Totalitaire : Un sociologue demande l’instauration d’un permis d’être parent obligatoire

Il s’appelle Julien Billion, est un sociologue nourri par l’État et semble prêt à tout pour qu’on parle de lui. Dans un papier publié sur « Le Plus » du NouvelObs.com, il réclame à François Hollande l’instauration d’un « permis pour être parent » accordé par l’État et « obligatoire ». Objectif : « inculquer les fondamentaux sur les besoins, la psychologie, les droits de l’enfant et de développer les compétences éducatives des parents » car « peu importe l’orientation sexuelle (sic), être parent n’est pas inné et nécessite un savoir-être, un savoir-faire, une performance pour l’intérêt de l’enfant ». N’y voyez rien de totalitaire, il s’agit simplement, assure-t-il, de « soulager les parents de leurs angoisses » : « Les parents pourraient rencontrer des experts, échanger en toute liberté avec d’autres parents, partager leur quotidien, leurs expériences, leur savoir, leur bonheur d’être parent. Ceux qui le sont pour la première fois pourraient bénéficier de conseils de parents plus expérimentés. » Accessoirement, « la formation serait enfin un moyen de repérer les parents dangereux envers leurs enfants. Les parents en souffrance pourraient être accompagnés précocement dans leur rôle. » Des fois, par exemple, que les parents seraient opposés au relativisme ambiant ou à la dénaturation du mariage… Évidemment, cette « formation » serait « obligatoire » : « des rendez-vous avec des psychiatres, des psychologues, des éducateurs, d’autres parents seraient imposés » car « l’avenir de nos enfants en dépend ». Rappelons dans ces colonnes que la famille et le mariage n’ont pas attendu l’État pour exister, qu’ils ne lui doivent rien si ce ne sont des ennuis : en effet, depuis que l’État providence intervient, prétendant même s’y substituer, ces institutions rencontrent des problèmes. En 2013, l’État a de facto décidé d’instaurer le droit à l’enfant. Vu les dérives affreuses qui en découleront, dans quelques années, il aura une bonne raison d’imposer cette formation. À moins que d’ici-là, les Français n’ouvrent les yeux sur l’État providence et sur sa capacité à créer dans la population des besoins de mesures liberticides et, plus généralement, à la rendre docile grâce aux aides reçues !

Photo : Blanca Lanaspa/FLICKR/CC.

Articles liés

146Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Câlinou , 22 juin 2013 @ 13 h 58 min

    Tous les cinglés comme Julien Billion ne sont pas enfermés alors que des dizaines de milliers de Français chaque année sont enfermés et drogués au motif psychiatrique comme le dit Robert-Bertrand Righi le 20 6 à 8 h 36 sur ce site en réponse à l’article de Guillaune de Tanoärn.

  • Tintin , 22 juin 2013 @ 14 h 44 min

    Choses vues et entendues dans un café parisien fortuitement :

    « Il faut le buter » disait un client au comptoir en parlant de Hollande.
    « Une truelle dans la tarte et c’est réglé » lui répondit un autre client sur le comptoir.
    « A la santé du buté » répondit le barman en servant un verre.

    Faut-il procéder à l’élimination physique du président, semble penser une partie du peuple ?

    Qu’en pensez-vous ?

  • Trucker , 22 juin 2013 @ 14 h 46 min

    On ne saura jamais qui a inventer la connerie humaine, mais il était probablement sociologue !

  • Nico co , 22 juin 2013 @ 14 h 58 min

    Je souscris à votre commentaire car vous soulignez admirablement la convergence entre la féminisation de notre société et le totalitarisme de l’État .

  • joud , 22 juin 2013 @ 14 h 59 min

    Allendé non plus dans son mémoire de Doctorat et pendant qu’il était ministre de la santé.

  • Nico co , 22 juin 2013 @ 15 h 01 min

    Je suis fan de votre commentaire.

  • Daniel , 22 juin 2013 @ 15 h 03 min

    Le permis d’être parent, cela existe déjà en Chine. On a le droit à un seul enfant, mais pour en avoir 2 ou 3, il faut payer des taxes au gouvernement chinois, avoir un poste haut placé et avoir sa carte au parti communiste.

    Les facs de sociologie, de sciences humaines, d’économie et de droit, ne servent à rien pour la plupart du temps, hormis créer des générations de futurs chômeurs, qui lorsque ces derniers font leurs études, ne viennent pas gonfler les statistiques du chômage. Certains font des thèses pour essayer de décrocher un poste académique ou dans le secteur public de la recherche. Et la plupart du temps ces mêmes personnes nous servent des théories à la con qui ne collent pas du tout avec la réalité économique et sociale.

    Inciter les gens à faire des études scientifiques et technologiques, qui sont porteuses d’emploi. j’ai vu en France pas mal de master 2 (droit, sciences éco, sociologie, psycho, langues étrangères) galérer pour trouver un poste convenablement rémunéré, à hauteur de leur formation. En informatique, réseaux ou développement, les recherches d’emploi sont plus fructueuses.

    Par ailleurs, même le permis de conduire est une arnaque e France, surtout avec le système de points, de stages de conduite, et notamment les heures que de nombreuses écoles font abusivement chiffrées. Même en sachant parfaitement conduire, et en ayant l’expérience des réflexes fondamentaux de base, aucune école ne vous ferra passer l’examen sans les 20 heures minimum de conduite, et aussi le temps d’attente pour passer l’examen. Un ancien moniteur d’auto école à la retraite m’ayant même témoigné que ce système est une gigantesque arnaque, et que le permis de conduire, avant tout permis d’accéder parfois à un travail, devrait être enseigné au lycée.

    Apprendre à des parents des conseils pour les aider, mais de là à en faire un permis, c’est du délire. Et puis sur quels fondements reposeraient ces formations ? Déjà que l’éducation nationale est en net déclin, connaissant certaines personnes travaillant dans l’éducation nationale et leurs troubles de la personnalité, ou leurs faiblesses d’esprit, je les verrais mal essayer de me donner des conseils sur l’attitude à avoir pour élever des enfants, d’autant plus que ces gens n’ont pas d’enfants et seraient pas capables eux mêmes de les élever !

Les commentaires sont clôturés.