il s’agit d’une union, pas d’un mariage », tente-t-il de s’autopersuader car « le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme ». Bref, sauvons les apparences !

Le nouvel ordre moral bourgeois dont rêve le Président du MoDem inclut “la reconnaissance juridique des enfants conçus à l’étranger en gestation pour autrui”. Des homosexuels militants contreviennent en connaissance de cause à la loi française ? Récompensons-les à leur retour sur notre sol et encourageons les autres à faire de même, au nom du pragmatisme bien sûr ! François Bayrou se prononce également pour l’adoption par les homosexuels. Il implore cependant le “droit à la compréhension” pour “nos concitoyens” venus “d’autres traditions culturelles, parfois plus traditionnelles”. Pour les autres, par contre, on ne sait pas…

Les efforts du candidat centristes pour draguer la communauté gay militante semblent cependant vains quand on lit les commentaires laissés sous l’article en ligne qui résume l’entretien : “con” (Horacekermann), “Ba lui autant dire qu’il ne sert à rien….” (ojosasi), “petit homme” (phil86), “Un vulgaire mononeuronal attardé… c’est incurrable” (ludo38), “Pas de problème François, tel un Arabe qui se ferait éclater la tronche par des skinheads — mais qui saurait fait preuve de l’empathie nécessaire à l’endroit de ces pauvres cons — j’accepte ta différence.” (Hinageshi). Etc…

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France