Réflexions sur l’exclusion de Jean-Marie le Pen : la faute de Marine

D’abord ce qui suit :

1° J’ai désapprouvé les regrettables réitérations par Jean-Marie le Pen d’un « détail » qui n’en fut pas un et je pouvais comprendre l’irritation de celle à qui il a transmis sa succession politique.

2° Je ne puis guère regarder la manière dont on vient de l’éjecter du Front National sans me souvenir des conditions de ma propre éviction en 2004 par le secrétaire général du parti, Louis Aliot. Voyant bien que si j’avais été le premier sur la liste des « indésirables », je n’allais pas être le dernier, je qualifiais alors Louis, auquel je n’avais jusque-là, dans notre région de Toulouse, jamais témoigné que de l’amitié, du sobriquet de « Loulou la purge ».

Sans le moindre esprit de vindicte, je ne puis que me rappeler aujourd’hui à des seules fins d’explication analogique, que Jean-Marie le Pen m’avait alors déçu en faisant semblant de croire au prétexte invoqué par Louis Aliot pour m’exclure du FN, celui d’un retard de cotisation, ce que démentait tout bonnement la date de ma carte d’adhérent…

Jean-Marie le Pen d’abord, et plus tristement encore son avocat qui avait été aussi le mien, Wallerand de Saint-Just, me refusèrent de pouvoir m’exprimer devant les instances d’arbitrage et de discipline du FN. Wallerand de Saint-Just savait il est vrai fort bien que si je suis toujours prêt à batailler judiciairement contre les ennemis de notre patrie et de nos valeurs sacrées, je n’aurais pas eu le cœur de le faire contre le mouvement auquel je me suis longtemps consacré et encore moins contre son président.

Je regarde aujourd’hui le déroulement de sa propre élimination du parti dont il a été, lui, pendant quarante ans, le créateur et le chef. Elle se fait au mépris de toute piété filiale par sa fille après qu’il lui en ait transmis l’héritage. Je trouve cela indigne.

Marine le Pen aurait pu en effet simplement et dignement exprimer sa ferme opposition aux regrettables déclarations renouvelées de son père, marteler qu’elles n’engageaient nullement le Front National. Cela lui aurait évité de perpétrer un parricide politicien qui demeurera sur elle, quel que soit son avenir, comme une tâche indélébile. Et le fait d’avoir fait exécuter son père en se gardant, avec M. Philippot, d’être présente à l’hallali, ajoute à la misère du procédé.

Comment Marine, qui fut avocate et qui n’est pas sans intelligence, a-t-elle pu concocter d’envelopper son acte sous les apparences d’un pseudo-procès de la pseudo-justice d’un bureau d’excécution servile ? Et comment l’avocat qui fut longtemps celui de Jean-Marie le Pen a-t-il pu se préter à cette sorte de jeu de rôle ? Triste spectacle d’une imitation heureusement non sanglante des us et coutumes judiciairement expéditives des régimes totalitaires nazis ou communistes.

Aussi, l’élimination sans élégance du père se retourne-t-elle déjà, inéluctablement, contre la fille. Égarée par sa passion, coûte que coûte, du pouvoir, Marine le Pen n’a pas maîtrisé sa pulsion d’en finir avec celui contre lequel elle est d’autant plus rageuse qu’elle lui doit tout : sa naissance, son nom, son héritage, sa carrière politique, et même un fascinant mimétisme dans ses modes d’expression et sa gestuelle.

Toujours est-il que finalement c’est Jean-Marie le Pen qui est victimisé et Marine le Pen qui est flétrie. Notre conviction, c’est que dans l’électorat du FN et bien au-delà dans le peuple français, ils sont encore nombreux ceux qui pensent ou sentent qu’il y a des choses qui ne se font pas.

