Hollande : halal ou halouf ?

Question du jour : Aujourd’hui, Hollande au salon de l’Agriculture ; mardi dernier, à la grande mosquée de Paris.

Alors, encouragera-t-il les producteurs de porcs bretons ? Leur rendra-t-il hommage comme il le fit pour les soldats musulmans : « Cet hommage s’adresse à leurs descendants pour qu’ils soient fiers de leurs parents et conscients que la République a une dette à leur égard… À celles et ceux qui s’interrogent sur leur destin, leur place et même parfois sur leur identité, aux descendants de ces soldats, je dis ma gratitude. »

Car, aussi bizarrement qu’on puisse l’imaginer, ces producteurs de porcs bretons, avec ou sans bonnets rouges, ont eu des parents morts pour la France, et s’interrogent sur leur destin, leur place, et même parfois sur leur identité…

De mon côté, il n’est nulle question de mettre en doute les souffrances ni le courage des soldats musulmans, même si les études historiques démontrent leur participation réduite, proportionnellement à leur population. Gageons que, comme dans tous les groupes, il y eut des individualités différentes. Les hommes ne sont pas des robots. Point !

Alors à quoi rime cette sortie à la grande mosquée ? À rien d’autre qu’à la piteuse tentative de récupération politique d’un président piteux.

Cette visite de circonstance lève le voile sur la grande trouille des socialistes voyant l’électorat musulman refuser leurs « valeurs » délirantes qui heurtent le sens ancestral de la société musulmane.

Vouloir faire voter les morts par procuration. Quel mépris envers ces musulmans !

Et quel aveu de ces censeurs de gauche ! À vouloir imposer l’image de musulmans (ou autres non-métropolitains) comme chair à canon, les voilà auto-intoxiqués, jusqu’à vouloir en faire la chair à isoloir de leurs guerres politiques.

C’est ainsi que Hollande joue la lutte des communautés héritée de la lutte des classes, le péché originel de la gauche. C’est ainsi que Hollande le piteux active un communautarisme opposé à la structure de la République dont il a la charge.

Pour contrebalancer ce déplacement à la grande mosquée, l’équité le forcerait à visiter avec un protocole identique toutes les structures représentatives de tous les combattants pour la France. Un quinquennat n’y suffirait pas. Au hasard, je signale au président l’existence d’un remarquable petit cimetière chinois datant de la Première Guerre mondiale sur la côte picarde. Autres suggestions à disposition.

Alors, au salon de l’Agriculture, s’en tiendra-t-il à des propos mi-chèvre mi-chou ? Lancera-t-il des remarques vachardes ? Ou fuira-t-il les couinements nauséabonds ?

La présidence, quelle charge ! Mais si elle est trop forte pour ses épaules, s’il préfère s’occuper d’une autre partie de son anatomie, libre à lui. Qu’il l’assume et laisse la place !

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • lagadafe , 22 février 2014 @ 17 h 11 min

    Qu’il dégage !

  • sergio , 22 février 2014 @ 18 h 04 min

    Il est évident que les socialos balisent à l’ approche des municipales , qui sera sans doute un fiasco historique pour eux et leur politique délirante ….Voyant une bonne partie de ceux qui ont élu le comique de service ( 90 % des musulmans…..) leur échapper , à cause de leur anti- politique sur la famille , ils essayent de ” rattraper le coup ” en caressant la bête dans le sens du poil ….Pitoyable !!!!

  • Goupille , 22 février 2014 @ 22 h 26 min

    Le Résident de la République fait vomir au point que j’ai lu “La pestilence, quelle charge !” en lieu de “La présidence, quelle charge !”…
    Cela, multiplié par quarante millions d’habitants, devient grave.

    “Vouloir faire voter les morts par procuration. Quel mépris envers ces musulmans !”
    A ceci près qu’ils n’ont pas la même notion du méprisable, ou de l’honneur, que nous.
    Cela ne les gêne pas que la France verse des retraites, en Algérie, à une palanquée de plus que centenaires supposés.
    Cela ne les gêne pas que leur Résident à vie vienne faire soigner gratuitement son cancer dans l’hôpital militaire de leur ancien colonisateur.
    Cela ne les gêne pas que la France ait décidé de prendre en charge, au titre du regroupement familial, des allocations familiales pour les enfants nés d’une nième épouse en Algérie.
    Cela ne les gêne pas qu’un Français de papier aille chercher un utérus nouveau au pays quand, ses enfants devenus grands, les allocations familiales dont il vit sont taries.
    Cela ne les gêne pas qu’un sexagénaire frais débarqué à Roissy qui n’a jamais travaillé en France touche une retraite de 750 € mensuels.
    Liste non limitative.

