Fillon, et après ?

Fillon, et après ?

 

Fillon et Poutine

François Fillon sera élu, n’en doutons pas. Le front Républicain saura mettre un terme, une fois de plus, à la candidature d’une candidate dite « anti-républicaine ». Qu’Alain Juppé ait décidé d’affronter un second tour montre non pas sa pugnacité mais bien un ego démesuré et son irrespect envers le verdict populaire.

Donc, François Fillon va succéder en mai prochain à un autre François. Que fera-t-il pour redresser la France. Un quinquennat sera-il suffisant pour réparer cinq années de hollandisme destructeur ? Aura-t-il le courage de revenir sur des dizaines de lois votées par une majorité socialiste et qui ont, en 5ans, bouleversé le paysage économique et sociétal de la France ?

Quelle va être son attitude envers l’Islam et ce que Saint Thomas d’Aquin appellait ‘La Loi des maures » pour bien indiquer que ce n’était pas une religion mais bien un code civil.

Va-t-il proposer au futur Parlement d’abolir ou de réviser les Lois Taubira, d’abroger les lois liberticides Gayssot et Gayssot Fabius, celles interdisant toute critique de l’islam, les lois Rossignol encourageant l’avortement et interdisant toute propagande invitant les femmes à accoucher. Et les lois Touraine ? Quel Premier Ministre va se proposer de reprendre les quelques 400 lois votées sous Hollande, et dont la plupart vont à l’encontre du programme publié par Les Républicains et par Fillon lui-même ? Quid de ces lobbys dévastateurs que sont les LGBT, CCIF qui lutte contre une supposée islamophobie que son président ne fait qu’encourager. Comment refondera-t-il l’Education Nationale qui sous Najat Vallaud Balkacem s’est effondrée.

“François Fillon a six mois pour nous convaincre d’entériner le vote du 20 novembre.”

Va-t-il reprendre quelques bonnes propositions émises par ses concurrents de la Primaire ? Celles concernant le numérique de NKM, celle sur le port d’uniforme et du salut au drapeau dans nos écoles de Copé, celle de Poisson sur la politique à mener au Moyen-Orient , celle de supprimer l’ISF de Le Maire et de la plupart des candidats, celle de Sarkozy de ne pas taxer les héritages en dessous de 400.000 euros, celle de Juppé d’alléger l’impôt sur le revenu ?

Quant au droit du sol François Fillon est, hélas, d’accord avec son adversaire : tous deux sont opposés au droit du sang alors que le droit du sol a largement participé à la destruction de l’identité française depuis plus d’un siècle. Mais quid alors de ces banlieues qui s’islamisent à tout va faisant émigrer les autochtones vers des terres moins communautaires ? Quid de la liberté de porter le voile à l’école et de populariser ainsi la pratique de l’islam sur laquelle il ne veut pas prendre position. Va-t-il supprimer le regroupement familial, l’une des causes majeures de nos problèmes démographiques, sécuritaires et sociétaux.

Mais aussi et peut-être même surtout comment réussira-t-il à faire repartir l’industrie et l’économie ?

Va-t-il pouvoir mettre en place, sans déclencher des émeutes, son programme d’économie de 110 milliards d’euros sur les finances publiques ? Il promet d’alléger les charges des entreprises et baisser l’impôt sur les sociétés de 25%. Le plein emploi en 5 ans est-il possible ? Comment pourra-t-il tenir sa promesse de refaire de la France la première économie européenne avant 2026 ?

Sur la politique étrangère, il fera de l’anti-Juppé : reprendre langue avec les russes, les aider à éradiquer, en Syrie, les djihadistes et les barbares de l’État Islamique. Il maintiendra Assad tant qu’un concordat politique n’aura pas été trouvé afin de sauver les Chrétiens d’Orient. Il souhaite aussi retrouver pour la France une certaine souveraineté au sein de l’Europe.

François Fillon a six mois pour nous convaincre d’entériner le vote du 20 novembre.

Floris de Bonneville

Autres articles

3 Commentaires

  • Pascal , 22 novembre 2016 @ 14 h 22 min

    La loi des Maures n’est pas qu’un code civil, elle est aussi un code pénal, un recueil de jurisprudence, une Constitution, un code de la guerre, etc…

  • Pascal , 22 novembre 2016 @ 14 h 29 min

    La suppression de l’ISF est dans le programme de Fillon comme dans celui de tous les candidats à la primaire à l’exception de NKM.

  • HuGo , 23 novembre 2016 @ 8 h 37 min

    Il est vrai qu’il eût été plus simple et moins couteux qu’Ali Juppé se retire de l’affrontement au second tour, tant l’écart est important…être élu avec 44% des voix (et 16% d’écart sur le second !!!) au premier tour avec 7 candidats, c’est une majorité clairement exprimée.

Les commentaires sont fermés.