Réflexions sur l’exclusion de Jean-Marie le Pen : la faute de Marine

D’abord ce qui suit :

1° J’ai désapprouvé les regrettables réitérations par Jean-Marie le Pen d’un « détail » qui n’en fut pas un et je pouvais comprendre l’irritation de celle à qui il a transmis sa succession politique.

2° Je ne puis guère regarder la manière dont on vient de l’éjecter du Front National sans me souvenir des conditions de ma propre éviction en 2004 par le secrétaire général du parti, Louis Aliot. Voyant bien que si j’avais été le premier sur la liste des « indésirables », je n’allais pas être le dernier, je qualifiais alors Louis, auquel je n’avais jusque-là, dans notre région de Toulouse, jamais témoigné que de l’amitié, du sobriquet de « Loulou la purge ».

Sans le moindre esprit de vindicte, je ne puis que me rappeler aujourd’hui à des seules fins d’explication analogique, que Jean-Marie le Pen m’avait alors déçu en faisant semblant de croire au prétexte invoqué par Louis Aliot pour m’exclure du FN, celui d’un retard de cotisation, ce que démentait tout bonnement la date de ma carte d’adhérent…

Jean-Marie le Pen d’abord, et plus tristement encore son avocat qui avait été aussi le mien, Wallerand de Saint-Just, me refusèrent de pouvoir m’exprimer devant les instances d’arbitrage et de discipline du FN. Wallerand de Saint-Just savait il est vrai fort bien que si je suis toujours prêt à batailler judiciairement contre les ennemis de notre patrie et de nos valeurs sacrées, je n’aurais pas eu le cœur de le faire contre le mouvement auquel je me suis longtemps consacré et encore moins contre son président.

Je regarde aujourd’hui le déroulement de sa propre élimination du parti dont il a été, lui, pendant quarante ans, le créateur et le chef. Elle se fait au mépris de toute piété filiale par sa fille après qu’il lui en ait transmis l’héritage. Je trouve cela indigne.

Marine le Pen aurait pu en effet simplement et dignement exprimer sa ferme opposition aux regrettables déclarations renouvelées de son père, marteler qu’elles n’engageaient nullement le Front National. Cela lui aurait évité de perpétrer un parricide politicien qui demeurera sur elle, quel que soit son avenir, comme une tâche indélébile. Et le fait d’avoir fait exécuter son père en se gardant, avec M. Philippot, d’être présente à l’hallali, ajoute à la misère du procédé.

Comment Marine, qui fut avocate et qui n’est pas sans intelligence, a-t-elle pu concocter d’envelopper son acte sous les apparences d’un pseudo-procès de la pseudo-justice d’un bureau d’excécution servile ? Et comment l’avocat qui fut longtemps celui de Jean-Marie le Pen a-t-il pu se préter à cette sorte de jeu de rôle ? Triste spectacle d’une imitation heureusement non sanglante des us et coutumes judiciairement expéditives des régimes totalitaires nazis ou communistes.

Aussi, l’élimination sans élégance du père se retourne-t-elle déjà, inéluctablement, contre la fille. Égarée par sa passion, coûte que coûte, du pouvoir, Marine le Pen n’a pas maîtrisé sa pulsion d’en finir avec celui contre lequel elle est d’autant plus rageuse qu’elle lui doit tout : sa naissance, son nom, son héritage, sa carrière politique, et même un fascinant mimétisme dans ses modes d’expression et sa gestuelle.

Toujours est-il que finalement c’est Jean-Marie le Pen qui est victimisé et Marine le Pen qui est flétrie. Notre conviction, c’est que dans l’électorat du FN et bien au-delà dans le peuple français, ils sont encore nombreux ceux qui pensent ou sentent qu’il y a des choses qui ne se font pas.

Autres articles

51 Commentaires

  • le réel , 22 août 2015 @ 13 h 28 min

    MLP me fait pensé à ces familles qui mettent leurs parents dans des maisons de retraites le plus tôt possible!
    JMLP n’est pas comme écrit plus haut “vieux et dégénéré” mais celui qui écrit cela est foncièrement mauvais; un pro euthanasie peut-être?

    il suffisait de dire que les paroles de JMLP n’engageait pas le FN!
    je crois surtout que MLP n’a pas digéré la déception des départementales et elle avait besoin d’un coupable!

