Thierry Solère : « Je souhaite être député de Boulogne, pour Boulogne, tandis que Guéant veut être député UMP »

Rififi dans les Hauts-de-Seine. Entre Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur, qui a finalement jeté son dévolu sur la 9e circonscription des Hauts-de-Seine avec la bénédiction de la Rue de Vaugirard et Thierry Solère, vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine, lui aussi candidat, rien ne va plus. Le second vient d’écoper d’une « exclusion provisoire » de l’UMP pour trois ans. Nouvelles de France l’a rencontré.

Thierry Solère, vous venez d’être lourdement sanctionné par l’UMP. Cela vous surprend-t-il ?

Non, c’est un peu logique, surtout dans les Hauts-de-Seine ces derniers temps. À droite, beaucoup de gens se présentent sans le soutien de l’UMP, sont exclus puis réintégrés dès qu’ils ont gagné… Ces décisions d’appareils, les gens que je peux croiser dans la rue ne les comprennent pas. L’UMP, qui est une formation politique moderne, aurait mieux fait d’organiser une primaire ouverte pour nous départager, comme je l’avais proposé…

Sur le fond, quelles sont les divergences entre Claude Guéant et vous ?

Boulogne est historiquement de centre-droit. Jean-Pierre Fourcade, maire de 1995 à 2007, puis Pierre-Christophe Baguet, l’actuel, viennent de l’UDF. Boulogne est une ville moderne, humaniste, ouverte. D’un côté, vous avez quelqu’un qui lui ressemble, de l’autre un parachuté connu pour ses positions ultra-droitières et ses excès verbaux… Pour le dernier point, ce n’est pas moi qui le dit, mais le chef de l’État. Même lui se démarque… Or, Boulogne est une ville harmonieuse avec une très belle communauté juive, une communauté musulmane très intégrée. Tout le monde y cohabite parfaitement. Claude Guéant ferait mieux de se présenter ailleurs…

Où ça ?

Je crois qu’il a des attaches en Bretagne, à Ploërmel (Morbihan), où son fils François se présente… Claude Guéant a davantage sa place à Marseille ou dans les Yvelines qu’à Boulogne.

Êtes-vous en contact avec Jean-Christophe Fromantin (maire et conseiller général divers droite de Neuilly-sur-Seine, tombeur de l’UMP David Martinon en 2008) et Arnaud de Courson (conseiller général divers droite de Levallois-Perret, tombeur de l’UMP Isabelle Balkany) ?

Bien sûr ! Nous sommes tous les trois collègues au conseil général.

“Boulogne est une ville harmonieuse avec une très belle communauté juive, une communauté musulmane très intégrée. Tout le monde y cohabite parfaitement. Claude Guéant ferait mieux de se présenter ailleurs…”

Revenons à l’élection législative boulonnaise. Pensez-vous sincèrement avoir vos chances ?

Oui ! J’ai été le patron de l’UMP de 2003 à 2011 dans cette ville où vivent de nombreuses familles, de jeunes cadres moyens et supérieurs et où l’on trouve des agences de communication et une certaine mixité sociale. Contrairement à certains, je connais le monde de l’entreprise. Je suis moi-même associé dans un cabinet d’audit. La vérité, c’est que Pierre-Christophe Baguet, qui est député de la 9e circonscription des Hauts-de-Seine depuis 1997, ne marche pas en tant que maire. Depuis 2008, il y a pleins de problèmes à Boulogne… Il a mené un sondage en décembre qui montre qu’entre lui et moi, ça aurait été très serré. Baguet a ensuite invité Guéant à le remplacer en échange d’un soutien aux élections municipales de 2014. Je rappelle qu’en décembre, le ministre de l’Intérieur projetait de s’implanter à Rocquencourt dans les Yvelines, une circonscription plus âgée qui collait mieux. Boulogne, c’est une ville-circonscription avec une identité unique.

Allez-vous vraiment aller jusqu’au bout ?

J’irai jusqu’au bout. Si j’avais voulu négocier, il y a longtemps que je l’aurais fait. Vous savez, j’ai été responsable de la campagne internet de Nicolas Sarkozy en 2007 : j’aurais pu avoir des propositions ailleurs. Mais je ne veux pas être député ailleurs, je veux être député de Boulogne. Je pense que je vais l’emporter : je connais bien ma ville, son réseau associatif. Et puis, avec cette histoire de parachutage de Claude Guéant, ma notoriété a été multipliée par quatre en quelques semaines. N’oubliez pas non plus que je suis le conseiller général de droite le mieux élu du département face à la gauche ! J’ai récemment déposé les statuts de mon association de financement et levé 26 000 euros en chèques de 10 euros auprès des Boulonnais. Ne pas y aller serait trahir mon engagement à leur service. Cela n’a rien à voir avec une posture personnelle ou avec l’envie de faire carrière. Si cela avait été le cas, je ne me serais pas présenté, n’aurais pas été exclu et on m’aurait nommé consul général de France à Los Angeles ou ambassadeur de France au Nicaragua…

Claude Guéant n’a donc aucune chance ?

Les Boulonnais n’apprécient pas les parachutages. L’autre jour, un de vos confrères du Monde m’a suivi pendant 10 heures. Au bout de 5 heures, il s’est étonné de n’avoir pas croisé un seul partisan de Guéant. Je lui ai juré que je ne payais pas de figurants ! (rires) Au micro-trottoir de BFM, c’est pareil : personne ne déclare qu’il votera pour le ministre de l’Intérieur. Et figurez-vous que l’investiture par l’UMP dans la circonscription du Chesnay et de Rocquencourt (la 3e des Yvelines, ndlr) où avait initialement prévu de se présenter Claude Guéant a été gelée ! En attendant qu’il change d’avis et décide finalement d’y aller ?

J’ai été élu pour la première fois à 28 ans, puis pendant 11 ans à Boulogne, 3 fois sous mon nom, ai dirigé 7 ans l’UMP boulonnaise… Alors, le coup de tampon de la Rue de Vaugirard ou le logo de l’UMP… Quand je serai élu, j’irai siéger au groupe UMP comme le sénateur Jacques Gautier dans les Hauts-de-Seine ou le sénateur Pierre Charon à Paris, élus sans investiture. Mais je serai un député de Boulogne, un député pour Boulogne. Claude Guéant veut juste être député UMP, lui.

Autres articles

4 Commentaires

  • RH , 22 Mar 2012 à 19:31 @ 19 h 31 min

    Vas-y Thierry !
    Et surtout quitte le côté obscur et rejoins le bleu pur, l’air marin… ou reste indépendant.
    En souvenir des cours de sciences nat à Charlot ;o)

  • DUR56 , 22 Mar 2012 à 20:25 @ 20 h 25 min

    En dehors du fait qu’il est d’un flatteur larmoyant quant à la paix civile qui règne à Boulogne, ce monsieur semble ignorer qu’on n’est pas Député d’un Territoire local mais de la Nation…
    Lamentable.

  • Gary Cooper , 22 Mar 2012 à 21:28 @ 21 h 28 min

    J’allais justement faire la même remarque. Justification nulle et infondée de M. Solère.

  • NRO , 25 Mar 2012 à 19:41 @ 19 h 41 min

    D’accord avec DUR56, mais c’est toujours amusant de voir un candidat divers droite battre un candidat UMP!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France