JO : Les leçons de Sotchi

Tout d’abord un grand merci à nos athlètes pour leur belle participation. Voilà des femmes et des hommes qui pour notre plus grand plaisir ont mis sur la table face aux juges internationaux des années de travail, souvent l’engagement de toute une vie et qui ont su faire au mieux avec peu de moyens et assez peu de soutien. Voilà des athlètes qui se sont battus pour une médaille et pour porter un drapeau. Un état d’esprit à des années lumières de celui de certains sportifs que nous ne nommerons pas ici, plus soucieux de leurs fins de mois et de leur préoccupations matérielles que de nos trois couleurs.

Bravo à l’Armée Française, dernier bastion d’excellence qui nous a fourni une part non négligeable de la délégation avec 22 sportifs de haut niveau issus du ministère de la défense.

On citera parmi les plus visibles le Sergent martin Fourcade, son frère, le Caporal Chef Simon Fourcade et le Caporal Chef Anaïs Bescond en biathlon, le Première classe Célia Aymonier en ski de fond, le Première classe Pierre Vaultier en snowboard ou encore le Caporal chef Steve Missilier, le Caporal Anémone Marmottant en ski alpin et l’Agent Maxime Châtaigner en patinage de vitesse…

On peut se demander pourquoi les médias français passent cette origine militaire de nos représentants sous silence. Il est vrai que pour nos esprits soixante huitards, le sport, c’est bien, mais l’armée, ça pue.

Malheureusement, le sport n’est plus une priorité dans le civil et dans notre « Education Nationale ». Les cours d’Education Physique et Sportive dans notre enseignement sont désormais bien souvent réduits à des séances de découverte de telle ou telle activité sportive plus ou moins facultative. Nos élèves participent aujourd’hui à ces séances en dilettante, radio dans les oreilles et mains dans les poches, à leur rythme, à leur bon vouloir, sous le regard souvent désabusé d’un professeur qui a baissé les bras depuis longtemps. Le jeune français ne cherche pas l’effort puisque tout lui est dû. En France, à l’effort, on préfère le confort et la facilité. On ne peut s’étonner dès lors de la faiblesse de la délégation française à Sotchi. Là où la Russie ou l’Allemagne font l’effort, la France manque cruellement de ressource humaine.

On sait depuis toujours le caractère politique de ces manifestations sportives internationales. Le rendez-vous de Sotchi 2014 aura été une belle réussite de la Russie et de son président malgré les tentatives de deux « pussy riots » et d’un transsexuel italien pour gêner aux entournures le pouvoir russe. Le coup médiatique n’a pas marché.

N’en déplaise à quelques journalistes mal habitués, ces jeux olympiques ont été un réel succès dans leur organisation. Même si à plusieurs reprises, certaines et certains d’entre eux ont tenté quelques critiques quant à leur installation « pas assez confortable », ils ont vite été repris par les athlètes eux-mêmes qui pour leur part n’ont eu que des mots flatteurs à l’égard de l’organisation russe. Sans doute les journalistes ont-ils d’autres exigences que les sportifs…

Il faut dire que si, au travers de ces jeux, au milieu de ses athlètes, Vladimir Poutine, omniprésent, a soigné son image, il n’en est pas moins un véritable sportif et il aime cette ambiance. Tout le monde a en mémoire les images du président russe en kimono ou aux commandes d’un avion de chasse. Cela nous change en France, du mou du bide en scooter qui nous sert de Président…

Autres articles

20 Commentaires

  • Eric , 22 Fév 2014 à 18:42 @ 18 h 42 min

    J’ai suivi tous les JO. Ce fut très bien et aujourd’hui très chargé ( demain il y a 50 kms homme de ski de fond) .
    Tout d’abord, pour les mauvaises langues, je dirais que ce fut une organisation internationale ( c’est un français qui était directeur des pistes), pour la cérémonie d’ouverture (sabotée par FR2 – et à regarder sur prorussia.tv) des entreprises françaises ont participé.

