Quand Gonzague défend le libéralisme

Dans un récent défi (vendre des sujets bidons pour le bac ») filmé en caméra cachée, l’amuseur public Gonzague affirme à un élève de Terminale ES d’un lycée parisien que le sujet du bac sera une “dissertation [s’inspirant] des thèses de Keynes et de Hayes (Hayek, Hayes étant un chanteur, un compositeur et un acteur américain, ndlr)” à partir de l’énoncé suivant : “Julien a 3 euros dans son porte-monnaie. Sachant qu’une baguette de pain coûte un euro, combien de baguettes de pain peut-il acheter avec ses économies”. Commentaire de l’étudiant : “C’est chelou (louche, ndlr), comme sujet !”. Et Gonzague d’enchaîner avec ce petit conseil orienté : “donc en fait, avec Adam Smith, le prix de la baguette reste pareil puisque c’est du néolibéralisme. Par contre avec Keynes, comme il y a intervention de l’Etat, ça coûte plus cher… »

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France