Pierre Yves Rougeyron : Curée de campagne 8

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 22 mai 2017 @ 10 h 59 min

    Un Bobo Baba Babouche Blanc (B-4)
    qui assume mal sa propre polysexualité de fustré pas fûté
    se fait remettre en place par un vieux renard, ici le F* Bauer
    qui lui a enfin ouvert les yeux sur la nature du PB.

    Bauer pose la question qui tue:
    ——————————————————————–
    En quoi les méchants pompiers,les méchants postiers, les méchants ambulanciers
    pourraient ils constituer une menace ou une insulte pour les gentilles racailles.?

    Le Bobo baba ne sait plus trop quoi répondre à la fin et se prend les pieds dans le tapis.

    https://www.youtube.com/watch?v=-QYOCnhcW8c

  • Charles , 22 mai 2017 @ 12 h 14 min

    A compter du point de 11.20 face a Antipathique Apathie, Marine excellente explique
    que le dossier de l’euro rigide, dossier à la fois très technique
    et stratégique “lourd” ne pouvait pas être un sujet de législative.
    En revanche, le FN souhaite que un débat formel et documenté ait lieu sur le sujet.

    Les autres essaient de ne pas comprendre la nuance entre
    le principe de lancer un débat et le principe du changement de monnaie.
    le changement de monnaie effraye à juste titre les électeurs “modérés”,
    donc ce n’est pas le sujet du jour.
    Le sujet c’est simplement le droit de lancer un débat.

    https://www.youtube.com/watch?v=aezxjB_xJV4

  • Charles , 22 mai 2017 @ 12 h 41 min

    Hélas, Marine ne veut toujours pas utiliser la formule “euro-rigide”
    au lieu de la formule “euro flexible”.

    Il ne faut plus dire “nous voulons sortir de l’euro”, il faut dire
    “nous voulons étudier les conditions d’une transition vers l’euro flexible”.

    Si les Allemands refusent d’introduire une forme de flexibilité dans l’euro actuel
    alors il faudra étudier un plan B, en coordination avec les 4 voisins du sud,
    soit le groupe des 5 pays latins du sud (GRESPIF), confrontés à des problèmes
    de plus en plus proches.
    Ceci implique une vraie réflexion sur la notion de “confédération des nations libres”
    qui pourrait être amorcée au moins par deux pays du sud (exemple France & Italie)
    ce qui entraînerait, de suite, le soutien des 3 autres voisins du sud.

    Ne ne plus dénoncer le projet de “armée européenne ” mais d’ “armée européiste”
    Ne plus dénoncer le projet de “défense européenne” mais de “défense européiste”
    Ne plus dénoncer le projet de “fédéralisme européen” mais de “fédéralisme européiste”

Les commentaires sont clôturés.