    Pour Sochi, c’est comme toujours de gros efforts de développement de la région.
    ( et là, on n’a pas badiné pour construire des tunnels pour creer une route rapide vers les stations).
    La 1ere semaine fut belle, les images TV très belles, la 2eme plus variable.
    Ces jeux furent de beaux jeux.

    nb: si les athlètes sont militaires, c’est parce que l’état favorise sous un emploi ou autre l’avenir et la disponibilité pour s’entrainer de ces athlètes. Autrefois, il y avait beaucoup de douaniers.
    Tous les pays font pareil, comment en serait-il autrement. Comment un athlète pourrait s’entrainer, faire la coupe du monde avec des déplacement fréquents, aller aux JO s’il n’avait un métier qui ne le permette pas.

    merci à tous les athlètes qui nous ont donné une belle prestation.

  • V_Parlier , 22 Fév 2014 à 21:21 @ 21 h 21 min

    Je sens que vous allez vous faire gronder.
    J’entend déjà la fureur des pro-révolutionnaires dénonçant les “jeux du sang”!

    Et moi j’attend de voir ce qu’on dira des prochains jeux au Qatar. Ce sera peut-être l’occasion de déclencher une révolution dans la région du Golfe? Pour une fois çà me plairait! Ne rêvons pas: là-bas ni LGBT encore en vie, ni opposant ayant le droit d’exister, ni même femme dévoilée, mais nous serons dociles et flatteurs parce-qu’un prince “progressiste” aura obtenu ne dérogation pour laisser conduire sa femme. C’est sûr. Ah je les attend les grandes langues qui s’imaginent que là-bas on peut filmer pendant 2 mois ce qui se passe dans les éventuelles et improbables manifestations d’opposition…

  • Goupille , 22 Fév 2014 à 21:59 @ 21 h 59 min

    L’ouverture, en russe, pour la beauté de la langue, et la grandeur d’une civilisation qui est nôtre…
    Sans les commentaires minuscules de nos nains médiatiques.

    http://www.prorussia.tv/Ceremonie-d-ouverture-des-22e-Jeux-Olympiques-d-Hiver-a-Sotchi_v749.html

  • Gisèle , 22 Fév 2014 à 23:29 @ 23 h 29 min

    ( Sur la 2 ) De la fresque historique de la cérémonie d’ouverture , nous avons pu voir la seule image correspondant à la révolution bolchévique . Le reste a été zappé . Ah oui ! c’est vrai … la 2 c’est la vitrine de gauche socialo communiste .

  • JSG , 23 Fév 2014 à 6:17 @ 6 h 17 min

    “….Il est vrai que pour nos esprits soixante huitards,…”
    “….pour LES esprits…”, SVP, merci.
    Maintenant, il y a un ministère des sports ou un machin qui portse ce nom, alors, pourquoi ces héros ne sont pas pris en charge par celui-ci ? à une époque où l’armée est obligée de mendier ce qu’il lui faut pour répondre aux pulsions du Chef des Armées ?
    .

  • Marie , 23 Fév 2014 à 8:01 @ 8 h 01 min

    Vous faites comme nous, vous suivez les jeux sur une chaîne étrangère. Ainsi le plaisir n’est pas gâche par les commentaires indignes et désobligeants des France 2 ou 3. Nous remercions la Russie et nos athlètes de véritables sportifs, sains de corps et d’esprit.

  • a.picadestats , 23 Fév 2014 à 8:10 @ 8 h 10 min

    Très beau JO, c’est un bonheur de suivre tous ces jeunes athlètes ( le plus âgé a 41 ans ), au milieu de tout ce qui nous arrive…
    Voir que le sens de l’effort est toujours présent…
    Ces belles silhouettes, dans des combinaisons de couleurs, formées par des années d’entraînement… dans un cadre magnifique..et devant des milliers de spectateurs même sous la pluie et à 22 h!!
    La joie de la réussite suivi de l’émotion de l’hymne national.
    L’échec assumé avec tristesse et qui suscite de faire encore mieux pour la plupart des cas..
    La fraternité des équipes, et des compatriotes.

    La colère et fierté lorsque j’apprends qu’une équipe de Bobsleigh masculine Française n’est pas aidée dans cette entreprise… Ils ont tout géré ( temps d’entrainement, matériel coûteux) sur leurs propres deniers! Fière qu’il n’aient pas baissé les bras…France d’aujourd’hui et de demain?
    Bonne retransmission, commentateurs et journalistes ont fait du bon travail.

    Excellents moments…et bon pour le moral!

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen