Les “birthers” repartent à l’offensive contre Barack Obama

Le 17 mai, le blog conservateur Breitbart.com a publié une brochure publié en 1991 par l’agent littéraire de Barack Obama qui explique que le futur président des États-Unis “est né au Kenya et a grandi en Indonésie et à Hawaï”. Associated Press affirmait la même chose en juin 2004, alors que Barack Obama était candidat à l’élection sénatoriale de novembre (qu’il remportera finalement avec 70% des voix). C’était avant son discours de juillet 2004 à la Convention démocrate de Boston, « The Audacity of Hope » qui le fera remarquer et connaître auprès de nombreux Démocrates et Américains. Avant son rêve fou de se présenter à la primaire du parti de l’âne puis de remporter l’élection présidentielle des États-Unis en 2008. Y être candidat nécessite en effet d’être Américain de naissance (“natural-born citizen”).

Barack Obama affirme être né à Honolulu, Hawaï, le 4 août 1961. Une copie scannée de son certificat de naissance a été diffusé sur Internet en juin 2008. Sa mère est pourtant née à Fort Leavenworth, dans le Kansas. Contrairement au père de Barack Obama, elle avait la nationalité américaine. Pour certains “birthers”, c’est insuffisant.

Articles liés