Leonarda ne viendra pas en France, affirme le Gouvernement, l’opposition doute… à raison !

Alors qu’elle pourrait être naturalisée croate, et donc circuler librement dans l’espace Schengen, la famille de Léonarda « n’a rien à faire en France » a estimé Manuel Valls mercredi sur I>Télé. « Elle ne viendra pas en France » a poursuivi le Premier ministre depuis Barcelone.

Des propos qui rejoignent ceux tenus mercredi sur France Info par Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, pour qui « on ne peut pas faire des fraudes à la nationalité. À partir du moment où il y a tentative de fraude, la réponse sera non. C’est un non-événement. » Le Gouvernement le sait : manifester le moindre soutien à Léonarda équivaut à donner sur un plateau des points précieux supplémentaires à Marine Le Pen au scrutin des élections européennes de cette fin de semaine.

Laurent Wauquiez, qui milite depuis peu pour « changer » l’Europe, n’a toutefois pas été convaincu : « s’ils (les Dibrani, ndlr) passent par la Serbie, ce qui est apparemment une de leurs tentatives, ils pourront effectivement entrer à l’intérieur de l’Union européennes. Pourquoi ? Parce qu’on a bénéficié d’accords qui permettent d’exonérer de visas. » Ces « accords de partenariat entre la Serbie et l’Union européenne, qui ont été négociés à la majorité négociée. C’est-à-dire que même sans l’accord de la France, de tels accords d’exonération de visas ont pu être imposés (…) Schengen ne marche pas, la politique européenne de l’immigration ne marche pas. »

Florian Philippot n’est pas plus rassuré et fait porter le chapeau à toute la classe politique : « C’est impossible (d’empêcher le retour en France de Leonarda, ndlr), ce sont les règles de l’Union européenne. Leonarda peut dire un grand merci à Nicolas Sarkozy, elle peut lui faire un gros bisous, elle peut lui demander d’être son parrain », ironise-t-il sur RMC. En effet, « soit elle passe par la Croatie, membre de l’Union européenne depuis 2013 du fait du soutien de Nicolas Sarkozy à l’adhésion de la Croatie, soit elle passe par la Serbie en nous expliquant que, effectivement, depuis 2009, quand vous venez de la Serbie vers Schengen, eh bien vous n’avez plus besoin de visas (…) à cause d’un accord négocié sous le mandat de Nicolas Sarkozy. »

Articles liés

26Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10

Les commentaires sont clôturés.