  • dissident , 22 août 2015 @ 16 h 36 min

    Bainville, vous etes dans le fond du probleme, je dirais que sur le fond c est a dire derive de gauche du fn L e Pen pere a raison, mais sur la forme, l opportunite de tout ceci, c est autre chose, je ne parle pas du Marechal qui pour moi petit fils de poilu decore au feu par la main du Marechal est revulse par le proces constant qui est fait a ce dernier, mais certaines déclarations attaques ad hominem, alors que dans le meme front on devrait se respecter un minimum, Le Pen pere acceptait il des critiques lui meme du temps du vrai front avec Megret Vial L e Gallou et autres personnes de grande qualite virees sans menagement, ce qui me trouble comme vous, ce sont des déclarations qui arrivent toujours “au bon moment” pour le systeme, en 1998 l ineffable Barre avait parle de “divine surprise” suite aux paroles de JMLP a Munich, comme vous dites nous ignorons certaines choses, le pouvoir a des moyens de pression enorme, le systeme est en train d assassiner l Europe avec l arrivee de millions d allogènes, regardez ce que fait Merkel, ce Chirac en jupons et défendons nous avec nos moyens

  • Droal , 22 août 2015 @ 18 h 02 min

    Les plus anciens savent que le FN est une “créature” de François Mitterrand qui – en son temps – lui donna accès aux médias pour diviser “la droite”. Nombre de patriotes ont voté au moins une fois pour le FN.

    Ce qui uni François Mitterrand (celui qui a fait triompher la génération de 68) et “l’extrême droite”, c’est la haine de De Gaulle et de tout ce qu’il représente.

    Le “point de détail” arcbouté contre sa fille & l’homosexuel gaulliste n’en finissent plus de perdre la deuxième guerre mondiale.

    Maintenant, la boucle est bouclée.

  • JC , 22 août 2015 @ 18 h 03 min

    Certains n’ont pas attendu de passer le cap(2006) de la vieillesse pour être victime d’un naufrage.

    Jean-Marie Le Pen possède des qualités que ne possèdent pas Marine : Le courage, la culture (surtout la culture !!!), c’est un visionnaire….

  • dissident , 22 août 2015 @ 18 h 27 min

    LE FN n est PAS une creature de Mitterrand mais UNE CONSEQUENCE de la politique de Mitterrand, ce n est pas la meme chose, politique de 81 83, fin de l expulsion des clandestins, des délinquants etrangers, liberation des membres d action directe, laxisme penal, relance de l immigration maghrebine, manipulation des masses avec le concept de “l antiracisme’, blocage des salaires dans le secteur prive, fin de l echelle mobile des salaires, imposition des primes de licenciement, creation du forfait hospitalier, vous en vulez encore des mesures de “gauche” ? J EN AI encore sous le coude, CA CE SONT DES FAITS pas des élucubrations chiraquistes “le fn creation du miteux et des medias etc”

  • tapautour , 22 août 2015 @ 22 h 40 min

    JMLP a raté sa sortie ; c’était le combat de trop !

  • peripathos , 22 août 2015 @ 22 h 58 min

    La marinouille née “lepen”

    A commis la faute majeure et impardonnable , la faute , le péché , de trahison et de reniement non pas seulement de son père, comme le répète quelques bonnes âmes, mais d’une résistance à une nouvelle tyrannie et à la pensée officielle “laique et obligatoire ” , nouveau visage de l’antique tyrannie mais avec les moyens techniques modernes .

    Alors qu’il y avait une belle’occasion d’une mise au point articulée, pertinente et intelligente avec une critique partielle des propos de jmlp mais aussi une critique sans concession du politiquement correct , la marine à donné à ceux qui détruisent méthodiquement la France , le signal de la reddition …..
    Les hyènes ricanantes ne la lâcheront pas jusqu’à ce qu’elle rende complètement les armes sans conditions.
    Soit elle est stupide , soit elle est vendue et complice !

    Peu importe les fautes et erreurs, nombreuses, de jmlp . Comme aiment , d’ailleurs , à le rappeler les mignons de la marinouille, jmlp n’est plus aux commandes . Les gentils pom-pom boys en tutus et bâtons de majorettes , ne sont pas à une contradiction près puisque c’est le même jmlp qui aurait toujours eu tout faux qui a pourtant servi le fn sur un plateau à madame aliot-philipot ….. Il faudrait savoir ! Un peu de cohérence. ….. si possible.

    Enfin pour remettre les choses dans le contexte, c’est à dire dans la réalité, l’éviction de jmlp n’est qu’un moment très éloquent d’une épuration systématique et massive accompagné d’un discours de plus en plus timoré, voir d’un silence assourdissant dans une actualité de plus en plus anxiogène et brûlante .

    Marine lepen-aliot qui joue la diva , qui n’a certes pas le courage de son père , n’inspire pas confiance c’est le moins que l’on puisse dire .
    On en oublierait presque philipot , fan de ce faux dèche de Tsipras et dont les convictions philosophiques et morales laissent songeur

Les commentaires sont fermés.