Totalitaire : Un sociologue demande l’instauration d’un permis d’être parent obligatoire

Il s’appelle Julien Billion, est un sociologue nourri par l’État et semble prêt à tout pour qu’on parle de lui. Dans un papier publié sur “Le Plus” du NouvelObs.com, il réclame à François Hollande l’instauration d’un “permis pour être parent” accordé par l’État et “obligatoire”. Objectif : “inculquer les fondamentaux sur les besoins, la psychologie, les droits de l’enfant et de développer les compétences éducatives des parents” car “peu importe l’orientation sexuelle (sic), être parent n’est pas inné et nécessite un savoir-être, un savoir-faire, une performance pour l’intérêt de l’enfant”. N’y voyez rien de totalitaire, il s’agit simplement, assure-t-il, de “soulager les parents de leurs angoisses” : “Les parents pourraient rencontrer des experts, échanger en toute liberté avec d’autres parents, partager leur quotidien, leurs expériences, leur savoir, leur bonheur d’être parent. Ceux qui le sont pour la première fois pourraient bénéficier de conseils de parents plus expérimentés.” Accessoirement, “la formation serait enfin un moyen de repérer les parents dangereux envers leurs enfants. Les parents en souffrance pourraient être accompagnés précocement dans leur rôle.” Des fois, par exemple, que les parents seraient opposés au relativisme ambiant ou à la dénaturation du mariage… Évidemment, cette “formation” serait “obligatoire” : “des rendez-vous avec des psychiatres, des psychologues, des éducateurs, d’autres parents seraient imposés” car “l’avenir de nos enfants en dépend”. Rappelons dans ces colonnes que la famille et le mariage n’ont pas attendu l’État pour exister, qu’ils ne lui doivent rien si ce ne sont des ennuis : en effet, depuis que l’État providence intervient, prétendant même s’y substituer, ces institutions rencontrent des problèmes. En 2013, l’État a de facto décidé d’instaurer le droit à l’enfant. Vu les dérives affreuses qui en découleront, dans quelques années, il aura une bonne raison d’imposer cette formation. À moins que d’ici-là, les Français n’ouvrent les yeux sur l’État providence et sur sa capacité à créer dans la population des besoins de mesures liberticides et, plus généralement, à la rendre docile grâce aux aides reçues !

Photo : Blanca Lanaspa/FLICKR/CC.

Autres articles

146 Commentaires

  • Eibon , 22 Juin 2013 à 12:14 @ 12 h 14 min

    C’est vrai que les français en général ne sont que des enfants incapable de prendre les bonne décision pour eux même heureusement que l’Etat-Maman est là !

  • david , 22 Juin 2013 à 12:32 @ 12 h 32 min

    Ils vont finir par interdire aux couples hétérosexuels d’avoir des enfants pour que ces derniers échappent à ce conditionnement intolérable !

  • Robert , 22 Juin 2013 à 12:47 @ 12 h 47 min

    Réclamation déjà émise par la fanatique qui a fondé le Planning Familial, Margaret Sanger, comme l’euthanasie des handicapés et la stérilisation des pauvres. Jamais le Planning n’a renié ou rejeté ces revendications de leur fondatrice.

  • mario , 22 Juin 2013 à 12:59 @ 12 h 59 min

    Et çà se dit sociologue ?! Je sais bien que la sociologie n’est pas une science mais quand même, un peu de sérieux !
    Allez on va aider ce demeuré: et pourquoi pas instaurer un permis à points à ce moment-là ?! Points qu’on pourrait ensuite récupérer en faisant payer biensûr encore une fois le pauvre larbin de français !
    Quand y’a moyen de faire de l’argent, ils sont toujours là, enfin je ne citerai pas de communauté en particulier…

    Quant à devenir parent, oui çà s’apprend, sur le tas en général, car on ne peut pas dire qu’en amont, c’est-à-dire lors de nos jeunes années à l’Éducation Nationale (entreprise maçonnique), on nous apprenne à devenir à être parent, et encore moins des citoyens ! Et c’est fait pour camarade !
    Pour preuve : c’est bien Vincent Peilhon (franc-maçon) qui veut instaurer des cours d’éducation sexuelle à nos enfants de 6 ans ?!

    Il faudrait peut-être redéfinir le sens du mot “progrès” chez certains de nos “dirigeants”… ou carrément les virer on gagnerait du temps !

  • Câlinou , 22 Juin 2013 à 13:19 @ 13 h 19 min

    Bonne ironie, mais dire ” Etat-Maman ” , c’est sexué et genré.

  • Républicain non aliéné , 22 Juin 2013 à 13:24 @ 13 h 24 min

    Et c’est ce genre de personnage qui nous pond les aberrations de type “études de genre” !

    Si l’on en arrive là c’est avant tout parce que le citoyen français, infantilisé à l’extrême, doit décrocher un permis pour tout et n’importe quoi. Ne pas oublier que le bannissement de la violence contribue à cette infantilisation : le citoyen devenu une sorte d’enfant un peu turbulent à surveiller et conditionner dès la naissance.

    D’ailleurs le citoyen français de base est un mouton, une cible vivante qui ne sait pas se défendre (aucun permis d’arme, aucune formation militaire quelconque, rien, castration légale oblige), qui ne connait pas l’histoire de son pays (comment expliquer autrement le laisser faire à l’égard du régime actuel ?), qui bientôt ne saura plus conduire (permis aux tarifs prohibitifs, examens impossibles, élèves vaches à lait), à qui le régime compte retirer les enfants dès le plus jeune âge (scolarité altérée, nivelée vers le bas et obligatoire à partir de deux ans). Enregistrement génétique dès la naissance, systématique devant les juridictions y compris pour des faits mineurs. C’est tout juste si l’on ne tatoue pas la bête dès la sortie du bedon maternel !

    En comparaison les américains et leur big brother sont des citoyens libres et nous des esclaves ! ! !

    Et maintenant ça ! Ce qui hier semblait relever de la plus pessimiste des histoires de science-fiction se concrétise aujourd’hui dans la folie furieuse de ces sociologues.

  • hector galb. , 22 Juin 2013 à 13:37 @ 13 h 37 min

    Il ne faudra pas oublier de fermer 90% des facs de sociologie (qui ne produisent que des chômeurs et ds tarés subventionnés)

Les commentaires sont fermés.