    Tout cela, c’est de la “dette coloniale”. Les spéculations sur les morts ne sont qu’une humiliation supplémentaire.

    Mais qu’ils ne se trompent pas : les Français ne sont pas tous des lavettes.

  • JSG , 23 février 2014 @ 6 h 42 min

    “…A ceci près qu’ils n’ont pas la même notion du méprisable,…”
    A ceci près, qu’ils n’étaient pas tous musulmans, merci pour tous les autres,
    Merci de continuer de faire le lit de l’Islam en France, pour simplement assouvir je ne sais quel désir de vengeance contre une église chrétienne, qui a su, elle, “éduquer” celui qui ne la respecte même pas!
    Aussi par veulerie, en dressant nos soldats contre les chrétiens de Centre Afrique qui essaient de chasser de leur territoire tous ceux qui ont cherché à islamiser un pays à 90% chrétiens, et qui sont à l’origine des troubles,
    Certes, éviter des massacres est louable, mais, ne fallait-il pas agir plus tôt…
    Gouverner c’est prévoir, hors, ce gouvernement passe son temps à faire “voter” des lois, et, ensuite, le reste à se justifier du non sens de celles-ci.
    C’est ça la Normalité ?

  • Marquais , 23 février 2014 @ 8 h 15 min

    Vos messages sont l’évidence même.
    Observons cependant que toutes ces mesures, mortelles pour l’économie d’un pays, ne sont pas à mettre au passif du gouvernement actuel, la chienlit s’est développée depuis 1968 ,( et même avant),quels que soient les gouvernements en place.. La réalité est toute simple. Depus 1945 nous sommes sous la coupe des comunistes par l’intermédiaire de la CGT, dont le but est d’abattre tout autre régime que le sien pour prendre la place !
    Ce n’est pas plus compliqué que ça….
    Reste à savoir qui se sert de de tout ce désordre pour atteindre ses buts … et là, la censure et les tribunaux m’interdisent de proposer une réponse !

  • penelope , 23 février 2014 @ 15 h 36 min

    et les aieux des agriculteurs bretons ne s’engageaient pas pour la guerre contre une prime à l’engagement, ils étaient mobilisés d’office, il y a t-il plus de mérites pour les autres qui quoi qu’on dise, faisait l’arrière garde, le nombre, n’ayant aucune formation militaire; certes il faut se faire mousser quand on parle en public.

  • abramovitch , 23 février 2014 @ 18 h 18 min

    Est on certain que ces soldats musulmans se soient battus pour la France?Personnellement je ne le pense pas.A cette époque ces mêmes soldats se seraient sans doute enrôlés dans les rangs de l’armée Allemande,comme le font les mercenaires du monde qui n’aspirent qu’à servir n’importe quelle nation,contre monnaie sonnante et trébuchante.

    Tâchons de nous souvenir des milices SS créées par le grand Mufti de Jerusalem et portons aussi notre regard sur les nombreux djihadistes nés sur notre sol et qui n’hésitent pas à donner leur vie pour d’autres causes que celle du pays qui les abrite.

    Chez nous en France,la grande majorité de nos dirigeants de tous bords confondus,n’aspire qu’à ses propres intérêts et tant pis pour ceux nombreux,parmi nous, qui avalent avec facilité leurs mensonges pré-électoraux.

    Il y a peu l’un de nos présidents, ouvrit grand les portes du Quatar,qu’il décrivit comme pays ami de la France et démocratique,oubliant de la sorte tout le mal que ce pays fait subir à nos ressortissants ainsi qu’à tous ceux qui ont le malheur d’y chercher un emploi et qui ne sont pour les Quataris que des esclaves.

    La France se montrerait un pays digne en défendant les siens qu’elle met facilement en danger du fait de son laxisme.L’Amérique comme le prouva récemment Hillary Clinton,n’hésite pas à frapper fort lorsque ses ressortissants sont ainsi maltraités.

Les commentaires sont clôturés.