L’ONU Femmes se mêle des affaires des églises chrétiennes, pas de celles de l’islam…

En automne dernier, l’ONU Femmes a lancé une campagne de publicité montrant la bouche d’une femme barrée d’une barre de recherche Google en guise de ruban adhésif. Sur un visuel avec une femme d’origine asiatique, sont inscrits les mots “women should” (“les femmes devraient”) tandis qu’apparaissent en-dessous des propositions – paraît-il véridiques – de Google : “women should stay at home” (“Les femmes devraient rester à la maison”), “women should be slave” (“Les femmes devraient être esclaves”), “women should be in the kitchen” (“Les femmes devraient être aux fourneaux”) et… “women should not speak in church” (“Les femmes ne devraient pas prendre la parole à l’église”) :

Sur une visuel avec une femme d’origine européenne, sont tapés les mots “women cannot” (“les femmes ne peuvent pas”) avec, en dessous, les propositions de Google dont “women cannot be bishops” (“les femmes ne peuvent pas être évêques”) et “women cannot speak in church” (“les femmes ne peuvent pas parler à l’église”) :

Le visuel avec une femme musulmane portant le hidjab ou le tchador ne fait par contre apparaître aucune suggestion de Google concernant la religion musulmane :

Étrange, ne trouvez-vous pas ?

À noter que cette campagne est l’occasion, pour l’ONU Femmes, de subventionner des journaux comme le dernier semestriel MS. Magazine (hiver-printemps) qu’édite la Feminist Majority Foundation.

Articles liés

38Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • lhemeu , 22 avril 2014 @ 9 h 27 min

    L’islam à sa sortie , était un réel progrès pour les femmes , tout au moins , les femmes de cette région . La charia accorde le quart de la part d’héritage à la fille , les trois quarts au fils . ( Avant : que dalle )
    Le nombre des épouses ne doit pas excéder quatre . ( mais les concubines : nombre illimité , – quelle santé ! – ). Avant : aucun statut , aucune protection , semble-t il .
    Mais cette brillante innovation est restée bloquée au VIème siècle ….
    et ce n’était un progrès , je le répète , que pour les femmes de la région .
    Je suis toujours stupéfaite de cette mansuétude infinie envers les injustices les plus choquantes de l’Islam …. Est-ce la peur des fatwas , ou autres joyeusetés de ce genre ?

  • C.B. , 22 avril 2014 @ 10 h 28 min

    Pour faire suite aux Catherine, Agnès, Blandine, Cécile et autres évoquées par ” Creuxduloup 22 avr 2014 à 9:01″ rappelons
    -Marie, femme du peuple (qui n’hésitait pas à signaler à son fils que leurs hôtes étaient en pénurie de vin), déclarée “reine des Anges”
    -Jeanne, chef de guerre, canonisée
    -Catherine,chef politique analphabète (obtenant d’un chef d’état qu’il déplace sa capitale de plusieurs centaines de kilomètres), canonisée et docteur de l’Église (titre hautement plus sélectif que celui de Docteur Honoris Causa)
    Mais bien sûr, tout le monde sait que l’Église catholique est misogyne (pas comme la “révolution française” … qui envoyait les femmes à l’échafaud mais leur refusait le droit de vote).

  • zachée , 22 avril 2014 @ 10 h 35 min

    Et l’amour, dans tout ça?
    Ne nous éloignons pas de nos bases, de notre rocher …
    Ils n’avaient, Ils n’auront, ils n’ont aucun pouvoir qui ne leur vienne d’en haut; même pas le pouvoir de nous houspiller, alors, pour quoi?
    Aurions nous encore à grandir?

  • jejomau , 22 avril 2014 @ 11 h 10 min

    Que les femmes fassent bien ce pourquoi elles ont été crées et qu’on laisse les hommes continuer à diriger les affaires de ce monde : c’est l’homme le Chef et la tête, la femme qui doit lui obéir si l’on veut que l’Ordre régne…. Avec la Paix

  • MARIMBA , 22 avril 2014 @ 11 h 23 min

    Quand quelqu’un épouse une musulmane il lui faut se convertir, mais quand un musulman engrosse une chrétienne il engendre des petits musulmans…. Comprenne qui voudra. Ce n’est pas anodin s’il est écrit dans la Bible …. ” tu ne choisiras pas pour ton fils une fille de Canaan “. Et le pays de Canaan est aujourd’hui la fameuse bande de Gaza.
    Déjà, à cette époque ils, (les futurs musulmans) étaient catalogués comme “autres”

  • monhugo , 22 avril 2014 @ 12 h 02 min

    “Le jour où la femme musulmane brisera ses chaînes, ce sera la fin de l’islam” :
    http://www.dreuz.info/2014/04/le-jour-ou-la-femme-musulmane-brisera-ses-chaines-ce-sera-la-fin-de-lislam/
    L’islam a enchaîné la femme, car il en a peur !

  • monhugo , 22 avril 2014 @ 12 h 13 min

    Humour, “jejomau” ? Je l’espère du moins.

Les commentaires sont clôturés.