Articles liés

51Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Guy Marquais , 23 août 2015 @ 8 h 20 min

    Jean Marie défend la vérité,des idées et une civilisation. Marine prépare une une gouvernance, sinon un gouvernement …. différence de projet entraîne différence de moyens et de comportement. Mais il eut été préférable que tout ça se discute calmement ….à “Saint Cloud”

  • centurion41 , 23 août 2015 @ 8 h 28 min

    attendez de vieillir pour répéter de telles sottises! l’honneur n’est pas forcément du coté des chiens qui aboient!

  • peripathos , 23 août 2015 @ 8 h 53 min

    C’EST ça “bon Guy Marqais”

    Comme soudainement, devant le rappel de la réalité de marine and co , comme tout les petits dialecticiens faux-cul du néo fn , vous voilà presque philosophe, j’ai bien dit presque.

    Disons qu’en langue de bois ou en rhétorique cela veut dire que marine aliot philipot fait de la politique as usual. …. Merci mais ça n’est pas la peine ! On a déjà ça en rayon . On en a même déjà plein , on en crève, on nous en gave .
    Si la marine trouve que y’a bon la politique, le fromage et la gamelle. ….. Elle est inintéressante !
    CQFD

  • Luc Ravary , 23 août 2015 @ 9 h 08 min

    C’est extrêmement désagréable comme commentaire.

    On peut facilement dire que M. Philouppot est aussi un dégénéré, jeune. Quant à Marine que c’est une poissonnière qui n’a fait qu’hériter du FN. Et que les deux et les mignons de l’ancien chevénementiste ne sont guère malins même s’ils sont moins vieux que le père Le Pen : ils ont déjà perdu 3 fois en justice et ne font que nourrir la controverse. Mais par charité je ne le dirai pas.

  • Marie Genko , 23 août 2015 @ 9 h 51 min

    @Peripathos,

    Votre attaque ad hominem contre MLP et Philipot ne sont pas du tout convaincantes, ni même à votre honneur.
    Les politiciens sont libres dans leur vie privée, à condition que leurs mœurs n’aient pas un impact sur le programme politique de leur parti !
    Si Florian Philipot s’engage à supprimer l’enseignement du “GENDER” dans nos écoles, je voterai pour lui sans hésiter un instant.

  • Paul-Emic , 23 août 2015 @ 9 h 57 min

    A lire tous ces commentaires généralement très agressifs envers Marine Le Pen, force est de constater que JMLP est en train de remplir la dernière mission que lui a imparti le système : briser l’élan du FN au portes d’un éventuel succès aux présidentielles.
    Une “bavure” de plus au moment opportun, comme d’habitude.

    De toute façon et cela la plupart des commentateurs semblent l’oublier, en réitérant son histoire de détail de l’histoire sur un grand media, il avait décider de plomber la marche en avant du FN. Sans réaction de Marine on ne parlerait que de cela aujourd’hui. Les medias ont changé de portage, pas d’objectif. Dommage que la plupart des gens de droite ne semblent pas voir plus loin que le bout de leur nez … comme d’habitude malheureusement.

  • Marino , 23 août 2015 @ 10 h 01 min

    En France, nos préoccupations principales, majeures, quotidiennes – et cela depuis plusieurs semaines -, pour l’ensemble de nos médias qui se mobilisent et occupent l’antenne et les unes des quotidiens, ce sont les tribulations d’un vieillard et de sa fille,

    OUF ! depuis hier on nous parle d’un carnage évité dans le Thalys:

    un Marocain de 26 ans, armé d’un fusil d’assaut kalachnikov avec neuf chargeurs, d’un pistolet automatique Luger et d’un cutter, ouvre le feu dans le train à grande vitesse Thalys 9364 qui relie Amsterdam à Paris, peu après le passage du convoi en France, à Oignies (Pas-de-Calais).

    Et l’Elysée fait savoir que François Hollande recevra lundi à 9h « les citoyens américains, français et britannique » qui ont permis d’éviter un carnage.

Les commentaires sont clôturés.