Libye : qui présentera “l’addition” à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ?

Au mois de mars 2011, à l’issue d’une campagne médiatique d’une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d’entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.
Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973 [1] au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce qui permit d’ouvrir les hostilités.
Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L’incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.
Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu’une intervention internationale paraît aujourd’hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l’époque, l’Elysée avança l’argument d’une action humanitaire destinée à “sauver la population de Benghazi”. Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu’en entrant en guerre en Libye: ” l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint“[2].
Quoiqu’il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre “pour la démocratie et les droits de l’homme”, est catastrophique :
– Les alliés islamistes du Qatar et de la Turquie ont pris le contrôle d’une partie des approvisionnements gaziers et pétroliers de l’Europe.
– Daesh a lancé une entreprise de coagulation des milices islamistes. Celles qui lui ont fait allégeance contrôlent une partie de la Cyrénaïque et à l’ouest, elles sont sur la frontière tunisienne. Partout, elles font régner la terreur.
– L’Egypte est directement menacée ainsi que la Tunisie et l’Algérie. Au sud, le Tchad et le Niger sont en première ligne alors qu’avec Boko Haram un second front islamiste s’est ouvert sur leurs frontières.

– Les gangs islamo-mafieux déversent des dizaines de milliers de migrants sur les côtes européennes. Au lieu de les refouler, la marine italienne les récupère en mer pour les installer en Europe…d’où ils ne repartiront plus. Or, tout le monde sait que des terroristes se dissimulent parmi eux et qu’ils vont créer des cellules “dormantes” au sein de l’ “espace Schengen”.
Face à ce désastre, comme s’ils étaient étrangers au chaos qu’ils provoquèrent, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé aspirent à la plus haute charge de l’Etat français. Quant à leur inspirateur guerrier, il continue à promener sa superbe et son échancrure de col sur les plateaux des télévisions…
> Bernard Lugan anime la revue L’Afrique Réelle. S’abonner.
Notes :
1. Voir à ce sujet le texte de la conférence de presse d’Alain Juppé à New York (www.ambafrance-at.org).
2. Voir mon papier daté du 19 janvier 2015 dont le titre est “Le but de la guerre était-il d’assassiner le colonel Kadhafi ?”.

Autres articles

13 Commentaires

  • Paule C , 23 Fév 2015 à 18:42 @ 18 h 42 min

    Remarquable analyse de B. Lugan, comme toujours.

  • Enoch , 23 Fév 2015 à 23:00 @ 23 h 00 min

    Mr Lugan a raison, la Libye semble etre le cheval de troie de l’europe et surtout la pointe avancee du conflit qui s’annonce.

    Nous avons vraiment eu des minables aux charges les plus importantes de l’etat. Juppe me semble assez emblématique. Il est l’incarnation de l’echec et de la trahison.
    La ou Juppe s’engouffre c’est la beresina.

    Si cet homme devenait president de la France se serait la fin des fins.

    Si la France survit au conflit a venir, les survivants serons se souvenir des responsables du marasme.

  • sportman , 24 Fév 2015 à 0:37 @ 0 h 37 min

    Ayant déroulé le tapis rouge a Mr.Kadhafi……et lui a demandé……50.000.000 d’euros pour sa campagne …..électorale…..SARKOZY alias BISMUTH..dont L’ARGENT n’a pas…..d’odeur a
    trouvé….le seul moyen….pour ne plus lui rendre cet argent….déclarer un conflit avec la ……
    Libye…..aussi paradoxale que cela puisse paraître!!!!????…..Juppé et Sarkozy…..deux ………..
    Minables ….ASSASSINS….d’un peuple qui ne …….Cherché pas la Guerre??résultat un conflit qui va devenir……mondiale……Avec les autres ASSASSINS de …..L’ONU qui vont s’en donner a coeur Joie!!!!…..Les POLITIQUES QUI GOUVERNENT…..LES PEUPLES…..Ne sont qu’un Ramassis de Fils de pûtes……Qui s’en foute pas mal …..leurs raison d’être et toujours guidé par la même chose……leurs intérêts…..PERSONNEL????

  • HuGo , 24 Fév 2015 à 7:41 @ 7 h 41 min

    Je pense sans étayer qu’il fallait intervenir en Lybie et éviter un massacre certain (comme Saddam Hussein après la première guerre LÉGITIME du Golfe, mais trop subitement arrêtée pour diverses raisons obscures)
    Mais,il eût fallu engager un contrôle à long terme après l’intervention militaire en tentant d’amener les tribus factieuses à raison garder ! Pas une occupation comme l’Irak l’a connu, mais quand même une présence militaire internationale légère et un soutien politique constant. (cela rejoint ma conviction profonde qu’il faut friner au maximum l’imigration MAIS à condition sine qua non que nous soyons prêt à nous investir sur place pour fixer les populations et les aider financièrement et techniquement) Le coût de l’immigration est élévé, n’est une chance pour personne….autant donner ces montants (pas prêter) aux parties désireuses d’améliorer les choses et les soutenir de manière plutôt désintéressée.
    Car, que ceux qui condamnent l’interventionisme observent alors la Syrie où personne n’est intervenu ouvertemment…la situation y est même pire !
    Intervention ou pas, l’histoire suit son cours inexorablement ….

  • Denis Merlin , 24 Fév 2015 à 7:45 @ 7 h 45 min

    Cette affaire n’a rien à voir avec la “stratégie du chaos”. Monsieur Lugan joue les innocents.

  • Guy Marquais , 24 Fév 2015 à 9:13 @ 9 h 13 min

    Moralité ( si l’on peut dire) – : ” pendant qu’on s’amuse à assassiner les chefs d’Etat qui en savent trop ( entre autres Kadafi ou Saddam Hussein ) on ferait mieux de s’occuper de ce qui couve à La Courneuve, Marseille ou Mante la Jolie !

  • Roger , 24 Fév 2015 à 11:13 @ 11 h 13 min

    Des criminels de guerre, il n’y a pas d’autres mots. Il faut réouvrir le tribunal de Nuremberg.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen